Le PS et l'Allemagne : Une lettre au Consul général d'Allemagne à Bordeaux

0
(0)

Capture d’écran 2013-04-30 à 20.17.07Thibault Chenevière réagit, dans lettre adressée à Monsieur Consul général d’Allemagne à Bordeaux, aux positions prises par le PS dans le cadre des relations franco-allemandes.

« Depuis quelques jours, les dirigeants du Parti Socialiste, l’un des principaux partis politiques français dont est issu le Président de la République, ont tenu des propos particulièrement choquants sur l’Allemagne et les relations franco-allemandes.

On a entendu parler de « confrontation avec l’Allemagne« , « d’affrontement démocratique » et de « l’intransigeance égoïste de la chancelière Merkel« .

Face à ces dérapages inacceptables de certains leaders politiques, je tenais à vous réaffirmer le caractère stratégique, historique et humaniste qui nous unit à l’Allemagne et au peuple allemand.

La relation entre nos peuples est une histoire unique au monde. Jamais deux pays qui se sont autant fait la guerre n’ont bâti patiemment, à force de volonté politique, d’échanges et de projets, une relation aussi forte.

Nos relations ne sont pas que des relations économiques, fiscales ou politiques. Nos destins sont mêlés et ils doivent le rester.

Dans mon pays, en pleine crise nationale, certains ont décidé d’accuser l’autre. Leur rhétorique est malheureusement connue : « si la France est malade, c’est à cause de l’Europe, de l’Allemagne, des marchés, du système bancaire…voire de l’étranger ».

A l’opposé, je pense que l’axe franco-allemand est stratégique. Il est le coeur battant de l’Europe. La réponse à la crise que traverse l’Europe passe en grande partie par l’accord entre la France et l’Allemagne. C’est par un rapprochement économique, industriel, fiscal et social de plus en plus important entre nos deux pays que nous renforcerons la construction de l’Union européenne.

Dans cette stratégie, la France ne pourra peser que si elle maitrise son budget et réduit son endettement astronomique.

Comme de nombreux Français, je tenais à vous transmettre, par ces quelques propos, ma croyance en la France, en l’Allemagne et en l’union de nos deux pays, quels que soient les aléas des conjonctures et les calculs à court terme de certains. »

– par Thibault Chenevière
le 29 avril 2013
www.thibault-cheneviere.com

NDLR : Thibault Chenevière est Vice Président Parti Radical Pyrénées Atlantiques, Délégué national et membre de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • Ce qui est assez drôle sinon pathétique c’est le très faible écho suscité par cette grande révolte socialiste dans la presse en Allemagne alors qu’elle agite notre landerneau comme une tempête dans un verre d’eau. A peine quelques entrefilets ici ou là. Les Allemands ont parfaitement compris et remis les choses à leur place. Ils ne perdront pas leur temps à débattre avec M Désir sur l’ éventualité de nous déclarer la guerre. Ils sont autre chose à faire et attendrons patiemment que nous regardions les choses en face. Ils ont la bonté et l’intelligence de ne pas souhaiter nous humilier d’avantage. et je tiens personnellement à les en remercier, si Monsieur le Consul d’ Allemagne qui lit nécessairement ces lignes, veut bien en faire part à Madame la Chancelière…

    • L’Allemagne essaie d’imposer le plus possible certaines réformes structurelles. Mais cela ne sera pas sufffisant pour que les pays d’Europe du S s’en sortent. Un effacement partiel de leur dette publique par une émission de la BCE sera un jour nécessaire, ou les citoyens et les banques encaisseront des pertes nettes conséquentes sur leurs placements financiers. L’effacement de 100 Mds € de dette grecque par les banques n’a été qu’un menu morceau de ce qu’il adviendra.

  • Que voilà des réflexions pertinentes et originales…
    Décidément nos politiques locaux sont plus forts pour s’occuper de problèmes internationaux (ou de non problèmes internationaux comme G Labazéee parti se promener en Argentine au frais du contribuable local, voir « Indignez vous » sur AP) que pour alimenter le débat local.
    Parlez nous plutôt de ce que vous proposez pour l’agglomération paloise, comment vous jugez le PDU, le PLH ou le SCoT, etc…!!!
    Ah bon, vous n’avez rien à en dire?
    Cela ne m’étonne pas.

    • TC est membre du PRV et s’est présenté aux législatives. Il ne me parait pas aberrant qu’il s’exprime sur ce sujet et cela ne coûte rien à personne. On peut pas comparer avec GL qui se promène en Argentine avec l’argent du contribuable, ou comme le montrait une fois Oscar, de Glavany, qui se glosse sur son blog de tous les voyages intéressants et agréables qu’il a fait également avec l’argent du contribuable. Mais il est vrai aussi que sur Pau, il est très rarement intervenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *