La Politique, c'est comme ça…

0
(0)

Alain-Juppe_scalewidth_630Alain Juppé, tête pensante de l’UMP et une des personnalités préférées de la droite, a déclaré le 19 septembre son soutien à une éventuelle candidature de François Bayrou pour les municipales à Pau. Il aura fallu près de 15 jours pour que l’UMP réagisse et rappelle qu’elle a déjà un candidat sur place : Nicolas Patriarche !

C’est Christian Jacob, bras droit de Jean-François Copé qui a fait cette mise au point, soutenue par un tweet, très clair de Nadine Morano : « Nicolas Patriarche est notre candidat UMP à Pau. Que Bayrou ne s’imagine pas une seconde qu’il en soit autrement ».

Les relations entre le Maire de Bordeaux et le patron du Modem sont historiquement bonnes et, il est fort probable qu’en apportant son soutien à Bayrou, Alain Juppé espére un retour d’ascenseur de la part du Modem bordelais pour appuyer sa propre succession au fauteuil de Maire de Bordeaux. Bref, un coup de cuisine politique régionale comme on y est habitué.

La prise de position de Juppé peut beaucoup choquer : Bayrou n’avait-il pas dit en 2012 qu’il voterait Hollande et non Sarkozy ? On sait la suite : Sarko battu, l’UMP rejetée dans l’opposition. La faute à Bayrou ? On ne saura jamais mais cet appel de François Bayrou en 2012 devait être celui de trop pour le très « éthique » Juppé.
Cette « tempête dans un verre d’eau » locale soulève quelques questions :
– Alain Juppé avait-il débattu de son soutien à  François Bayrou, avant son annonce aux médias, avec les instances nationales de l’UMP ?
– Si non, pourquoi donc Alain Juppé n’a t-il pas reçu un « blâme » de la part de la direction de l’UMP pour ce soutien ?
– Si oui, on n’y comprend plus rien…
Au final, le citoyen ne saura jamais ce qui s’est réellement passé. Il votera en conséquence.

– par Bernard Boutin

Crédit photo :  http://www.europe1.fr/

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • Les municipales de Mars prochain promettent un grand émiettement de premier tour.
    Bayrou ne bénéficiera en aucun cas de la bienveillance de l’UMP.
    En face ce n’est guère mieux car HABIB doit être conscient qu’il ne peut pas y aller tout seul.

  • « La politique, c’est comme ça »
    Pour moi, non; la politique c’est tout autre chose si on revient aux sources de la définition.
    Par contre « Les politiques sont comme ça », là, je suis d’accord!

  • Juppé avait déjà soutenu Bayrou en 2008. Et Urieta avait le soutien de l’UMP, suite à quoi il a obtenu une excellente place de membre du conseil économique et social. L’élection se résume à Sarko qui a flingué Bayrou…

  • Je ne pense pas que Juppé ait besoin de Bayrou pour gagner à nouveau à Bordeaux: élu au premier tour en 2008 avec 57% des voix (34% pour Rousset), lors d’une élection où le mouvement de balancier était pourtant à gauche. Sans candidat Modem, il est vrai… Mais aucun risque qu’il soit battu en 2014 s’il se représente, candidat Modem ou pas. Il veut peut-être qu’il n’y ait pas de liste Modem à Bx la prochaine fois pour être encore plus tranquille.
    Enfin, il a le droit de soutenir qui il veut. Les Copé, Morano et Consors ont bien plus besoin de lui qu’inversement.

    • « Enfin, il a le droit de soutenir qui il veut. » A titre individuel, oui. Mais Alain Juppé est membre d’un parti et je pense même de son « bureau politique » quel que soit son nom. Ne doit-il pas se soumettre à la « ligne du parti » ?
      Si les Français sont tellement désabusés par la Politique, n’est-ce-pas par le manque de constance dans les messages des politiques et des partis où tant et tant disent tout et son contraire.
      Regardez les querelles incessantes chez les verts, au PS, à l’UMP. Est-ce fait pour réconcilier les Français avec la Politique ? Tout un débat…

      • Je crois que Juppé est une véritable personnalité politique, comme il en existe très peu aujourd’hui et qu’il a raison de ne pas s’aligner systématiquement sur ce que peuvent décider Copé, Morano etc. La cacophonie des partis est à mon avis plutôt dûe au manque d’idées, de réflexion, de résultats concrêts, de respect des engagements et de leader qui en impose par sa vision. Du coup, chaque roitelet pousse sa chansonnette.
        Il existe peu d’élan de progrès. Il devrait y avoir celui du développement durable mais les Verts ont tellement déçus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *