Faire part: Le premier mariage pour tous de l'an II est célébré.

0
(0)

Capture d’écran 2013-05-21 à 09.47.29François et François se sont unis, pour le meilleur, contre le pire : la Finance. Cet objectif commun affiché remonte : pour le temporel, à la dernière campagne électorale. Pour le spirituel, au 18 mai, devant quelque 200.000 membres de mouvements religieux réunis place Saint-Pierre.

Le souverain pontife a critiqué le primat des banques sur les familles:

«Les investissements où les banques chutent, c’est une tragédie, si les familles vont mal et n’ont pas à manger, alors, çà ne fait rien, c’est notre crise d’aujourd’hui»….

«Nous assitons à une crise de l’homme qui détruit l’homme» a-t-il déclaré. «Dans la vie publique, politique, s’il n’y a pas d’éthique, tout est possible(…) Nous lisons dans les journaux comment le manque d’éthique dans la vie publique fait tant de mal à l’humanité tout entière» a-t-il affirmé.

C’est donc l’union du spirituel et du temporel.

A deux, c’est tellement mieux!

Les 200.000 fidèles réunis sur la place Saint-Pierre étaient « gais ».

Ils respiraient l’espérance, la joie, la confiance, face à une église qui retrouvait des fondamentaux:

La dignité de la personne humaine.

Le respect de la vie humaine.

La personne n’est pas seulement sacrée mais sociale.

La famille est le point central de la société ; la stabilité familiale doit toujours être protégée et jamais dévaluée.

Les gens ont le droit et le devoir de participer à la société en cherchant ensemble le bien commun et le bien-être de tous, spécialement des pauvres et des personnes vulnérables.

Le principe de solidarité conduit à des choix qui assureront la promotion et la protection du bien commun.

L’égalité de toutes les personnes vient de leur dignité essentielle…Le bien commun est l’ensemble des conditions sociales qui permettent aux gens d’atteindre leurs pleines potentialités et de réaliser leur dignité humaine: l’ascenseur social en quelque sorte.

L’absence de sensibilité au bien commun est un signe certain de décadence dans une société.

De telles valeurs fondamentales sont, sans restriction, partagées par tous, croyants ou non.

Elles sont vraiment le signe que l’union peut être solide et durable.

François apportera sa force spirituelle, son audience mondiale.

François sera son bras armé temporel, national et européen.

Tous les deux apporteront leur puissance morale.

Une nouvelle banque pour tous se mettra en place; elle comprendra :

Une banque de données humanistes.

Une banque de données sonnantes et trébuchantes au service du fonctionnement de la première.

C’est vraiment un message fort que le nouveau pape a adressé à tous; on attend avec impatience des résultats dans les différents domaines: personnel, associatif, professionnel, politique, entrepreneurial…

Le pape Jean-Paul II a contribué à abattre le communisme, le pape François s’emploie à abattre le néolibéralisme.

L’ambition est sans doute plus risquée car le régime est plus puissant; aura-t-il autant de persuasion, de continuité et surtout d’efficacité ?

Beaucoup le souhaitent, mais, hélas, pas tous !

– par Georges Vallet

crédit photos: courrierinternational.com

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

2 commentaires

  • La protection du bien commun face au libéralisme est-ce que cela peut avoir encore un sens ? ce serait bien et c’est le seul acte de foi qui vaille en politique… Le retrait de Benoît XVI m’a touchée de la part d’un chef d’église, comme un acte réellement sublimatoire face aux machineries du Vatican.
    Les forces du mal, c’est un truc de créationnistes… médiatiquement piégé comme la « busherie » internationale, la même que celle des ayatollah. Beurk…

  • Je vous préfère dans ce registre humoristique Georges. Il vous va bien.
    Vous auriez pu ajouter s’agissant de François le sous-pape, qu’un rodage sérieux et prolongé lui avait été nécessaire avant que sa « puissance morale » ne devienne véritablement perceptible. Quant à sa force spirituelle, elle s’ était limitée à quelques bons mots jusqu’à présent. Mais gageons que cette très improbable alliance entre Assise et Utrecht saura faire reculer les forces du mal. Je me réjouis que vous vous en soyez fait le saint prophète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *