Les fantômes de Bruxelles

0
(0)

elus sud ouestAlain Lamassoure connaît bien son affaire, ce n’est pas nouveau.

Je suis cependant un peu déçu de son analyse concernant le point majeur qui est le désintérêt des citoyens pour l’Europe et leur méconnaissance de la réalité européenne.

En ce qui me concerne la cause est évidente, c’est le processus électoral qui en est une des  causes majeures.

En effet, combien de fois avez-vous entendu parler d’Europe par les représentants que nous avons élu dans le Sud Ouest ?

Combien sont venus à Pau pour expliquer leurs problématiques et leurs actions ?

Combien utilisent régulièrement les médias locaux ?

Combien font l’indispensable travail d’information et de pédagogie vers les citoyens ?

La réponse est simple: aucun !

A part  Alain Lamassoure qui s’exprime sur notre site, combien connaissez-vous de nom  vos représentants à Bruxelles?

Langue au chat ? Je rappelle ici nos élus du Sud Ouest :

Dominique Baudis, Christine de Veyrac, Alain Lamassoure, Marie Thérèse Sanchez-Schmid (UMP)

 Kader Arif, Francoise Castex (PS)

 José Bové, Catherine Grèze (EELV)

 Robert Rochefort MoDem)

 Jean Luc Mélenchon (FG)

Les élections de liste sont une calamité démocratique. Les futurs députés sont désignés dans les partis et ils n’en ont rien à cirer des électeurs et se fichent encore plus de mener des actions pédagogiques sur le terrain. C’est tout juste s’ils consentent à faire un meeting avant les élections ! Et encore !

Mais ce type d’élection est du pain bénit pour les partis. Ils distribuent les postes aux bons amis, et impossible de se présenter en dehors des grands partis, connus, seuls à même de rassembler un pourcentage de voix suffisant.

C’est ainsi que des Harlem Désir, et autres « personnalités » ont une rente royale, sans travail, très bien rémunérée.

La liste de l’activité de ces personnes au parlement est significative : H. Désir, J.L. Mélenchon, M. Le Pen, et même Eva Joly sont dans les tout derniers dans le classement de l’activité des députés européens.

Bayrou a lui aussi pratiqué l’attribution de ces fonctions à ses amis d’un jour,…avec le succès que l’on sait.

Comment voulez vous que le citoyen comprenne l’Europe si ses représentants sont des fantômes ?

Plus grave, l’image de l’Europe véhiculée en France n’a jamais été conforme à la réalité.

Nos politiques ont fait croire depuis des années que l’Europe providence devait être à l’image de la gabegie française. Nos politiques n’ont jamais expliqué et justifié la vision européenne des pays du Nord, très différente. D’où la transformation de l’Europe en bouc émissaire pour les français, ce qui arrangeait bien souvent nos dirigeants…

On n’a pas non plus suffisamment montré tous les bienfaits de l’Europe, bien sûr dans le domaine de la paix en Europe, mais aussi dans le développement des nouveaux pays adhérents, où même dans celui de l’aide à la France agricole par l’intermédiaire de la PAC (entre autres).

Changeons le mode d’élection.

Imposons un travail de pédagogie aux élus (Mesdames et Messieurs, fantômes de Bruxelles, venez donc sur AP nous parler d’Europe !)

C’est une condition nécessaire mais non suffisante pour commencer à faire comprendre et apprécier l’Europe. Car, quoique l’on pense, l’Europe c’est notre avenir.

– par Daniel Sango

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • Puisque depuis maintenant 50 ans l’ Europe fait partie de nos institutions nationales, il serait plus que temps que nos instances dirigeantes lui donne un vrai visage local.
    Un drapeau Européen associé au drapeau national n’ est plus suffisant, les citoyens veulent maintenant du concret au quotidien.
    Pour cela, il faudrait que dans chaque Préfecture il y ait une antenne  » diplomatique » Européenne, avec un responsable équivalent à notre Préfet, pour renseigner les citoyens sur leurs droits Européens et les informer des retombées locales qu’ apporte l’ Europe pour eux.
    Sa mission serait également de vérifier localement la bonne utilisation des finances Européennes et de s’ assurer que les projets soumis à enquête d’ utilité publique soient conformes aux Directives Européennes. Cela éviterait bien des malentendus, mais demain n’ est pas la veille de cela, vu le peu d’ intérêt qu’ ont nos dirigeants pour ce  » grand machin » soit disant source de tous nos maux . Qu’ ils disent depuis des décennies……

  • La construction logique de ce texte est assez surprenante… :
    1) argument contre : mode de scrutin inadapté, élus fantômes
    2) argument pour : mauvaise image infondée
    3) argument pour : pas assez de communication positive
    4) (last but not least) argument pour : Europe or Die
    Ce n’est plus de l’analyse froide et objective… 🙂
    « l’Europe véhiculée en France n’a jamais été conforme à la réalité » ?
    Je suis curieux de savoir qui véhicule cette Europe non conforme à la réalité ?
    Les médias dominants ?
    Les partis dominants ?
    L’éducation nationale ?
    Pour cette dernière, je crois savoir que la bibliographie officielle pour l’agrégation d’histoire est exclusivement « européiste ». Pour en rajouter une couche, ces mêmes ouvrages sont tirés de travaux financés par…l’UE. En résumé, un étudiant lambda est dans l’incapacité d’être contre l’Europe et pour être prof il sera obligé d’être « europtimiste ».
    « tous les bienfaits de l’Europe » ?
    Quelques dossiers fumants de la BEI suffisent à faire pencher la balance lourdement
    « Comment voulez vous que le citoyen comprenne l’Europe »?
    « …commencer à faire comprendre et apprécier l’Europe »?
    Monsieur Sango, je crois que le Peuple avec sa sagesse instinctive et éternelle comprend très bien l’Europe : il juge l’arbre à ses fruits…

    • « je crois que le Peuple avec sa sagesse instinctive et éternelle comprend très bien l’Europe : il juge l’arbre à ses fruits… »
      Notre organisation politique est tellement complexe, de l’Europe à la commune en passant par tous les strates du millefeuille et leurs apendices latérales, que le citoyen emploie effectivement d’autres critères pour essayer de juger de l’action de ses élus.
      Effectivement, ne voyant pas de fruits comestibles tomber dans son pannier, l’électeur est tenté par ceux qui promettent monts et merveilles.
      La démocratie n’est pas un bon système, mais c’est à ce jour le moins mauvais…
      Et elle fonctionnera d’autant mieux que le citoyen sera informé.

  • Arif est ministre, Baudis n’est plus député (maintenant il est défenseur des droits).Il semble que la liste des députés représentant le Sud Ouest a changé
    Éric Andrieu PS
    José Bové EELV Europe Écologie Verts-ALE
    Françoise Castex PS PS S&D
    Catherine Grèze EELV Europe Écologie Verts-ALE
    Alain Lamassoure UMP UMP-NC-LGM PPE
    Jean-Luc Mélenchon PG Front de gauche GUE/NGL
    Franck Proust UMP UMP-NC-LGM PPE
    Robert Rochefort MoDem MoDem ADLE
    Marie-Thérèse Sanchez-Schmid UMP UMP-NC-LGM PPE
    Christine de Veyrac UDI UMP-NC-LG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *