Pau Municipale 2014. Le pôle métropolitain.

0
(0)

poireSous la plume de Nicolas Rebière, le journal Sud Ouest du mardi 22 octobre 2013, en page nationale, nous informe sur une partie des accords passés entre André Duchateau et David Habib. Serait-on autorisé à y voir un marché de dupes ?
 Parce qu’il convient de rendre à César ce qui lui appartient commençons par citer cette partie de l’article auquel il est fait référence : «S’il confirme la tête de liste à David Habib, l’accord offre, en cas de victoire, la présidence de l’agglomération paloise à André Duchateau. Ce qui n’est pas rien, tant cette structure a pris du poids lors de la dernière mandature. Mais il prévoit aussi que David Habib prenne la présidence d’un futur « pôle métropolitain » qui viendra, bien au-delà de l’agglo, dessiner les ambitions du Béarn en lorgnant même du côté de la Bigorre. »
 Il serait donc dans les intentions de David Habib, si toutefois il est élu, de ne pas solliciter la présidence de la Communauté d’Agglomération de Pau mais de mettre en place une structure qui n’existe pas encore et qui serait une strate supplémentaire ajoutée au mille-feuille typiquement français.
A n’en pas douter cette structure nouvelle, inédite, appelée « pôle métropolitain » chapeauterait  à la fois la commune de Pau et la Communauté d’Agglomération de Pau, Pyrénées. André Duchateau, tout en assurant la présidence de la CDAPP, se trouverait de ce fait, ramené à un rang inférieur sur le plan décisionnel.
S’il est vrai qu’actuellement la CDAPP a pris le pas sur la municipalité de Pau, il sera vrai et dans la même logique, que demain le pôle métropolitain supplantera la CDAPP.
Nous n’en sommes pas encore à ce stade, cependant lorsque  Nicolas Rebière parle des ambitions du Béarn qui lorgne même du côté de la Bigorre, il pourrait tout aussi valablement parler des ambitions de David Habib. Reconnaissons toutefois à l’impétrant  l’honnêteté de nous avoir prévenus de ses intentions.
 

                                                                                               Pau, le 22 octobre 2014

                                                                                                 Par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

8 commentaires

  • Eh bien, vous aviez raison Bayrou devrait se présenter… Il s’exprimera au sujet de la ville, ce qu’il n’a pratiquement jamais fait depuis 6 ans. Son bilan d’opposant est bien maigre. Un grand théoricien de l’inutile car c’est la pertinence des idées pratiques qui compte. Et là, un grand auditorium et un tram fou à roues carrées pour soi-disant redresser la ville, c’est catastrophique… et ceci bien sûr sans remettre en cause les dépenses somptuaires vertigineuses ni les effectifs de la ville et de l’agglo. Le clan Bayrou contre le clan Habib et entre les deux, la ville qui s’enfonce, avec l’UMP, le FN et Uriéta qui viendront jouer les troubles-fêtes.

  • L’officialisation de la candidature de M. Habib à Pau a remis d’actualité le projet de pôle métropolitain dépassant le Béarn, largement revendiqué et soutenu par A@P par exemple.
    Ce projet concerne en fait le bassin de l’Adour.
    Avancé par une agglomération Paloise divisée, par exemple par Mme Lignières-Cassou ou M. Mimiague, ce projet était inaudible.
    Le regain d’attention tient certainement à la personnalité de M. Habib et à sa contribution dans la construction de la C.C. Lacq-Orthez. C’est une bonne chose.
    L’intervention de M. Habib révèle que cette idée de pôle métropolitain doit s’appuyer sur des entités importantes, cohérentes et en nombre limité.
    On en est loin. D’ici là, M. Habib risque d’être à la retraite ou au Sénat.

  • Des que le gaz a jaillit à Lacq une idée a émergé: construire la région des 3 B (Basque, Béarn, Bigorre). Il semblerait qu’elle soit de nouveau d’actualité sous la forme d’un pôle qui n’est pas nécessairement une structure mais un espace géographique sur le quel se contractualisent des projets (comme sur le « pays » qui est plus ou moins en sommeil aujourd’hui). C’est un territoire à projets contractualisés. C’est une très bonne idée surtout lorsqu’on regarde la carte géographique qui montre que PAU est au centre d’un territoire qui comprend l’AQUITAINE, MIDI – PYRENEES, ARAGON, NAVARRE et EUSKADI.
    Avez vous vu dans Sud – Ouest que BAYROU va nous transmettre une information très importante début Novembre. Il apparait qu’il a choisi la bonne période puisque Novembre c’est le mois des morts. A ce Bayrou quel stratège?…

  • La CDAPP, hélas n’a pas pris le pas sur les communes.
    En fait rien n’a changé, chacun des roitelets maire veut garder toutes ses prérogatives. In condescend après moultes négociation a telle ou telle mise en commun, mais moyennant finance.
    Mais la CDAPP souffre de tellement de maux qu’elle n’a aucune efficacité (voir bilan du personnel…)
    Elle a une tare de naissance: elle a un périmètre fantaisiste qui ne correspond pas au bassin de vis strict.
    Elle a aussi une maladie génétique, les Maires ne veulent pas fixer un objectif final: l’abolition des communes et les étapes intermédiaires pour y arriver.
    Alors avant de commencer à regarder du côté de Tarbes, regardons du côté de Serres castet.

  • Effectivement dans le journal Sud Ouest du mardi 22 octobre 2013, sous la plume de Nicolas Rebière, on lisait : « …Mais il * prévoit aussi que David Habib prenne la présidence d’un futur « pôle métropolitain » qui viendra, bien au-delà de l’agglo, dessiner les ambitions du Béarn en lorgnant même du côté de la Bigorre. ».
    Et La Dépêche du Midi du même jour, dans un article intitulé : L’aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées veut déployer ses ailes sur toute la chaîne, synthèse d’une journée d’échanges autour de la problématique des transports dans le département 65, citait Michel Pélieu, Président du Conseil Général des Hautes Pyrénées :
    « …Pour assurer son développement, notre département ne dispose pas de ressources suffisantes. Nous avons besoin d’attractivité. Il nous faut s’appuyer sur l’image des Pyrénées et sur nos voisins de l’Adour pour construire un territoire agile, autour d’une métropole de piémont Pau-Tarbes-Lourdes… ».
    Ambition commune pour un destin commun ou rivalité entre deux territoires voisins ?
    L’avenir le dira.
    * NDLR : l’accord entre R.Habib et A. Duchateau

  • Mais comment sera élu le Président de la CDA PAU. J’ai lu quelque part que le mode d’élection allait changer en 2014. Que les votants des communes de plus de 3500 habitants ( je ne suis pas sur du chiffre) allaient voter pour le conseillers d’agglo au suffrage universel donc d’après la liste de leur communes, et que pour les petites communes allaient continuer à élire leurs conseillers d’agglo comme jusqu’en présent par une élection faite au niveau du conseil municipal de la commune. Cela signifie-t-il qu’un électeur d’une commune de plus de 3500 habitants peut voter pour une liste A ( de sa commune) pour sa commune et pour une liste B (toujours de sa commune) mais pour l’agglo. A ce petit jeu, il peut très bien y avoir un Maire de Pau de couleur A et un Président d’agglo de couleur B. Surtout que les élus des petites communes, votant après, se feront un plaisir de mélanger les genres. Ai je bien compris; ai je bien lu ? Si c’est le cas, à la place de Duchateau je commencerai le Métropolitain ( en BUS TRAM !) immédiatement par un pèlerinage à Lourdes ! C’est bigourdan? Non ?

  • Il est dans la logique des choses d’envisager un regroupement d’abord du Béarn, puis des pays de l’Adour.
    J’espère que David Habib aura la capacité d’engager un tel changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *