Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes

0
(0)

Capture d’écran 2013-03-22 à 20.19.50Stéphane, accompagnateur musical, Eolia la clown …. et Samie la poétesse ont créé Poétissage. Un long cheminement pour arriver à un doux mélange. Samie nous en explique les méandres et nous offre quelques vidéos.

« Une belle soirée poésie à Oloron Sainte Marie le 21 Mars… pour démarrer le Printemps des Poètes, à l’auditorium, salle Bourdeu. Un peu de monde venu nous écouter, parti heureux d’avoir partagé avec nous ces instants précieux que les amoureux de la poésie mais aussi des mots continuent de faire vivre chaque minute de chaque jour.

Comment vous dire, ma démarche consiste donc à écrire, écrire et encore écrire, depuis toujours, ou du moins depuis que j’ai goûté à ce langage des mots et à leur sonorité musicale tandis que j’apprenais des vers à l’école. J’étais une enfant un peu solitaire et me confiais beaucoup à la nature, à la vie autour de moi … jusqu’à la poser sur des feuilles de papier puis doucement avec le temps sur ce qui nous sert de tableau … fut-il virtuel mais ô combien essentiel à présent.

J’ai écrit des contes pour enfants, des récits, des nouvelles, un roman primé en 2000 à Orthez … mais tant de poésie ainsi que des maximes. J’ai collaboré avec beaucoup d’artistes car j’aime le tissage, le mixage, le métissage entre les Arts.

Depuis toujours je rêvais de mettre en scène la Poésie, et parce que j’ai chanté durant mon adolescence, j’ai toujours imaginé mettre ma poésie en musique … mais pas pour qu’elle soit chantée, seulement déclamée. Personne n’y croyait vraiment … pas même moi à force et puis, il fallait vivre et pour cela gagner sa vie …. jusqu’à ce jour de ma retraite où quelques écrits sous le bras, j’ai commencé à faire des marchés avec ma poésie mise sous cadre joliment décoré et parce que j’avais besoin de gagner un peu plus, je l’ai vendue sur les marchés, puis j’ai fait avec des ami-e-s peintres, des expos d’Art … écrit pour d’autres car je suis également écrivain public … jusqu’à cette nuit où bien décidée, j’ai cherché un musicien pour écrire sa musique sur mes mots …. et parce que des enfants étaient présents, j’ai demandé à une clown de faire de la gestuelle elle aussi sur mes mots, avec la musique pour accompagner celle de mes mots et sa gestuelle…. et voilà comment un rêve d’adolescente est doucement devenu réalité.

Je résume là, mais il m’en aura fallu du temps, entre concours de poésies, lecture ici ou là où les poètes étaient invités à s’exprimer .. les expositions …. puis il y eut Stéphane mon accompagnateur musical actuel et Eolia la clown …. et votre servante ! Nous formons ce petit groupe sur un nouveau concept qui me tenait tant à coeur et que j’ai nommé justement Poétissage….

En 2012 nous avons réalisé 12 spectacles ici ou là à Pau, dans un théâtre, le Théâtre Bourbaki, au Show Case, entre autres lieux, mais aussi avec des associations, comme Vivre ma Ville, puis en Décembre avec le Noël Pyrénéen et la Ville de Pau où là nous avons joué sur mes contes pour enfants Place Royale et dans le kiosque, et il y a peu dans une maison de retraite où se trouvaient là nos anciens et des enfants de la grande maternelle … quel enrichissement …. Voilà où mon amour de la poésie me conduit aujourd’hui ; partout où elle est acceptée …. J’ai également écrit pour des photographes. Un livre beau a été édité en Octobre.

Durant ce court parcours pour Poétissage mais qui, je le souhaite de tout coeur, va prendre son envol, nous avons été suivis par un réalisateur vidéo qui de spectacle en spectacle nous a suivis pour graver quelques instants précieux sous la forme de deux clips ainsi qu’un reportage vidéo de 20 minutes. J’ai un site, un peu à l’abandon en ce moment car les journées sont si courtes et j’en fais tant ….

Hier nous étions donc à Oloron-Sainte-Marie, le 19 Avril, nous serons à Claracq toujours dans le cadre du Printemps des Poètes. Nous espérons bien avec ces vidéos, nous servant à présent de support publicitaire, voir les portes s’ouvrir doucement mais sûrement ! Voilà, en quelques mots, résumée, la vie de Poétissage.

Je joins ici les liens de mon site mais aussi ceux des trois vidéos réalisés par Michel Malvezin. Le livre beau de photo prises par Pierre-Emmanuel Michel et édité par Mon Hélios a pour nom Oloron Sainte Marie la Nuit, je suis honorée d’en avoir écrit les textes avec en prime un poème sur Oloron. Il a été édité en Octobre. J’ai oeuvré également avec Mr Pascal Ledoaré photographe qui vit comme moi à Sauvagnon. »

– par Samie

http://youtube.com/w/?v=fUHT2tbuz4U
[youtube http://youtube.com/w/?v=qNnaPMC5HFo]
[youtube http://youtube.com/w/?v=UqxDizfZ0VY]
http://www.samielouve.e-monsite.com
http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=166&id_rubrique=2

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

2 commentaires

  • PS: mon message étant parti éplucher quelques oies blanches en prévision de l’hiver prochain (bien qu’il me fût plus facile de tondre l’agneau pour doubler sans roublardise une chapka pascuale car Noël au balcon etc), juste un mot. Ce texte est un commentaire intramuros (je le rédige entre quatre murs, sans porte ni fenêtre).
    Ce qui m’agace, chez les popoètes et scrivaillons, c’est ce genre de phrase :
    « Comment vous dire, ma démarche consiste donc à écrire, écrire et encore écrire, depuis toujours, ou du moins depuis que j’ai goûté à ce langage des mots et à leur sonorité musicale tandis que j’apprenais des vers à l’école. J’étais une enfant un peu solitaire et me confiais beaucoup à la nature, à la vie autour de moi »
    Tous les gosses écrivent depuis Jules Ferry et ses instituteurs pas toujours sympas, tous les gosses sont en quelque sorte des poètes, petits, mais une grande majorité évolue ensuite vers les chiffres, pour survivre (à la demande de leurs parents dont les doigts sont si usés, voire absents, qu’ils ne peuvent joindre dix ongles par leurs seules mains, ou d’autres, qui ne désirent faire de leurs enfants que des divinités hindoues (Shiva).
    J’ai écrit dans A&P (wouaouh!) que la poésie est un combat. Je maintiens ce cap. La poésie est le dernier rempart contre TOUS les terrorismes: y compris les poètes qui maudissent la vie, la leur comme celle des autres, et, comme ils (les popoètes) écrivent depuis qu’ils ont poussé leur premier cri oxygéné, l’écriture est devenu leur fléau , genre gaz mortel : ils sont poètes, alléluia ! Pavanez-vous, pauvres hères, sur les alexandrins, les rimes cacochymes, les césures et autres « confinations » du non être ambiant. La poésie n’est pas et ne sera jamais un spectacle.
    test : les liens ne fonctionnent pas et Samie n’est pas une louve =:)
    Ceci est un avis personnel qui n’engage qu’une légion de « moi » étrangère, je vous sais gré de ne pas en conséquence y voir un quelconque conflit du style « qui Mali panse ». Je vis, je visionne, et le je est multiple. Nous sommes tout et rien, c’est déjà pas mal, quand le bus est en retard.
    Amitiés…………

  • Claude, J’ai posté des video sous l’article. Elles n’apparaissent pas … Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *