Ponction Publique

0
(0)

 ponction
 La France bat tous les records mondiaux en termes de fonction publique. Le dernier chiffre de l’INSEE sorti aujourd’hui indique que le nombre de fonctionnaires  a encore augmenté de 16 600 en 2012.
 
Pourtant François Hollande déclarait en janvier 2012 : « Le nombre total de fonctionnaires n’augmentera pas »
Rien n’y fait. Mais jusqu’à quand durera cette gabegie ?
Car le nombre de fonctionnaire continuera à augmenter en 2013 et 2014.
Avec 5 509 800 fonctionnaires la France dispose de 33% de plus de fonctionnaires que la moyenne des pays de l’OCDE (20% de l’emploi en France contre 15% pour l’OCDE).
Toutes les branches de la fonction publique participent à cette augmentation, mais ce sont encore les communes qui continuent a embaucher le plus avec une augmentation de près de 2% en 2012, alors que les effectifs sont déjà pléthoriques et que la charge de travail n’augmente pas.
L’agglomération paloise et la ville de Pau participent à cette gabegie. La mise en commun des compétences au niveau de l’agglomération auraient dû engendrer des économies en termes de personnel, mais non, ce sont plus de 830 postes qui ont été crées à la CDAPP.
Pendant ce temps les boni menteurs en campagne alignent toutes les semaines les propositions pour dépenser encore plus l’argent des contribuables. Pas un mot sur la diminution des dépenses publiques… Même pas François Bayrou qui pourtant en avait fait un de ses axes majeurs lors de la campagne des présidentielles.
Pourtant, les lecteurs d’AP semblent conscients de ce scandale puisqu’ils sont 78% a demander la diminution du nombre de fonctionnaires dans le sondage de cette semaine.
Il est majeur que chaque citoyen demande à son Maire et aux candidats de clarifier leur position sur cette gabegie.

par Daniel Sango

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

19 commentaires

  • Avec les chiffres on peut dire n’importe quoi.
    En consultant des sites qui comparent le nombre de fonctionnaires par centaine d’habitants dans l’OCDE on arrive à des conclusions assez différentes.
    Par exemple, sur le site de l’Express avec l’Expansion
    «Contrairement aux idées reçues, la France se situe dans la moyenne des pays développés en nombre de fonctionnaires par habitant et en poids des dépenses de rémunération dans le PIB. La preuve en chiffres.
    En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/y-a-t-il-vraiment-trop-de-fonctionnaires-en-france_248510.html#HJDmWholOOGfdKJD.99 »

    • Monsieur Vallet, vous confondez , car « fonctionnaires » recouvre deux notions très différentes: les personnes ayant un statut de fonctionnaire et la fonction exercée par icelles. Compter les fonctionnaires n’a pas véritablement de sens, sauf à comparer dans le détail quelles sont les responsabilités de la FONCTION qu’ils exercent . Et là la France amalgame au statut de fonctionnaires trop de FONCTIONS qui n’ont rien à y faire.
      Alors, si en nombre il n’y a (peut-être) pas trop de fonctionnaires en France, on peut avancer que leur répartition peut interloquer . Car certaines fonctions pourraient tout aussi bien être exercée par des gens non rattachés au statut de la fonction publique . Et probablement mieux et/ou moins coûteuses là où la rigidité du statut intangible s’oppose à toute évolution intelligente.
      Donc OUI pour des fonctionnaires exerçant une fonction qui le justifie et NON pour des métiers d’accompagnement ou de service où il suffirait que l’Etat ou les collectivités sous-traitent aux entreprises civiles avec un cahier des charges précis. Alors OUI à la conjonction des talents , sans que le statut soit l’alpha et l’omega de la responsabilité régalienne.
      Exemple: la fonction publique française IGNORE que l’informatique peut et doit constituer un métier. En 2013 chez les fonctionnaires il y a toujours un métier des ingénieurs des ponts, mais , s’il y a bien des informaticiens dans les différentes administrations, il n’y a pas un métier informatique dans la fonction publique et aucune vision des enjeux (et des carrières) pour ces spécialistes incontournables.
      Exemple: les ministères travaillent à doper les entreprises qui peinent dans la compétition internationales . Bercy découvre(?) que ses cadres et ses conseillers n’ont aucune connaissance réelle de ce milieu, car à de rares exceptions près il n’y ont JAMAIS mis les pieds!
      http://fr.irefeurope.org/Qui-sont-ceux-qui-decident-au-ministere-de-l-Economie-et-des-Finances,a2712
      Exemple: quelle qualité supplémentaire, quel « plus » un fonctionnaire apporte-t-il à son travail qu’un travailleur non-fonctionnaire ne pourrait apporter, quand il s’agit de la surveillance d’un centre de recyclage des déchets ou de la conduite d’un chasse-neige?
      Exemple: quelle est la justification qui place les danseuses étoiles de l’Opéra ou les tondeurs de pelouses du château de Versailles dans une des multiples catégories de la fonction publique?

  • Comme c’est un peu, beaucoup, mon métier, je propose deux sites très bien faits sur les comptes des communes et des intercommunalités:
    le site officiel de la DGCL ,collectivités locales-gouv.fr; détaillé notamment sur les regroupements de dépenses dont les frais de personnel normalisés dans le chapitre 012
    le site du JDN : un site plutôt pour technophiles.Il suffit de taper: JDN/Business/budgets des villes.Très bien fait et avec des chiffres récents.Tout spécialement sur la question , pas tout à fait secondaire, de la dette.
    En ce qui concerne Lescar, que je connais bien, qui est plutôt une commune bourgeoise et bien pourvue elle partage, avec Oloron, qui n’est pas dans le même cas, d’avoir les taux d’impôts directs les plus bas des communes importantes du département.Avec une conséquence étrange .Plus vos impôts sont historiquement bas plus vous êtes présumés avoir les moyens donc moins l’état vous donne en terme de dotation….Un raisonnement un peu étrange
    E

  • PierU, vous avez tout à fait raison le commentaire de Le Goff est lourd !
    Mais ce n’est pas le seul commentaire qui dépasse les bornes.
    Taper à bras raccourcis sur les fonctionnaires comme le font certains commentateurs, sur ce site est intolérable. Non, messieurs (ou mesdames) qui signaient sous des pseudos, je suis retraitée de la fonction publique, j’y suis rentrée à l’issue d’un concours, j’ai été nommée là où l’Etat avait besoin de professeurs, par trop loin de mes Pyrénées pour l’unique raison que je suis sortie seconde au concours, non dis-je, je n’ai jamais eu une carte de parti politique. Je ne dois rien à personne sauf à mes parents.
    Et je ne suis qu’un exemple parmi beaucoup.
    Certains propos n’apportent rien au débat démocratique.
    Alors, dans le même registre, j’affirme qu’il existe des entrepreneurs peu scrupuleux, tel cet artisan qui présente un devis 4 fois plus cher qu’un autre pour le même travail, ou encore tel marchand de fruits et légumes qui ne manque pas de mettre un fruit pourri dans chacun des kilos vendu à ces clients !
    Alors, restons-en à l’analyse des chiffres, il y a déjà beaucoup à dire et à contredire !

    • « Taper à bras raccourcis sur les fonctionnaires comme le font certains commentateurs, sur ce site est intolérable. Non, messieurs (ou mesdames) qui signaient sous des pseudos, »
      Je partage tout à fait cette analyse. Je suis fier d’avoir profité de l’ascenseur social que m’a permis la République.
      « je suis retraitée de la fonction publique, j’y suis rentrée à l’issue d’un concours, j’ai été nommée là où l’Etat avait besoin de professeurs »
      Moi aussi, à l’issue d’un concours très sélectif, je me suis retrouvé loin de ma famille, des Pyrénées, mais près de la méditerranée!
      « je n’ai jamais eu une carte de parti politique. Je ne dois rien à personne sauf à mes parents »
      Moi de même, en ajoutant : »grâce à moi-même, à mon travail et aussi aux enseignants qui m’ont aidé lors des périodes difficiles »
      Tout à fait d’accord pour la suite aussi. Il y a quand même des vérités à défendre!

  • « Moi, Hollandouille 1er, j’ai dit ça ?… Moi, Président, j’ai dit ça ?… Moi, Président, j’ai écrit ça ?… Moi, Président, j’ai pensé cela ?… Ch’ais plus tien, j’ai la mémoire qui flanche…Allez bonnes et heures fêtes de Pâques à tous ! » »

  • Dans une collectivité locale, les élus sont pourvoyeurs d’emplois pour leur famille et amis (lesquels ont intérêt à avoir la carte du parti qui gouverne la ville). Ces emplois sont généralement semi-fictifs, bien que nombre de fonctionnaires se disent débordés… L’électeur sait qu’il y a des abus mais ne connait pas les chiffres et ne s’y intéresse pas. Il vote quand même pour une étiquette, une grande gueule ou… un candidat qui lui a « rendu un service… » Pour ces raisons, il n’y aura pas de licenciement de fonctionnaires dans les collectivités locales avant que la France ne soit techniquement en faillite. Et même alors…

  • La ville de Pau proprement dite n’a pas dérapé au niveau des frais de personnel durant ce mandat, même en tenant compte de la CDA. Les autres villes de la CDA par contre, oui.

    • A partir du moment où on est dans une intercommunalité il faut raisonner à périmètre constant, celui de l’interco, d’autant que la ville de Pau a transféré « comptablement » une partie de son personnel sur l’agglo, de manière à obtenir des subventions supplémentaires
      Le bilan après dix ans d’agglo montre que le personnel a augmenté d’un millier en gros alors qu’il aurait du diminuer, d’un nombre correspondant:
      – aux gains liés à la mise en commun
      – aux gains de productivité, 1% / an soit 10%
      On peut dire que le personnel a subi une ENORME AUGMENTATION tout cela à cause d’une gestion laxiste (calamiteuse) et ce dans toutes les communes, et bien sûr de l’agglo.
      Si on estime à 4000 le personnel (ce doit être plutôt 5000)
      On a eu une augmentation de 1400 postes sans compter des gains liés à la mise en commun…
      Citoyens, demandez donc des comptes à vos Maires.

      • J’entends bien, D.Sango. Mais si on regarde le périmètre « Pau », y compris en y incluant la CDA (au prorata du poids de la ville dans la CDA), il n’y a pas eu d’augmentation des dépenses de personnel sur les 5 dernières années. Il y en a par contre eu, et parfois beaucoup, dans les autres communes de la CDA.

        • Evolution de la masse salariale à Pau (Alize) en milliers d’euro
          Le site Alize n’est plus accessible…bizarre
          2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
          44536 44740 46600 47477 49348 49836 50923 53196
          En 2010 la masse salariale des communes de l’agglo est de 87,221 millions d’euro
          à laquelle il faut rajouter les personnels de la CDAPP, 831 pour 24 millions d’euro soit plus de 100 millions d’euro!
          ben voyons

          • Vous ne lisez visiblement pas vraiment avant de répondre. Déjà je parlais du mandat en cours et non pas de la période 2003-2010, et en plus je disais que la ville de Pau n’était pas forcément le mauvais élève de la classe contrairement à toutes les communes périphériques. Ce qui ne contredit pas ce vous dîtes.
            Frais de personnel en 2000 / 2007 / 2012 en euros par habitant :
            CDA : 0 / 125 / 218
            Pau : 602 / 612 / 536
            Donc Pau+CDA : 602 / 737 / 754 : pas d’augmentation sur la mandature en cours, et augmentation dans la limite de l’inflation depuis 2000, c’est donc assez correct. Là où ça se gâte c’est sur les autres communes :
            Artigueloutan : 119 / 164 / 240
            Billère : 403 / 486 / 587
            Bizanos : 293 / 455 / 497
            Gan : 172 / 304 / 354
            Gelos : 171 / 242 / 296
            Idron : 162 / 202 / 234
            Jurançon : 295 / 393 / 472
            Lée : 99 / 153 / 200
            Lescar : 541 / 670 / 715
            Lons : 561 / 630 / 707
            Mazères : 223 / 268 / 344
            Ousse : 138 / 166 / 155
            Sendets : 112 / 144 / 189
            (Pour Idron, Ousse, et Sendets, le premier chiffre en de 2002 et non pas de 2000)
            http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/RDep.php?type=BPS&dep=064

          • Merci de ces précisions, hier je n’ai pu accéder au site Alize.

          • Merci Pierre de m’avoir fait découvrir que ma commune, Lescar, est la plus chère de toute de la CDAPP en frais de personnel. Je prépare un article sur le détail des frais de personnel dans la CDAPP. Sont au-dessus de la strate : Lescar, Lons, Bizanos et Mazères.

          • Pour comparer, ne serait-il pas aussi nécessaire de tenir compte de l’expansion démographique de certaines communes? Je suis consterné de constater, le peu de fois où je me rends dans Lescar, de voir l »étendue croissante des zones urbanisées; je suis complètement dépourvu quand, la bise venue, je cherche à regagner mon domicile. Je suppose que cette extension, due à un déficit de logements d »une part et aux prix d’autre part, à Pau, explique cette migration.
            Ces migrants, contrairement à la tendance générale, sont plutôt bien vus par la municipalité qui engrange ainsi des sous mais doit, en contre partie augmenter ses frais d’aménagement et d’entretien qui, je suppose ne se font pas tout seul!
            Ce raisonnement ne peut-il pas se tenir pour d’autres communes ? Je connaît mieux Bizanos Lee, c’est la même chose.
            Il faudrait donc faire de la croissance sans augmenter le personnel! Bizarre, je trouve!

          • Ce qui est bizarre c’est surtout de ne pas avoir remarqué que j’avais relevé les frais de personnel non pas dans l’absolu, mais en euros par habitant, justement pour s’affranchir des variations démographiques

      • « On peut dire que le personnel a subi une ENORME AUGMENTATION, tout cela à cause d’une gestion laxiste (calamiteuse) et ce dans toutes les communes, et bien sûr de l’agglo.
        Si on estime à 4000 le personnel (ce doit être plutôt 5000)
        On a eu une augmentation de 1400 postes sans compter des gains liés à la mise en commun… »
        Je n’en doute absolument pas puisque vous le dîtes mais j’aimerais le constater moi-même car, sur le forum, PierU dit: »
         » La ville de Pau proprement dite n’a pas dérapé au niveau des frais de personnel durant ce mandat, même en tenant compte de la CDA »
        Où peut-on se procurer les chiffres, par spécialisation, de cette ENORME AUGMENTATION?
        Où peut-on se procurer la liste des 1400 postes en plus, et dans quels domaines?

        • On ne peut pas se procurer une liste par fonction.
          Vous rêvez Monsieur Vallet, les politiques cachent du mieux qu’ils peuvent ce genre d’info!
          On ne peut même pas se procurer sur internet le budget détaillé de la ville de Pau…
          Mais vous pouvez relire mon article du 9 juillet 2012 sur AP, extrait ci après:
          « Revenons donc à notre Agglomération Paloise, et regardons avec la boîte à outils limitée du citoyen ce qu’il en est. Le Ministère des finances donne les statistiques commune par commune des coûts (alize2.finances.gouv.fr dont vous trouverez ci-joint la compilation des résultats) Quels sont ils ?
          En dix ans, de 2001 à 2010, la masse salariale a augmenté dans toutes les communes de l’agglomération, en moyenne de 18% On pourra voir que cette charge liée au personnel, par habitant, va du simple au triple suivant les communes, (encore un sujet à creuser…chacun pourra noter son Maire)
          La CDAPP a été crée en 2000 et si on en croit M Bernos elle comptait 831 employés en 2011.
          Les conclusions sont simples : en gros,le personnel des communes est resté stable et il a été crée en plus 831 postes à la CDAPP
          La mutualisation, qui devait entraîner une baisse globale des effectifs s’est traduite par, au contraire, une hausse considérable du personnel.
          Alors on pourra arguer que certaines compétences…ou que le périmètre…ou que… Sans doute, mais l’augmentation vertigineuse ne pourra pas être justifiée, et elle restera de toute façon inacceptable.
          Pour compléter le panorama de cette gabegie, il faut citer ce que disait Didier Migaud Président de la Cour des Comptes et homme de gauche le 2/07 /2012 en présentant son Rapport :
          « Hors transferts de compétences, les effectifs des collectivités territoriales se sont accrus de plus de 260 000 postes depuis 2002, dont près des trois quarts concernent les communes et intercommunalités », insiste Didier Migaud.
          831 ont été retrouvés à la CDAPP, ils ont coûté 24,1 millions d’euro en 2011 et ce sera 27,2 millions d’euro en 2012…ben voyons !  »
          En annexe de l’article vous trouverez l’extrait d’Alizé communes par communes pour l’agglo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *