Nul n'est propriétaire

0
(0)

Un nouveau jeu de piste … le gaz de schiste !

Ce jeu consiste à fracturer notre bonne vieille terre afin d’extraire de son sous-sol de nouvelles atmosphères. Ces dernières permettant l’exploitation gazière par des multinationales de l’hydrocarbure (françaises et/ou américaines) de forer très profond sur notre sol en des endroits où le précieux gaz se révèle fécond. Beaucoup d’enjeux suite aux extractions de ces énergies fossiles depuis les sous-sols abondamment schisteux dont la richesse énergétique se révèle providentielle aux gaziers et leur rhétorique, dont la seule politique s’avère économique. En effet, tirer profit de ces approvisionnements naturels en oubliant les risques sismiques ainsi que les problèmes environnementaux, la pollution de l’air, la pollution de l’eau et ne pas tenir compte de surcroît de l’opinion publique.

A ces recherches prolifiques pour quelques uns, confrontés aux gens ordinaires tenant à leur terre … des gouvernements, des lobbyistes travaillant en catimini, sous notre nez et notre barbe afin de faire de cette technologie impropre à notre écosystème qu’elle empoisonne notre Terre. Notre belle atmosphère nous fournissant assez de composantes aux fonctions essentielles et qu’il nous revient de préserver afin de maintenir un équilibre naturel pour les générations présentes et futures !

– par Samie LOUVE

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

3 commentaires

  • DU NOUVEAU.- Camions et autos sillonnent notre pays. Nos pétroliers sont à pied d’œuvre. On perfore ici et là à 50, 100, 200 mètres de profondeur et plus. Puis ce sont de sourdes détonations, la terre tremble, certains tremblent pour leurs maisons aux assises tremblantes.
    Ne craignez pas, on fait des recherches, on explore notre sous-sol. Les vibrations produites par ces explosions souterraines sont enregistrées par appareils spéciaux. Les ingénieurs sont là, ils étudient… et vous saurez bientôt si vous aurez à Saint-Médard, des puits pour l’exploitation du pétrole ; on vous dira si vous êtes sur une nappe gazeuse ou liquide, mais Saint-Médard ne sautera pas !
    Extrait du « CLOCHER DU LUY » de mai 1955.
    A ma connaissance des recherches ont été reprises dans les années 60. Les maisons ne se sont pas écroulées, Saint-Médard n’a pas sauté, des puits se sont trouvés taris à la suite des explosions.

  • LACANETTE MICHEL- OLORON STE MARIE

    « A ces recherches prolifiques pour quelques uns, confrontés aux gens ordinaires tenant à leur terre … des gouvernements, des lobbyistes travaillant en catimini, sous notre nez et notre barbe afin de faire de cette technologie impropre à notre écosystème qu’elle empoisonne notre Terre »
    Malheureusement, pour les gens ordinaires que nous sommes cette façon de procéder n’ est pas spécifique au seul domaine du gaz de schiste. Dans ce registre, on pourrait y ajouter le nucléaire, l’ agriculture, les transports pour nous localement et bien d’ autres domaines, qui nous mènent aux problèmes insolubles que la société doit affronter aujourd’ hui quotidiennement à marche forcée.
    Cela n’ amène rien d’ autre que la « fracturation » de la société dans l’ indifférence générale, sans donner du gaz pour la faire évoluer.

    • Oui, je sais bien Michel, hélas … cependant que l’idée m’est venue d’écrire cet article suite à une émission radio sur le gaz de schiste. Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *