Tout le monde veut dire la vérité aux Français; mais quelle vérité?

0
(0)

PastedGraphic-1 » Les détenteurs de la vérité » affirment qu’il faut dire la vérité aux Français». Comme ils sont nombreux et qu’ ils ne disent pas la même chose, certains ont-ils faux ou existe-t-il plusieurs vérités? Comparons «vérité» et «réalité».
La réalité est le caractère de ce qui existe, c’est le réel; indépendante de nous; elle n’a pas besoin d’un sujet pour exister.
La vérité est ce qu’on ressent quand on voit notre réalité dans un miroir; c’est un élément de connaissance, une affirmation,une idée qu’on se fait de la réalité, avec les connaissances du moment, nos croyances, nos points de vue; c’est une affirmation qui renvoie au jugement. La vérité a donc besoin d’un sujet pour exister. Culturelle, elle est relative et subjective; La perception nécessite les organes des sens, elle change avec le temps et avec les individus; il peut y avoir autant de vérités que d’individus! La vérité bavarde quand la réalité fait silence.
«Vérité dans un temps, erreur dans un autre» disait Montesquieu.
L’idéal serait bien sûr de dire la réalité aux Français! Malheureusement c’est impossible car on ne la connaît pas . On ne peut donc pas parler de vérité conforme à une réalité inconnue! Bernard d’Espagnat parlait d’un «réel voilé»; on l’étudie en pénétrant l’infiniment petit grâce à un «observateur», mais il modifie la réalité! Ce qu’on apprend est en rupture totale avec nos connaissances du monde habituel. La physique quantique a pris en charge cette approche de la réalité.
Culturellement, on peut quand même se rapprocher de la vérité «vraie». C’est celle qui met en conformité une idée avec son objet. Elle est perçue comme telle par beaucoup d’individus. On la nomme «vérité objective».
Il existe aussi une vérité qui est le fruit d’un acquiescement personnel, c’est la «vérité subjective», acquise par un seul et unique individu puis par ses adeptes.
Qu’en est-il de ces deux vérités dans notre monde?
La vérité objective est celle qui se rapproche le plus du réel: vérité formelle, en logique, en mathématiques, vérité expérimentale dans les théories scientifiques, les résultats obtenus dans les domaines environnementaux au sens large: pollution, données climatiques, médicales, énergétiques..
La vérité subjective est particulièrement multiforme, tout spécialement dans le monde des experts financiers et économiques. Les finances publiques ont toujours été gérées par «des experts en vérité»; au vu des résultats actuels, on peut en douter!!
Ces vérités sont le résultat du passage d’une réalité dans des miroirs déformants.
Une vérité à dire aux Français serait de les ramener les pieds sur terre, et de rappeller les exigences liées à leur statut:
Cesont des êtres vivants donc des relais d’un gigantesque réseau d’interrelations et d’interactions qui assure la gestion équilibrée de trois flux issus de l’univers: la Matière, l’Energie, l’Information. L’ensemble, dynamique, est en recherche d’équilibre permanent avec la nature par le jeu des grands cycles qui le parcourt:

  • cycle de la matière: vie, mort, recyclage.
  • cycle de l’énergie: producteurs, consommateurs, décomposeurs, et retour.
  • cycle de l’information: reproduction, création.

Tout ceci est le fruit d’une «collaboration, inconsciente bien sûr», sélectionnée, entre les êtres vivants. C’est la grande symbiose de la Vie.
Actuellement, tous les cycles sont perturbés par une consommation exponentielle de ces flux non recyclés; ils ne tournent plus normalement, les décomposeurs sont débordés, les déchets polluants s’accumulent: physiques, chimiques, biologiques, dans la terre, l’air, l’eau, les aliments, la boisson…d’où les retombées dangereuses pour la santé humaine, les perturbations climatiques, etc.
Ce n’est plus une symbiose mais un champ de bataille!
Ils appartiennent à une espèce sociale et grégaire qui doit sa cohésion au renforcement des liens qui assurent l’équilibre du vivant en général. C’est l’effacement de l’individu au profit du collectif afin de développer plus de force, plus de résistance dans la compétition avec d’autres espèces rivales dans l’appropriation de l’espace et de ses richesses.
Par l’individualisme institutionnel, la politique vise à déstructurer le collectif, ce paradigme génétique; c’est chacun pour soi, l’élimination du rival ou de celui considéré comme tel ;«L’ennemi est un Autre en trop qui doit être éliminé» P.Conesa. D’où la violence, le racisme, l’homophobie, les conflits sociaux, économiques, les guerres et les conséquences: famines, génocides..;
Ils possèdent deux facultés hypertrophiées:

  • l’intelligence: ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les interrelations et d’aboutir à la connaissance conceptuelle et rationnelle, différente de la sensation et de l’intuition.
  • la culture qui se transmet socialement, de génération en génération et non par héritage génétique, elle conditionne les comportements individuels.

La dépendance qu’implique l’appartenance à un groupe social, réel et fondamental, ne constitue plus un obstacle à l’épanouissement de l’individu ou à l’émergence d’une vision personnelle des choses. Nous sommes ainsi «le seul animal qui peut vivre sa vie sous forme de projet» Nayla Farouki.
Avec l’imagination,«L’homme accède à une liberté vertigineuse: celle d’inscrire dans le monde ce qu’il a d’abord imaginé, de s’arracher à la pesanteur des choses et de modeler le monde à sa seule image symbolique.» Alain Supiot juriste.
Pour sa survie, l’homme doit abdiquer cette prétention à dicter les sens de l’univers. La science moderne est la forme radicale de ce renoncement car son objet est l’univers des sens et non celui du sens.
Le propre de la modernité est de fonder la vie en société sur des vérités juridiques qui doivent être respectées de tous, au premier rang l’égale dignité de tous les êtres humains, «contribuant à relier l’infinitude de notre univers mental à la finitude de notre expérience physique» Alain Supiot
Dignité de tous les êtres humains? Voilà ce que l’économie ignore!
Fin 2010, 14,1% de la population française (8,6 millions de personnes) vivaient sous le seuil de pauvreté. L’Allemagne», qui a (pourtant!) fait les réformes nécessaires, compte en réalité, bien plus de personnes pauvres que la France, soit 16%!
Une autre vérité à dire est l’erreur fondamentale de la politique; une vision unilatérale et réductrice qui ne voit qu’un seul aspect du complexe; d’où les colmatages, les rustines, les conflits incessants et surtout les échecs, au final. Les déficits de l’Etat, par exemple, ne proviennent pas du trop grand nombre de policiers, enseignants, infirmières …, mais de la consommation exponentielle des énergies fossiles importées: pour Laurence Tubiana la facture énergétique a pesé 60 milliards dans le déficit commercial en 2011. Ajoutons les circuits financiers occultes, la spéculation financière en général et sur les matières premières industrielles qui se raréfient du fait d’une exploitation sans limite, sur les produits alimentaires; n’oublions pas le coût de l’électricité nucléaire, le manque de rentrées fiscales du fait de la fraude, l’exigence des actionnaires, un euro trop fort…Tout est lié, les carences s’ajoutent. Une vie réussie est le résultat d’une autre culture, d’autres paradigmesoù le «maître» étalon n’est plus le PIB mais le nombre de chômeurs, de sans abri, de pauvres…
Une autre vérité: «Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre » Albert Einstein

– par Georges Vallet

Crédit photos: «la vérité sort du miroir» pointeduncrayon.canalblog.com

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • « Les déficits de l’Etat, par exemple, ne proviennent pas du trop grand nombre de policiers, enseignants, infirmières …, mais de la consommation exponentielle des énergies fossiles importées: pour Laurence Tubiana la facture énergétique a pesé 60 milliards dans le déficit commercial en 2011.  »
    Heureusement, la consommation d’énergie fossile n’est pas exponentielle…et elle n’a rien à voir dans le déficit de l’Etat, au contraire c’est sans doute la première source de revenus…
    Mensonge réel ou vérité subjective?
    Quant au déficit de l’Etat c’est bien connu il n’est pas dû à une dépense publique record. C’est une réalité, il manque simplement les recettes à placer en face…

    • Daniel,
      Tu as raison de mentionner cela : « la facture énergétique a pesé 60 milliards dans le déficit commercial en 2011 ». Il faut effectivement passer à un autre modèle de consommation énergétique. Cela devrait être une priorité nationale pour le bien de nos enfants.
      Bernard

      • Je me demande s’il n’y a pas une petite confusion. Ce n’est pas M.D.Sango qui a évoqué cette facture de 6O milliards, c’est moi en citant Laurence Tubiana. Ceci étant dit, je me félicite que l’on se rende compte qu’il faudrait changer de modèle de consommation.

    • «Exponentielle», c’est exagéré, j’en conviens; 2% l’an c’est quand même pas mal.
      «au contraire c’est sans doute la première source de revenus…»
      Sans comprendre pourquoi, je suis ravi d’apprendre que plus on consomme de pétrole et de gaz importés, plus on s’enrichit!
      Que les dépenses publiques soient record, j’en conviens:
      SOIXANTE-CINQ milliards d’euros, 4% du Produit intérieur brut, tel est le montant des aides publiques reçues par les entreprises en 2005. Ces chiffres ont été publiés dans le « Figaro économie » sous le titre « Aides publiques: le jackpot des entreprises ». Ils proviennent d’un audit réalisé à la demande du Premier ministre par les corps de l’Inspection des Finances, de l’Administration et des Affaires sociales.
      D’après « Le Figaro », les inspecteurs expliquent que cette somme représente «un peu plus que le total du budget de l’Éducation nationale, près de 2 fois le budget de la Défense, le même ordre de grandeur que le total des dépenses hospitalières» .949 euros par habitant et par an.
      Je ne chiffre pas les dépenses pour les interventions militaires dans le monde, pour le nucléaire militaire et civil (qui profite à tous en Europe)
      je ne chiffre pas non plus toutes les dépenses engagées dans les PPP pour des constructions dont l’intérêt n’est pas toujours fondamental pour le Français moyen
      etc, etc.; on veut jouer à la grande puissance alors que l’on n’en a plus les moyens.
      Des recettes?
      Au passage: Chaque adulte suédois paie 360 euros par an de taxe carbone..
      Les émissions de CO2 ont diminué de 9% entre 1990 et 2007, tandis que la croissance économique faisait un bond de 48%. Sans cette taxe, les rejets de CO2 auraient augmenté de 20% entre 1990 et 2010, selon la Suède.Un tiers des énergies consommées dans le pays sont renouvelables, notamment au profit des biocarburants de deuxième génération (incorporant beaucoup de déchets forestiers).
      A chacun sa vérité subjective.

      • Si le prix du brut est de 100 dollar/ BBl soit 0,48 eur/l les taxes perçues par l’Etat (ex TIPP, taxe régionale et TVA ) sont de 1,03 eur/l
        Comme la grande majorité des importations de pétrole finit dans nos réservoirs, vous pouvez voir que l’Etat est le grand bénéficiaire de ce commerce, et de très très loin
        En 2010 les taxes sur les carburants ont rapporté 34 milliards d’euro.
        Pas mal non?
        Mais en plus, je suis d’accord avec vous pour la mise en place d’une taxe carbone élevée.
        Car aujourd’hui nos politiques cachent aux citoyens que le monde a changé, qu’on ne peut plus consommer des énergies fossiles.
        C’est la première mesure indispensable mais évidement comme ils veulent être ré élus, personne ne prend cette mesure…et bien d’autres.
        Ceci dit cette taxe devra être utilisée pour favoriser les constructions plus économes, son utilisation fera donc baisser la consommation energétique tout en développant de l’emploi non délocalisable.
        Mais en aucun cas cela ne diminuera le fardeau insupportable de nos services publics
        Il faut revenir dix ans en arrière et supprimer 500 000 postes de fonctionnaires territoriaux.
        C’est étonnant, seule la fonction publique n’améliore pas sa productivité…

        • DS: « Si le prix du brut est de 100 dollar/ BBl soit 0,48 eur/l les taxes perçues par l’Etat (ex TIPP, taxe régionale et TVA ) sont de 1,03 eur/l »
          Entre les deux, il y a le raffinage. Le litre de carburant hors taxe est à environ 0,65 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *