Ile des Putt(s)

0
(0)

Que voici un léger jeu de mots qui ne fera pas un article sérieux  dans la gazette d’Hestiv’Oc mais sera source d’aventureuse balade dans un univers privilégié situé juste au dessus d’un lac glaciaire qui offre son eau douce aux meilleurs cocktails de calme, de volupté (avec un soupçon d’orage) pour rendre à l’homme son âme bien trempée et à la femme sa larme adamantine, un bijou perdu sur la rive lagunaire (femme au bord de la crise de nerf) que le soleil crépusculaire, coincé entre mille nuages, illumine soudain, larme de joie, homme réconcilié, que voici un léger jeu de mots étendu sur le gazon parfaitement coupé, alors qu’entourée de sapins la mort golfeuse accède, d’un coup fait rire, au dix huitième trou.
Nous, de mémoire, n’en n’avons pas trouvé un seul (trou), si ce n’est un petit creux dans l’estomac, sauf que les pédalos sont absents de l’embarcadère. La mairie les a fait enlever le temps du pèlerinage gitan mi-août. Débordements excessifs constatés au bord du lac glaciaire. Eternelles problématiques de mondes différents.  Attirances musicales et dégoûts sociétaux pour la partie exposée aux gadjos. Manque de respect dans les deux sens, incompréhensions réciproques, Aucun échange. Peut-être y ferons-nous un tour (au pèlerinage), pour en évoquer d’autres images plus sensibles.
En attendant que l’herbe pousse et vous pousse sur les rives du lac glaciaire, qui, disent les marchands de cornettes, ne date pas d’hier…
Les images sont ici ( car c’est le but de cet article peu sérieux mais grave dans le ton) :
http://altpyphot.wordpress.com/2013/08/09/sur-le-green-de-lile-des-putts/
AK Pô
09 08 2013

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

2 commentaires

  • C’était à la bataille de Muret, en 1215. D’un côté, l’évêque de Comminges arrangeait les croisés de Simon de Montfort. Et de l’autre, le comte de Comminges (le cousin ou le frère) arrangeait les seigneurs méridionaux en traitant de hil de Puta l’adversaire, Simon de Montfort…
    C’est une belle expression, quand même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *