Un guide humoristique pour automobilistes

0
(0)

La ville de Pau édite « Un guide pour venir et stationner en cœur de ville », d’allure gaie et avenante ce guide fait passer le lecteur pour un débile profond, lui qui, depuis bien longtemps, a renoncé à se rendre au centre historique de Pau avec sa voiture, sauf besoin impératif et incontournable.

Enfin un guide qui va me dire par où passer pour me rendre au centre historique, avec le sourire, en appréciant la beauté du paysage, la conduite y étant fluide et apaisée !

Mais cette illumination ne dure que sur la couverture. Il ne s’agit en fait que d’un guide pour stationner, même pas, simplement une information des horaires tarifs des parkings de Pau… et point de recette miracle pour « venir » au centre historique. Publicité mensongère ? Sans doute car le problème majeur du centre historique de Pau c’est qu’il est inaccessible aux horaires correspondant aux besoins de la majorité des usagers.

Mais pourquoi s’en étonner ?

Ceci est la volonté de la municipalité actuelle qui dès 2003 a fait le choix de rendre impossible la circulation aux véhicules automobiles. C’est l’option choisie dans le PDU 2003 et en cours de renouvellement (« Le Plan de Déplacement Urbain fait fausse route«  AP du 3/12/2012), option 3, transport en commun structurant, diminution de la circulation automobile.

On ne peut pas ne pas vouloir d’automobilistes en ville et les vouloir à la fois…

La conséquence est connue, sauf obligation, les automobilistes ne viennent plus et ne viendront plus au centre historique. Et ceci n’est que le début puisque le « tout bus » qui a déjà supprimé des voies de circulation (couloirs) va passer à la suppression quasi totale de l’accès automobile au centre historique.

La première ligne, dont le parcours est incohérent, (mais le plus facile) va supprimer deux voies dans l’accès Nord. Imaginez le bouchon ininterrompu dans les deux sens, depuis la sortie de l’autoroute jusqu’à Alsace Lorraine ! Et deux voies vides pour les bus… Un régal !

La deuxième ligne partant des Halles vers l’Ouest finira de bloquer totalement cet accès, déjà complètement bouché. (ma dernière expérience : Carrefour/Les Halles : 40 mn en fin d’après midi, vers 18h00 ) Il faut être cohérent, les commerçants du centre historique comprennent que ce secteur sera réservé aux touristes, visiteurs, promeneurs, avec les commerces de services associés, plus quelques commerce de proximité pour les résidents. C’est un choix logique.

Pourtant il existait des choix qui permettaient de beaucoup mieux organiser les déplacements. L’automobile, c’est loin, très loin d’être terminé. Le PDU (Plan de Déplacement Urbain) aurait dû intégrer la réalité : le déplacement par automobile est et sera durant de très nombreuses années encore , le moyen principal de déplacement, et de très loin. Il serait d’ailleurs facile d’inverser la tendance en appliquant une forte taxe carbone, pourtant indispensable, mais nos élus sont bien peu courageux, et leur volonté principale n’est pas d’agir pour les générations futures, mais pour leur prochaine ré élection… Alors l’automobile est là, plus électrique demain, et pour longtemps.

Pau a un réseau routier adapté aux véhicules hippomobiles, alors que la population de l’agglomération et le trafic croissent sans cesse.

La première des mesures qui de toute façon devra être prise un jour consiste à faire que les véhicules qui veulent contourner ou traverser l’agglomération puissent le faire rapidement, qu’ils n’aient aucune tentation de venir vers le centre de l’agglomération. Il faut donc un vrai périphérique efficient, en deux fois deux voies assurant un déplacement fluide à 70 km/h. Il faut aussi une Nord Sud complète (elle existe, l’indispensable prolongement Nord étant toujours absent, rejetant plus de 30 000 véhicules jour sur le tronçon Serres-Castet/Hippodrome). En effet la géométrie de l’agglo est très étirée Est/Ouest et la ville de Pau a, elle aussi, une géométrie très pénalisante, le centre historique étant situé sur l’un des sommets du triangle, sur un promontoire. Tout cela les élus le savent, mais c’est la patate chaude…soyons ré élu avec des travaux tape à l’œil, pour les choses importantes et plus délicates, les autres verront plus tard…

Il faut ensuite faciliter un accès automobile à proximité du centre historique : Clemenceau, Université. Ceci implique : suppression de feux, croisements en passages souterrains, sens uniques, tourne à droite, …etc. sur les accès Est, Ouest, Nord et Sud (mais les élus fuient comme la peste ce type de travaux…)

Il faudrait aussi une organisation du réseau de bus différente, à cause de la géométrie de l’agglomération. Les deux premières lignes (BHNS) devraient être Idron/Lescar (via Université) et Université/Halles/Gare, cette dernière ayant vraiment une très haute fréquence et pourquoi pas la gratuité.

Il faudrait aussi bien sûr des parkings relais, il faudrait même commencer par cela, c’est ce qui avait été décidé par les élus de l’agglomération…en 2003, il y a dix ans !

…etc.

En attendant, affichez la couverture du guide sur le tableau de bord de votre voiture, et souriez !

Daniel Sango

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *