Un coup d'épée dans l'eau !

0
(0)

imgresLe 9 septembre 2013, un syndicat de police a invité ses collègues policiers à faire la grève de certains procès-verbaux. Cela a soulevé de la part des médias,  nombre de commentaires. Cependant beaucoup de bruit pour rien.

 Le syndicat « Alliance », syndicat de la Police Nationale, par la bouche de son secrétaire Général, Jean-Claude Delage, a invité ses collègues de la Police nationale à faire la grève des procès-verbaux au code de la route. Il a bien pris la précaution de préciser qu’il s’agissait d’éviter de réprimer, seulement, les petites infractions au stationnement.

Il s’agissait de protester contre la réforme annoncée du code de procédure pénale et celle des retraites.

 Ce faisant, ce responsable syndical n’a pris aucun risque. En effet il n’aura pas, par ce moyen, à vérifier que la base a effectivement suivi son mot d’ordre parce qu’aucun contrôle n’est possible sur le volume des indulgences. De ce fait il ne lui sera pas nécessaire d’affirmer qu’ainsi il peut évaluer le volume de ses adhérents.

 D’autre part l’usager n’y a trouvé aucun avantage puisque la majorité, pour ne pas dire la totalité, de procès-verbaux relevés en répression des stationnements illégaux, sont le fait de la police municipale et non de la nationale. Ainsi en est-il, en tout cas, à Pau.

 Ceci d’ailleurs pose le problème de la répartition des missions entre ces deux entités. L’une est un service de l’Etat tandis que l’autre est placée sous l’autorité du maire. Leurs missions, même si dans quelques domaines, elles se chevauchent, restent pour l’essentiel différentes.

 Dans le contexte actuel qui concerne Marseille, où il est conseillé de renforcer la police municipale pour lutter contre des homicides à répétition, il faut s’interroger sur le rôle de la police du maire dans la lutte contre cette forme de criminalité.

 A Pau, bien que la police municipale soit très présente sur la voie publique, les cambriolages augmentent.

 La sécurité relève avant tout de la responsabilité de l’Etat.

                                                                                               Pau, le 10 septembre 2013

                                                                                               Par Joël BRAUD

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *