Etre au centre, ça veut dire quoi ?

0
(0)

Geocentricite-terre-centre-univers-carte-01Telle est la question… être ou ne pas être au centre ?… Passant il y a quelques jours devant le Bosquito, bodega située au cours Bosquet, une affichette placardée sur la porte attira mon œil : l’UDI – MODEM (l’Alternative) organisait à 19 h, le 12 décembre, un débat sur le thème « Être au centre, ça veut dire quoi ? » Donc, nous y allâmes avec deux compagnons eux-aussi intéressés par la soirée qui s’annonçait comme intéressante.
Et elle tint ses promesses vraiment ! D’abord nous sommes tous restés dehors à entendre… Bayrou ou Chenevières je me disais naïvement puisqu’il n’y avait que Bernos comme tête connue. Ben non, manqué… Les militants de l’Alternative attendaient leurs amis tout simplement, d’autres militants. Une fois rentrés, ils se sont tous regroupés dans l’arrière-salle et ont bu une sangria ou autre chose. Bon, la soirée commençait vraiment bien… Je rentre dans cette salle et Bernos me lance « C’est privé ! » De mieux en mieux… Je sors et vais voir mes compagnons d’infortune dehors, se grillant une cigarette, pour leur annoncer la mauvaise nouvelle, complètement blasés par ce débat fantôme. Au bout d’une heure, vers 20 h, le débat commença entre une vingtaine d’alternativiens… sans nous…
Un jeune militant m’a expliqué dehors pendant cette heure de battement, que la soirée était réservée aux militants. Pourtant ce n’était pas marqué sur l’affichette et, en haut, il y avait les noms des partis aussi… mais non, ce n’était pas un débat public. D’ailleurs tout le monde ne va pas venir manger à l’œil m’expliqua-t-il puisque sur l’affiche, un apéro-tapas concluait la soirée. Nous finirons par partir, écœurés par tout ce cinéma et ces manières peu cavalières de nous évincer. Ce n’est pas comme ça qu’ils vont gagner des voix… Et… cherchez l’erreur !
Chers militants UDI – MODEM – Alternative, je souhaite aussi apporter ma contribution au débat :
– être au centre, aujourd’hui, pour moi, c’est être du plafond… droit souvent…
– être au centre, c’est ne pas être à gauche mais être très adroit…
– être au centre, c’est rouler à droite de la route, dès fois à gauche, rarement en fait…
– être au centre, c’est être au milieu, arbitre quoi, donc ne pas jouer le match…
Ça va ?… J’ai bien répondu ?

– par Jean-François Le Goff

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

8 commentaires

  • Être au centre veut dire qu’on n’est ni de Gauche, ni de Gauche!

    • Mais alors que veut dire qu’on est à Gauche ? On est ni de droite, ni du centre ? Est- dans le monde des ni, ni ? Une question : Pourquoi peut-on vous prendre de Gauche ? ou de Droite ?

  • Le centre possède des fuites en avant de tout ordre. Vous savez tous qu’une droite n’est qu’un cercle de rayon infini. Lorsque la droite rencontre un cercle à rayon infini, c’est à dire une de ses parallèles, ( quelle vie ) elle a comme vous le voyez 2 points réels d’intersection et 2 points imaginaires qui sont les points cycliques ( c’est les i au carré qui nous rendaient fous ) Et je crois que c’est BEZOU et pas Bayrou qui démontrait que tout cela ne pouvait marcher que si le centre des points cycliques étaient à une distance nulle de l’origine, ce qui voue au pilori le centre puisqu’il ne sort pas de son origine. Et c’est la magie du centre qui le rend immobile; Mais alors on met des culs de jatte au centre du rugby ! A Pau ils doivent tous passer les points cycliques de Bernadette, pour monter en Top 14 !

  • Dans un cercle le centre est à l’intersection de deux diamètres. En politique où est le centre? Il est ou chacun d’entre nous le positionne c’est à dire partout et nulle part. Dans l’histoire politique, depuis la révolution, nous avons un centre droit, un centre gauche et depuis peu de temps nous avions un centre virtuel le MODEM. Centre qui plongé dans le vide est venu s’associer avec le centre droit UDI en santé précaire. En définitive ce qui les réunis aujourd’hui c’est un courant d’air provoqué par la défaite des présidentielles et l’échec de l’aventure Bayrou. Les citoyens qu’ont ils à attendre de cette nébuleuse?: rien!
    En effet ceux qui composent cette nébuleuse sont des experts en enfumage tel BORLOO et BAYROU avec leurs ambitions présidentielles, tel LASSALLE avec son stratagème de marche, tel PEDEHONTA avec ses ambitions royalistes, tel AGUERRE avec ses déboires agroalimentaires, tel LASERRE avec son amour intéressé du pays basque, tel POEYTO avec son adoration pour Labarrère….
    Ceci étant dit: Quel maire est souhaitable pour la belle ville de PAU? Un maire qui a une vision porteuse d’améliorations concrètes des conditions de vie de chaque palois et paloise et du mieux vivre ensemble et qui soit en capacité de piloter un projet opérationnel de six ans qui obtiendra des résultats dans ce domaine.

  • JFLG: « Un jeune militant m’a expliqué dehors pendant cette heure de battement, que la soirée était réservée aux militants »
    Il menait tambour battant la danse, le militant,
    Dans son corps chaud battait son sang
    Tout en campagne, et de sa bouche les mots
    Croisaient l’haleine des vastes plaines,
    Il faisait chaud, au Bosquito, et lui fumait la laine
    Sur le doré du seuil, militant esquimau
    Qui changera bientôt la destinée des pôles,
    Des chômeurs et des flagorneurs à tout vent ouverts
    Quand vers sept heures tintent les verres
    Que les mains évaluent la carrure des épaules,
    Il mènera tambour battant son parti, le militant,
    Jusqu’aux urnes où fleuriront les votes blancs…
    (amusette)

  • Le roi soleil qui veut faire rayonner la ville à travers sa personne ne peut être qu’au centre de l’échiquier politique et du monde.

    • « C’est une sphère infinie dont le centre est partout, la circonférence nulle part. »
      Notre ami Blaise, balèze, tout de même, en mathématique et en philosophie, (tendance plus port-royal que Ségolène) aurait, surement, eu la réponse.Même si l’histoire ne dit pas s’il était inscrit au modem ou à l’ UDI. ou dans une autre chapelle.
      Dans tous les cas la soirée privée n’était pas une soirée échangiste. Nous voilà rassurés ..ou alors les centristes, tendance démocrates-chrétiens, auraient beaucoup évolué ou notre ( très brillant) ami Borloo n’aurait pas mis assez d’eau dans son vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *