1ᵉʳ janvier 2014 – Vœux de début d’année

0
(0)

DSCF1053Bien entendu, il convient de souhaiter avant tout, à tous nos lecteurs, une santé de fer en 2014. C’est ce qui compte en tout premier lieu.

De passage en Thaïlande, dans le temple « Wat Par Sing » de Chiang Mai, quelques recommandations, clouées sur de vieux arbres, appellent à être partagées. Pourquoi ne pas profiter de ce début d’année pour le faire ?

Elles devraient nous permettre de relativiser beaucoup les choses, prendre du recul, voir la vie et les relations avec vos proches plus tranquillement.

La première : « Anxiety shortens life ». Traduction : L’anxiété raccourcit la vie.

A quoi bon s’inquiéter ! A quoi bon se prendre la tête ! Prenons la vie, en 2014, telle qu’elle vient avec philosophie, recul et réflexion. Ne réagissons pas à chaud. Tout finira bien par se régler…

Deux autres recommandations correspondent bien à Alternatives Pyrénées, « action citoyenne » qui interpelle les politiques.

A ces politiques qui s’accrochent à leurs mandats désespérément : « Time and tide wait for no man » : Le temps et la marée n’attendent après personne. Martine, François, David, Olivier ne l’oubliez pas. Ni nous accessoirement. Personne n’est indispensable.

A ce titre, j’en profite pour annoncer que je quitterai, début 2014, la présidence de l’association Alternatives Paloises après 10 ans de « bons et loyaux » services. Le temps et la marée n’attendent pas après moi.

Toujours pour les politiques, cette recommandation : « A man who will the public leader, must know to be the public follower » : Celui qui veut être un responsable politique doit apprendre à suivre le public. Une recommandation qui en appelle à être au plus proche du citoyen, plus proche du terrain. Pour cela, surtout pas de cumul…

Mais ces préceptes bouddhistes ne doivent pas être les seuls à nous guider. Tout simplement une bonne dose de BSP* pour 2014 devraient être largement suffisante…

Bonne année à tous

Bernard Boutin
*BSP : « Bon sens paysan » (ici, au pied des Pyrénées, on sait ce que cela veut dire)

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

3 commentaires

  • « A man who will the public leader, must know to be the public follower » : Celui qui veut être un responsable politique doit apprendre à suivre le public.

    Une pensée holistique tout à fait à sa place dans un temple Wat Par Sing où je l’espère, vous ne comptez pas vous retirer en 2014, cher Bernard. Mais beaucoup moins à mon modeste point de vue lorsque le peuple vous investit de la responsabilité de le guider, tout en contestant en permanence la validité de vos choix au nom d’un savoir le plus souvent partiel ou d’intérêts particuliers maquillés sous de vastes concepts. Surtout dans un pays où la « pensée citoyenne » flirte aussi souvent avec le populisme le plus crasse, la sous-information, le nombrilisme national, le refus de la complexité en particulier économique, la recherche obsessionnelle des « coupables » et la paresse intellectuelle parmi d’autres vertus.
    Bonne année quand-même hein ?
    Chaque marche de l'escalier qui descend nous rapproche de celui qui remonte
    Chaque marche de l’escalier qui descend nous rapproche de celui qui remonte

  • Belle Année à toutes et tous sur cette page où les mots semblent sages et pourtant, ils nous flattent, ils nous bousculent, en majuscule ou minuscule, ils s’étirent, s’irritent, s’éparsent en laissant leurs fidèles traces … parfois grasses pour le titres sous les textes d’experts ou non d’une littérature qui se lit comme l’on déguste une confiture tant est douce sa texture ou encore ce miel flattant nos papilles en pensant aux précieuses abeilles … Belle année inspiratrice à celles et ceux pour qui écrire est un délice mais également pour nos ami-e-s lecteurs pour qui lire n’est pas un supplice :).

  • Bonne année, BB, ainsi qu’ à tous les alternautes apyens qui continueront à faire vivre ce site en y contribuant, chacun à leur manière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *