Pau Municipales 2014 – David Habib : La liste

0
(0)

conseil-municipal-scene-watteau

David Habib révèle dans la presse, au compte goutte, sa liste pour les élections municipales à Pau. AltPy vous propose un récapitulatif. Mise à jour du 23 janvier 2014. 24 noms sur 49 sont désormais connus.

NOUVEAU Quand et où ? Le 24 janvier sur le site de la République des Pyrénées et Sud Ouest
– Qui ? Ottavio Cilluffo
– Quelle place dans la liste ? Pas communiqué
– Ce que l’on sait : délégué syndical CGT, M. Cilluffo est actuellement conseiller municipal à Billère. Il habite sur Pau.
– Ce que l’on ne sait pas :  Quelle mission ?

NOUVEAU – Quand et où ? Le 24 janvier sur le site de la République des Pyrénées et de Sud-Ouest
– Qui ?  Jean-Pierre Barthe
– Quelle place dans la liste ? Pas communiqué
– Ce que l’on sait : retraité syndical de la CFDT
– Ce que l’on ne sait pas : Quelle mission ?
– Analyse : Ces deux candidats syndicalistes ont été présenté en même temps que les (intéressantes) propositions pour l’emploi et le développement économique du candidat Habib.  Cela pouvait ressembler à une bien mauvaise blague que de présenter des militants syndicaux en même temps que des propositions pour le développement économique. La sociale démocratie : c’est des représentants syndicaux mais aussi… des représentants du monde des entreprises !

 – Quand et où ? Le 22 janvier sur le site de Sud-Ouest
– Qui ? Charline Claveau-Abbadi
– Quelle place dans la liste ? 6è dans la liste
– Ce que l’on sait : Estelle Laymand, 28 ans, « s’est lancée voilà deux ans en créant son entreprise, « Project Matter », sous le statut d’auto-entrepreneur. A travers sa structure, elle conseille des laboratoires de recherche, mais aussi des structures publiques ou privées pour décrocher des fonds européens destinés à la recherche et à l’innovation. » « Un symbole de renouvellement ». Un profil intéressant.
– La mission : Porte-parole de la campagne de David Habib avec Jérome Marbot.
– Ce que l’on ne sait pas : Ce qu’elle fera après.

– Quand et où ? Le 22 janvier sur le site de Sud-Ouest
– Qui ? Jérome Marbot.
– Quelle place dans la liste ? 6è dans la liste
– Ce que l’on sait : Il s’agit en fait d’une confirmation de candidature. Jérôme Marbot, 37 ans, Avocat de profession, était adjoint au « développement et au rayonnement » de MLC. Il était aussi adjoint référent de Pau-Sud.
– La mission : Porte-parole de la campagne de David Habib.
– Ce que l’on ne sait pas : Possiblement « aux finances » ?

– Analyse : théoriquement impliqué sous MLC dans les relations avec les territoires situées autour de Pau, on ne peut dire que les relations Béarn-Bigorre ou encore que l’évolution de la CDAPP soient un franc succès à mettre à l’actif du candidat.

– Quand et où ? Le 18 janvier dans la République des Pyrénées
– Qui ? Estelle Laymand
– Quelle place dans la liste ? Pas communiqué.
– Ce que l’on sait : Estelle Laymand est membre du mouvement occitaniste Bastir
– La mission : aurait une fonction d’adjointe mais aussi « d’autres responsabilités ». Résultat concret de cette alliance : une deuxième calandreta ouvrira à Pau à la rentrée prochaine
– Ce que l’on ne sait pas : C’est ce que coûtera en investissement cette nouvelle calendretta, quels seront les coûts de fonctionnement et sur quels budgets sera mis en place ce nouveau site ?
Qui est Estelle Laymand, outre un nom et une appartenance à une association ?

– Quand et où ? Le 18 janvier dans la République des Pyrénées
– Qui ? Luce Bordenave
– Quelle place dans la liste ? Pas communiqué.
– Ce que l’on sait : Luce Bordenave est aussi membre du mouvement occitaniste Bastir
– Ce que l’on ne sait pas : Qui elle est cette candidate outre un nom et une appartenance à une association ? En quoi mérite t-elle les suffrages ?

– Quand et où ? Le 17 janvier dans la République des Pyrénées et Sud-Ouest
– Qui ? Jean-Marc Soubervie
– Quelle place dans la liste ? N°33. Position éligible.
– Ce que l’on sait : Jean-Marc Soubervie est rugbyman. 14 ans de carrière à la Section, Bègles, Perpignan… Directeur d’un cabinet de conseil en réduction et optimisation de charges sociales.
– La mission : Le rugbyman aura pour tâche de réhabiliter le stade la Croix du Prince. Budget : entre 2 et 2,5 millions d’euros dont 50% pourraient être financés à l’extérieur.
– Ce que l’on ne sait pas : Comment s’insère ce budget dans les autres projets ci-dessous ? Quel timing ? Prioritaire ou non ?

– Quand et où ? Le 14 janvier dans la République des Pyrénées
– Qui ? Leïla Kherfallah
– Quelle place dans la liste ? N°8
– Ce que l’on sait : Leïla Kherfallah est née à Mourenx, avocate à Pau, non encartée au PS, âgée de 43 ans.
– La mission : Partagée avec celle de Jean-Christophe Tixier (voir ci-dessous) : La culture car il s’agit là de « la première clé pour permettre l’implantation économique dans une ville ». « Le candidat Habib, rêve d’une salle de 800 à 1 200 places qui fonctionnerait 200 à 250 jours par an » et qui serait également utilisée par les associations. Implantation : Dans le quartier de la Porte des Gaves.
– Ce que l’on ne sait pas : C’est en quoi Leïla Kherfallah est plus ou moins apte qu’un autre pour remplir une mission culturelle. Rien n’est dit non plus sur le montant de l’investissement « rêvé », son financement, ses charges de fonctionnement.

– Quand et où ? Le 14 janvier dans la République des Pyrénées
– Qui ? Jean-Christophe Tixier
– Quelle place dans la liste ? N°9
– Ce que l’on sait : Jean-Christophe Tixier est auteur et formateur. C’est un des organisateur du salon « un aller et retour dans le noir » dédié au polar.
– La mission : Partagée avec celle de Nathalie Larradet (voir ci-dessus)
– Ce que l’on ne sait pas : Qui sera l’adjoint à la culture ?

– Quand et où ? Le 10 janvier dans la République des Pyrénées
– Qui ? Nathalie Larradet
– Quelle place dans la liste ? N°2
– Ce que l’on sait : Nathalie Larradet est architecte et David Habib l’a déjà fait travailler. A dessiné le nouvel immeuble de l’Eisti à Pau.
– Ce que l’on ne sait pas : A l’écoute de la video mise à la disposition des internautes, il est impossible de savoir, pour quelle mission Nathalie Larradet est n°2 de cette liste ? Un numéro important puisqu’il peut-être amené à remplacer le n°1… Le public peut-être « frustré » par le manque de perspectives annoncées et l’impossibilité à juger des qualités de la future N°2 de Pau (si David Habib est élu).

– Quand et où ? Le 10 janvier dans la République des Pyrénées
– Qui ? Claude Bergeaud
– Quelle place dans la liste ? N°49 (dernière position)
– Ce que l’on sait : Claude Bergeaud est entraîneur de l’Elan Béarnais
– Ce que l’on ne sait pas : A l’écoute de la video mise à la disposition des internautes, il est impossible de savoir, pour quelle mission Claude Bergeaud est sur cette liste. C’est un « symbole », pour David Habib, d’une liste qui va « au-delà du PS ». Le candidat socialiste « n’aime pas l’eau tiède ». Il veut construire une équipe mobilisée « contre l’immobilisme ».

– Quand et où ? Le 7 janvier dans la République des Pyrénées : On en parle…
– Qui de l’équipe municipale actuelle ? Frédéric Fauthoux, Nathalie Cabannes, Anne Bernard, Marc Jubault-Brégler, Mina Labat-Chahid, Nicole Juyoux, Bernard Laclau-Lacrouts (mal placé), Stéphanie Maza, Jérôme Marbot, Jean-François Maison.

En balance : Thomas Huerga et Guillaume Descorps

– Quels « petits » nouveaux ? Patrice Manuel, l’ancien directeur de la Mission locale, le chef d’entreprise Julien Pardon, l’ancien secrétaire fédéral du PS, Pierre Chéret, Louisette Mayereau ex-conseillère régionale verte.

– une compilation préparée par Bernard Boutin

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

8 commentaires

  • un commentaire suite à l’annonce de la liste :
    j’ai compté une vingtaine de personnes travaillant soit dans le public ou parapublic, soit retraités du public; bref, payés par l’argent public.

  • Merci de demander a David Habib s’il renoncera a ses indemnités de Maire de Pau comme Martine et s’il gardera la C4 de fonction.

  • Je trouve curieux qu’on s’indigne ici souvent des conséquences de la cuisine politicienne et de l’omnipotence des partis sur la présentation des candidatures et qu’on s’étonne en même temps de ne pas connaître en détail les candidats non encartés que nous propose David Habib. J ‘y vois d’ailleurs plutôt un signe d’indépendance qu’une preuve d’allégeance ou de népotisme. Attendons la suite de la distillation. Je lui trouve pour le moment un goût nouveau et ce n’est déjà pas si mal.

    • Tout à fait d’accord, je préfère voir sur une liste Leïla Kherfallah que Josy Poeyto…
      Il n’y a pas photo…

    • Car vous trouvez qu’il s’agit de présentation… Il vous en faut peu.

      • C’est un question fondamentale de renouvellement des élus, que de nouvelles têtes apparaissent est un bien.
        Qui est pour voir toujours les mêmes sur ces listes?
        Il me semble que tu es favorable au non cumul et au renouvellement des politiques non?

    • Il faut bien reconnaître que la présentation d’aujourd’hui, consacrée par David Habib à sa « Priorité pour l’emploi » et dans laquelle il présente de fumeux projets de pépinières d’entreprises ainsi qu’ un fonds d’amorçage à financement municipal en même temps que la candidature d’un Délégué syndical CGT ainsi que celle d’un de ses confrères de la CFDT ressemble à une blague. Et tendrait à anéantir tous les beaux efforts que nous avions cru déceler chez un socialiste qui se présentait comme moderne. Affligeant, il recule de 10 cases et rejoint son ami Duchateau sur la case Départ.
      A qui le tour ?
      Mais on aimerait tellement trouver dans sa liste un spécialiste des trottoirs plutôt qu’un Ministre du Travail et de l’ Emploi, une Ministre de l’ Economie, un Ministre de la Culture et un Ministre de l’ Education Occitane.
      On se réveille David ? A force d’habibeletés, on peut se prendre les pieds dans le tapis.

      • Oui, un vrai boni menteur.
        D Habib veut faire croire que c’est lui qui a assuré la transition de Lacq. En fait ce sont les centaines de millions d’euro de Elf qui depuis des decennies a aidé les entreprises à s’installer sur le bassin de Lacq.
        A l’entendre, Montebourg n’en a plus pour longtemps…l’homme providentiel est là.
        C’est vrai que son parcours professionnel en fait un grand spécialiste de l’industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *