L'enseignement, un vaste problème! (2ème partie)

0
(0)

Capture d’écran 2013-12-21 à 11.42.13L’objectif du classement «PISA» est de comparer, dans le temps et dans l’espace, l’évolution des aptitudes moyennes des futurs adultes à s’intégrer dans la compétitivité économique et financière mondiale.

Dans l’analyse publiée par l’OCDEon compare sur un pied d’égalité:

  • des villes: Shanghai, Singapour, Hong Kong, Macao, et pas la Chine.
  • des petits pays: Liechtenstein, Suisse..
  • des pays moyens comme ceux d’Europe
  • des fédérations de pays comme les Etats-Unis…
  • des jeunes issus de pays de culture différente.

Alors que la diversité aussi bien au niveau biologique que culturel, est le socle fondamental du progrès et de la survie, on veut imposer au monde entier l’uniformité d’un système économique en crise.

Dans la nature, grâce au brassage génétique, il y a les «bons»en maths comme l’araignée ou l’abeille, les « bons » en musique et en géographie comme les oiseaux, « les bon »s en course, en nage, en vol, en marche, les rapides et les lents…C’est grâce à tous que la vie a pu se perpétuer. Culturellement, il en a été de même, le progrès a été le résultat d’un brassage dans le temps et dans l’espace, de civilisations basées sur des paradigmes différents.

Dans les pays et villes testés, les enfants ne sont pas scolarisés de la même manière : 87% en Suisse et 93% en Grande-Bretagne, 50% dans des pays en voie de développement. Faire une moyenne sur 100% ou 50% des enfants ne donne pas la même information sur la valeur recherchée.

> Le QCM est une méthode facile et rapide à exploiter mais qui ne rend pas compte de l’aptitude à rédiger une pensée. Serait-ce devenu secondaire?

>L’examen des tableaux de chiffres exploitant les résultats sont impressionnants par le nombre et la précision; on croirait lire le bilan de productivité des machines d’une entreprise!

A une époque où la société, l’économie, et la vie en général, sont de plus en plus imprévisibles, il est fabuleux d’obtenir une telle certitude sur l’intérêt, pour l’avenir, de ces chiffres! Peut-on valablement généraliser des aptitudes intellectuelles à partir 510000 jeunes sur 28 millions!

«Tout jugement et toute opinion doit être étayé par une compréhension qualitative, et pas seulement quantitative, des enjeux. On assiste à un abus de chiffres auxquels on fait dire n’importe quoi.»A. Brahic

Si le Ministère de l’Instruction publique est devenu celui de l’Education nationale; cela en dit long!!

Beaucoup de parents sont dépassés par l’évolution d’une jeunesse suralimentée énergétiquement dès le plus jeune âge, conditionnée par la société de consommation, donc en quête du toujours plus, dans l’immédiat; maturés en mai 1968, les parents ont été conseillés par des psychanalystes en renom: l’enfant roi est devenu l’enfant tyran puis l’adulte tyran. Les contraintes professionnelles, les incertitudes, les drames conjugaux de plus en plus nombreux, ne permettent plus d’assurer l’éducation familiale dont ils ont normalement la responsabilité. L’enseignant du primaire, et du collège, doit donc à la fois assurer l’éducation familiale, l’éducation sociétale, afin de s’efforcer de corriger les dérives asociales de l’environnement culturel et, quand il a le temps(!) et la possibilité(!), l’instruction, sa mission originelle, c’est-à-dire la diffusion de la connaissance, de l’esprit critique dans la cadre du respect des fondements de la République: liberté, égalité, fraternité, laïcité. Tout cela avec des contraintes administratives de plus en plus lourdes.

Pour des améliorations il ne manque pas de pistes; les pays plus performants que nous en apportent, parmi elles, un choix financier très différent du nôtre.

>Les programmes sont trop chargés, trop spécialisés, trop ambitieux. Les élèves n’ont pas le temps pour réfléchir et comprendre.

>En Allemagne, un jeune prof sans expérience, affecté à un établissement difficile, est »coaché » par un collègue expérimenté, lui permettant d’être mieux préparé, par la suite, avec des élèves en difficulté. En France, il est livré «aux fauves», sans soutien ni même, depuis le dernier quinquennat, sans formation!

>Dans beaucoup de villes asiatiques, les enseignants bénéficient chaque année d’une centaine d’heures de formation continue, à la carte. Les pays nordiques ou l’Allemagne, recrutent des enseignants à haut niveau et les forment tout au long de leur carrière.

>Dans les pays nordiques, les élèves en difficulté sont repérés très tôt, dès les jardins d’enfants, et des enseignants tuteurs sont chargés de les suivre et de les aider.

>En Pologne, la transition école collège dure plus longtemps qu’en France: jusqu’à 10 ans, on apprend par «blocs thématiques» avec un seul prof, sauf pour les langues, le sport et la musique, puis, l’apprentissage se fait par matières avec un enseignant pour chacune. Au collège, on poursuit les mêmes matières de 13 à 16 ans. Un examen sélectionne vers les écoles secondaires (lycée général ou professionnel)

>Certains pays favorisent l’apprentissage: Suisse, Autriche, Danemark, Pays-Bas, organisent, comme en Allemagne, des formations de préapprentissage pour les jeunes qui ont de faibles aptitudes scolaires et les accompagnent afin qu’ils n’échouent pas dans l’obtention d’une qualification. En France, un jeune sur six quitte le système éducatif sans diplôme!

> De nos jours, la rémunération et le statut social de l’enseignant ne sont pas à la hauteur de l’enjeu. Quel gâchis quand on compare les rémunérations des financiers et celles de scientifiques! Quel gâchis quand nos cerveaux les plus brillants s’expatrient aux Etats-Unis, en Chine, au Brésil en Inde!!!!! Un jeune, en première année de contrat post doctoral dans une université américaine connue gagne autant qu’un professeur d’université avec quinze ans d’ancienneté.

«Il faut payer les débutants à leur juste valeur pour leur rapport à la société et non comme «danseuses» ou «hobbies» de la République.» A.Brahic

>Les pays les plus performants dans le domaine scolaire sont aussi ceux où les enseignants sont estimés, c’est le cas des pays asiatiques. «Renforcer l’attrait de la profession et donc la motivation serait l’une des clés du succès éducatif.» Mac Kinsey Institute:

>Pour se redresser, les Allemands ont impliqué à fond les enseignants:

  • Les profs gagnent 34% de plus que chez nous.
  • Alors qu’en France 50% de la dépense éducative va à des frais de gestion et de structure, elle est de 34% en Allemagne.
  • C’est donc au détriment de la masse salariale des profs: chez nous elle représente 31% de la dépense contre 51% en Allemagne.

Supprimer des postes d’enseignants est une solution catastrophique pour la France.

il faut déplacer, comme dans beaucoup d’autres domaines, les postes au contact des circulaires vers des postes au contact des élèves.

Créer 60000 postes supplémentaires d’enseignants cela coûte trop cher, paraît-il! La République française a largement les moyens d’améliorer son système éducatif car ce qui est dépensé aujourd’hui c’est de l’économie pour demain: moins de prisons, moins de chômeurs, plus de compétitivité.

– par Georges Vallet

crédit photos: madamemarieeve.wordpress.com

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

3 commentaires

  • Votre conclusion est d’augmenter le salaire des enseignants. Vous pensez réellement que l’augmeentation de salaire va faire augmenter le niveau scolaire des enfants ?
    Soyons sérieux …

    • Ai-je déclaré qu’il fallait augmenter uniquement les salaires?
      Relisez le texte SERIEUSEMENT; des pistes, j’en cite de nombreuses qui ont semble-t-il, améliorées le niveau des élèves; l’une d’entre elles, préconisée et appliquée dans beaucoup de pays mieux placés que nous, est la valorisation des profs, cela passe par l’augmentation des salaires comme en Allemagne par exemple (34% de plus qu’en France)!
      Soyez sérieux vous aussi….

  • pénible 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *