Pensées du Jour

0
(0)

Je préfère destiner mes plus chaleureuses pensées aux êtres qui ont subi la tornade, de nombreux enfants, aux êtres ayant tout perdu, aux êtres dans le besoin partout de par le monde et il y en a …. hélas ! Et même si je compatis à son geste, le geste d’un homme désespéré, il n’en demeure pas moins que cette personne, Monsieur Dominique Venner, dont beaucoup ignoraient jusqu’à son existence, a commis là un acte abominable par sa symbolique, le cri d’alarme d’un être voué à une idéologie appartenant à un passé dont nous savons le mal qu’il a fait et que la plupart d’entre nous souhaitons révolue.

En voulant passer pour un martyr, il donne là et à plus d’un fanatique pour le moins, un exemple qui est loin d’être banal … pour les uns comme Marine il est politique, pour d’autres il sert une cause et des idées patriotes d’une droite nationale qui tente de nous faire croire qu’à travers le mariage homosexuel, le fanatisme religieux, mourir pour ses idées est un acte des plus ambitieux servant une cause prête à aller jusqu’au sacrifice afin de « défendre un corpus de valeurs immémoriales. »

En chacun de nous gisent des valeurs dont nous souhaitons qu’elles mettent en évidence des facteurs moraux et humains, des valeurs communes à tout être pourvu de raison, respectueux de chacun dans sa différence cependant qu’elles ne tombent pas dans l’excès de violences verbales ou physiques, ne cherchant pas dans les esprits à les domestiquer. Chez certains intellectuels néanmoins, tel ce Dominique Venner, gît un mal profond et qui devait le ronger, celui de la question identitaire et comme il le prônait lui-même, terrifié qu’il était par « le spectre de la « décadence » et obnubilé par la question identitaire, Dominique Venner mélangeait ses obsessions dans son dernier post-testament publié hier sur son blog. En guerre contre ce monde moderne qu’il exècre, il exprime un même rejet viscéral du « mariage pour tous », « une loi infâme […] qui peut toujours être abrogée », et des musulmans qui menaceraient de submerger l’Occident. Il brandit tel un épouvantail « le grand remplacement de population de la France et de l’Europe » fantasmé par l’écrivain Renaud Camus et lance : « Il ne suffira pas de gentilles manifestations de rue pour l’empêcher […] Il faudra certainement des gestes nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines ». »

Ma pensée du jour concernant cette question que je me fais de l’amour dans son universalité est loin des pensées subversives de ces êtres torturés par le mal de vivre concernant nos identités, suis-je naïve à ce point … je ne le crois pas, car la femme et poète que je suis ne peut se résoudre à croire que l’Amour puisse être placé au ban de nos sociétés, et que le respect dont chacun est pourvu à sa naissance ne peut être contenu et réservé qu’à la seule division insufflée par ceux-là qui doutent parfois d’eux-mêmes, nous transmettant leurs mal-êtres, leurs dilemmes à travers des théories employées à servir des causes abjectes, mortes et qui n’ont nullement besoin d’être ressuscitées. S’employer à faire le bonheur de chacun dans nos diverses sociétés .. voilà un exemple à suivre par beaucoup d’entre nous mais plus encore par ceux-là qui sont aux service de nos Etats.

– par Samie LOUVE

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

20 commentaires

  • Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué; je ne m’en priverai pas!
    Mon cher Oscar,
    Bravo, avec cette versification, votre gène de la sensibilité et de la poésie, composantes essentielles de l’humanisme, était manifestement inhibé par les marqueurs environnementaux de votre passé professionnel.
    C’est ce qu’on appelle des marqueurs épigénétiques. Vous étiez donc hétérozygote (ce n’est pas une injure mais une terminologie génétique!); ce gène récessif (même remarque), vous devez l’hériter de vos ascendants; tout n’était donc pas franchement mauvais dans votre ADN, je m’en doutais d’ailleurs.
    Samie vient de lever chez vous cette inhibition. Merci donc à elle; cette nouvelle orientation ouvre des horizons plus apaisés et surtout plus ouverts, entre nous.
    Pourvu que ce ne soit pas fragile! Samie, revenez vite pour l’entrenir; le forum a besoin de vous!
    Merci de cette production, cela m’a permis de passer un bon moment!

    • je vous remercie Georges … je me ferais une joie de participer aussi poétiquement et humainement, parfois aussi naïvement que possible en votre compagnie à toutes et tous. Belle soirée à vous.

    • Je garde donc espoir de déterrer dans votre ADN, votre gène économique, cher Georges, dont je suis persuadé qu’il ne demande qu’à s’exprimer dans la libéralitude tandis que je poèterai. 🙂

  • Merci à vous toutes et tous, je dois avouer que je me sens à l’aise parmi vous puisque bienvenue dans ce monde de l’écrit qu’est Altpy, où dire ce que l’on pense en cadence et avec convenance obtient sa récompense. Quel beau raffut pour ce bizuth Oscar … merci à vous. 🙂

  • Bazar ! Pourvu qu’AltPy ne soit jamais reconnu comme un genre littéraire digne d’être étudié par nos futurs bacheliers ! Car alors, cela en promet des sujets de dissertations tordus… qui donneront naissance à des chefs d’œuvre mous et condamnés à mourir dès que biffés de rouge !

  • Moi j’aime bien votre article Samie, et pas uniquement par solidarité féminine ou je ne sais quelle conjecture. S’interroger sur le sexe de la pensée ce sera toujours contribuer à l’éternel débat sur le sexe des anges quand il s’agit de partager notre humanité… Jeux intellectuel s’il en est et autre débat ici auquel je réagis parce qu’il me parle d’un geste vide de message de vie.
    L’acte suicidaire d’un quidam à la posture intellectuelle déclarée comme un « penseur » cherche péniblement à faire poids dans les médias sur le mariage homosexuel et cela m’a touchée, hélas par son horreur mais aussi révoltée par son imposture.
    Car de quel poids s’agit-il ?
    Doit-on rappeler que l’OAS est un passif lourd à porter et difficile à renier quand la torture et le viol étaient au programme quotidien de ce monde des enfers ?
    Doit-on rappeler que par voie de conséquence et pour survivre, une affiliation à l’extrême droite est un pacte scellé au secret, une droite ligne des choses pour l’amour-propre aveuglé par sa propre souffrance ?
    Jean-Marie le Pen en son temps y a même perdu un oeil et ça crée des liens pour continuer à voir la réalité d’autant que le Maghreb nous a dit tout autre chose sur notre histoire commune depuis et la sienne en particulier…
    Et malheureusement, inexorablement, tout cela crée des liens pour penser ce que l’on veut enfouir.
    Et puis d’un coup émerge la singularité d’un être pour qui l’homosexualité est l’indépassable de soi et prétendrait faire foi pour les autres en se sacrifiant lui-même. C’est quoi cette mise en scène ?
    Moi je m’interroge sur ce que chacun reçoit de cette annonce comme éventualité d’être au monde. Je ne peux pas oublier qu’un jour j’ai appris par un pédopsychiatre que la première cause de suicide des adolescents garçons c’est de se découvrir homosexuel…
    Grande question en souffrance pour la parentalité car ce ne sont pas les homosexuels qui se reproduisent par là…
    Pourquoi donc devrions-nous soutenir que cette révélation est une souillure face au monde et la combattre ? Au nom de quoi ?
    Si on est au clair avec sa condition d’hétéro, franchement, à qui cela enlève quelque chose de vital d’être homosexuel ?
    Pourquoi leur refuserait-on de s’aimer ? En vouloir à qui et à quoi sert quel intérêt pour notre humanité ?
    Se faire martyr de la cause dans un lieu comme Notre-Dame de Paris résonne pour moi comme un aveux d’impuissance à faire face à soi-même.
    C’est juste une injure pour penser l’autre différent. Et pitoyable est l’acte qui veut culpabiliser la collectivité à sa place de sa propre incapacité à se vivre autrement que comme souillure.
    J’ai pitié de vous Monsieur Venner, pour votre acte vide de foi. Cela s’apparente à se faire doubler par son ombre. C’est de la misère intellectuelle, affective et spirituelle.
    Vous ne représentez que vous-mêmes ici-bas et si le front national vous rend hommage c’est que les copains sont au rendez-vous. Pffft…

    • Hécatée de Milet

      cet article fait preuve d’une grande naïveté.
      Et pourquoi tout le monde il est pas beau, il est pas gentil ?
      Bienvenue dans monde des bisounours.

      • bienvenu dans mon monde Hécatée de Milet, qui a certain moment doit être le vôtre également ! La naïveté est si naturelle chez moi et comme elle me sied. Bien à vous.

  • A dans un mois alors … si j’ai la patience d’attendre jusque là Oscar !

  • Pensées du jour…
    Merci Samie. Vos pensées vont nous tenir au corps pour au moins un mois. Vous pouvez attendre un peu avant de nous en proposer de nouvelles.

    • Ce n’est pas mon avis; il faudrait multiplier des auteures ou auteurs comme Samie; pour une fois que le remboursement de la dette, les réductions des crédits au service publique, le cumul des mandats, la « pauvreté des banques », etc., n’est pas abordé, quel soulagement, quel réconfort! Voilà le signe, j’espère, que le forum s’humanise!

      • merci Georges, j’espère aussi que d’autres auteur-e-s suivront …. quel soulagement de vous lire … mais ma boulimie d’écrire est telle que je n’aurais pas suivi les conseils d’Oscar … étant invité à user et même abuser de mon blog 🙂 sur des sujets aussi bien politiques que poétiques… il va sans dire que parfois, durant quelques jours, Oscar goûtera au plaisir de ne pas me lire car je suis aussi très occupée en dehors de l’écriture.

        • Oscar n’était pas très accueillant, ce matin, pour une nouvelle rédactrice sur A@P !!!! LOL, une femme de plus parmi nous. Hachelle vous ne serez plus seule.
          Courage Samie, le forum peut-être comme cela. En général, il crée le débat et ne le repousse pas à J+30…
          Bernard

          • Il ne m’en manque pas Bernard, et d’après ce qui je lis plus bas, Oscar est un brin batailleur et ne craint pas les débats … Merci. Samie.

        • « Ma pensée du jour concernant cette question que je me fais de l’amour dans son universalité est loin des pensées subversives de ces êtres torturés par le mal de vivre concernant nos identités, suis-je naïve à ce point … je ne le crois pas, car la femme et poète que je suis ne peut se résoudre à croire que l’Amour puisse être placé au ban de nos sociétés, et que le respect dont chacun est pourvu à sa naissance ne peut être contenu et réservé qu’à la seule division insufflée par ceux-là qui doutent parfois d’eux-mêmes, nous transmettant leurs mal-êtres, leurs dilemmes à travers des théories employées à servir des causes abjectes, mortes et qui n’ont nullement besoin d’être ressuscitées »

          Ma remarque, Samie, portait bien entendu d’avantage sur la forme que sur le fond. Votre style poétique m’ayant paru un rien pesant (à peine), donc un peu plus long à digérer pour un esprit aussi étroit et superficiel que le mien, comme le souligne l’aimable Georges, un de nos autres poètes référencés dans ces colonnes . La concurrence devient d’ailleurs très vive sur ce créneau bien défendu jusqu’à présent par notre cher karouge qui se voit donc désormais menacé par des poètes artilleurs . Je me demande si je ne vais pas m’y mettre également, ce qui n’en doutons pas créera une sympathique émulation. Bon, je commence.
          Me voici donc Samie, à décliner mes rimes
          Là en dessous des votres, afin de vous prouver
          Comme à tous les poètes qui ne paient pas de mine
          Que je peux moi aussi poéter sur AP
          Et vous livrer direct, sans autre precaution
          Des poèmes fleuris et tout plein d’émotion
          Qui tels un tourbillon au droit d’Oklahoma
          Remplirons notre Georges d’un magnifique émoi

          • Je ne suis qu’une humaine Oscar, poète à ses heures, ma forme plaît ou bien déplaît à qui daigne l’observer, si elle devient pesante à vos yeux, il me faudra de mon côté être moins regardante mais faire tout de même de mon mieux afin qu’elle ne soit pas ce fardeau qui semble vous peser, cependant que c’est mon style … D’autres parts, il n’y aura guère de concurrence autour de cette belle alliance qu’est la Poésie, émule souvent des moins avertis tels que vous qui rimez n’en doutons pas pour le plaisir de voir fleurir comme vous le dites des moments sympathiques autour de ces bouquets d’émois écrits sur AP et dont nous sommes tous ici les fleurons. Bien à vous.

          • Chapeau à tous deux. De beaux duels à fleurets mouchetés sont en vus…

          • 🙂

          • Voilà bien qui est digne, Oscar, sinon de figurer dans la Play-a-2,
            Du moins, par vous dé-lire, éviter les remous dans le chant des naïades
            Tant chacun sait, forban ou pirate, qu’en « artillant » les zélateurs à demi nus
            Seul le hallali, au soir, réconcilie deux brames quand poudres et poètes ont disparu.

          • Que nenni, cher Karouge, car l’essence même du poème qui danse et tance et lance ses stances et dont nous nous plaisons à sentir le murmure zélateur, parvenir à nos oreilles, tendues vers l’objet même de nos débats oniriques, dont il est parfois impossible de saisir tant la queue que la tête, au point que cela leur donne un sens qui laisse interdit celui qui les observe ou les écoute gaillard et qu’elle nous porte avec nos mots au delà même de ce que nous voulions dire à notre amie Samie , dont cependant, il faut qu’elle le sache, nous respectons et le message et la forme troublante qu’il revêt et que nous nous employerons désormais à illustrer de modeste manière par quelques mots d’un vocabulaire ordinaire, car ils sont l’essence même d’un poème qui danse et tance et lance ses stances et dont nous nous plaisons à sentir le murmure zélateur etc….etc…
            Pardon Samie , je suis définitivement un affreux jojo, mais je vous sais aussi désormais capable de sourire à ce petit bizuthage de bienvenue chez Altpy. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *