Biarritz Municipales 2014 – Questions à Richard TARDITS, tête de liste de « VIVRE BIARRITZ »


Capture d’écran 2014-02-12 à 18.04.56 Biarritz a son candidat hors-norme : Richards TARDITS. Basque d’Amérique, titulaire d’un MBA (Master d’administration des affaires) de l’Université de Georgie, seul Français à avoir été professionnel de foot US dans la National Football League, écologiste mais aussi entrepreneur, pragmatique… voilà une carte de visite d’un genre nouveau dans notre région !
Si l’homme est « différent », sa vision l’est aussi. Quelques mots-clés : vélo électrique, circulation douce, économies vertes et bleues, taux de natalité mais aussi plus classique : gestion financière, écoute des Biarrots etc.

AltPy – Quel regard portez vous sur la mandature qui s’achève ?
Richard TARDITS – En premier lieu, mon regard se porte bien sûr sur l’aspect esthétique de notre ville : notre ville est belle et sa place sur le tableau des plus belles villes d’Europe et du monde n’est plus à prouver. Monsieur Borotra n’y est pas étranger. Ensuite, mon attention se porte sur la situation financière de notre ville. Beaucoup d’investissements ont été faits ces quinze dernières années sans logique économique et sans consulter les Biarrots. La priorité de la nouvelle équipe sera de rétablir un équilibre financier afin de pouvoir investir dans le futur.

Quels sont les principaux grands enjeux auxquels est confrontée la ville de Biarritz (en dehors du thème de l’emploi traité plus loin) ?
L’enjeu principal est la sauvegarde et la conquête des familles à Biarritz. Le taux de natalité Biarrote n’a jamais été aussi bas et les écoles se vident à vue d’œil. Il est capital, pour que nos enfants puissent profiter de notre ville comme nous en avons profité, d’investir dans l’avenir des jeunes familles.

Quelles réponses comptez-vous y apporter ?
Le seul moyen de garder nos familles et d’attirer les familles de l’extérieur est d’investir dans nos écoles et nos équipements. Le budget dédié aux écoles maternelles et primaires doit être révisé et nous comptons rénover les 11 écoles Biarrotes au cours des 6 prochaines années. Cette rénovation couvrira non seulement les bâtiments mais aussi les équipements mis à disposition des enfants dans les classes. De plus, la réforme scolaire est un tremplin formidable pour développer leur culture à travers les activités périscolaires en impliquant les associations. Les équipements sportifs de notre ville doivent aussi être rénovés. Les vestiaires et points d’accueil de l’hippodrome des fleurs, du parc Gramont, Fall, Lycée Malraux, etc…ont un besoin vital de modernisation. Le parc des sports d’Aguiléra doit devenir une destination incontournable pour le sport dans notre région et nous avons présenté un projet d’aménagement aux Biarrots qui a fait l’unanimité.

L’emploi est la préoccupation première de nombreux français et donc des Biarrots. Elu, quelles actions souhaiterez-vous engager pour favoriser la création d’emplois ?
La pépinière Izarbel est la première créatrice d’emplois du territoire (plus de 1000 emplois) et il est donc logique de se focaliser sur ce type d’outils afin d’aider des entreprises à s’implanter dans notre agglomération. Biarritz, par sa réputation, est une destination recherchée et la nouvelle équipe devra répondre à leurs exigences afin de les aider à s’implanter chez nous. N’oublions pas que notre commune et son agglomération ont aujourd’hui des pôles d’enseignement, ingénierie, audio-visuel et hôtellerie de première qualité. Nous pouvons enrichir l’offre d’enseignement supérieur autour de ces thématiques existantes. Ces étudiants sont les créateurs d’emplois de demain (plus 15% des étudiants sortis d’ESTIA restent sur le territoire)

En quoi votre méthode de gouvernance serait-elle différente de l’équipe municipale actuelle ?
Notre méthode de gouvernance sera basée sur la proximité. Notre commune compte plus de 500 collaborateurs et se sont eux qui sont les bras et les jambes de notre gouvernance. Il sera primordial de réunir toute l’équipe municipale au moins deux fois par an pour renforcer les liens intergénérationnels et inter-sociaux afin que nous puissions travailler d’une manière soudée avec les mêmes objectifs. De plus, le maire sera accessible aux Biarrots puisque deux fois par mois, je dédierai une matinée pour répondre directement aux appels téléphoniques des Biarrots, et une fois par semaine, 20 Biarrots pourront déjeuner avec le Maire dans un restaurant de Biarritz.

Quel rôle êtes-vous prêt à donner à l’opposition municipale ?
N’oublions pas que l’opposition municipale est constituée d’hommes et de femmes qui se sont présentés aux élections avec la même volonté : Améliorer la vie des Biarrots ! Nous formons tous une équipe avec le même but, donc il me paraît indispensable d’impliquer l’opposition municipale dans le travail journalier de gestion de notre ville.

Quelle place donnerez-vous au conseil de quartier, référendum d’initiative ou toute autre méthode pouvant amener les citoyens à participer à la vie de la cité ?
Les conseils de quartier sont indispensables à la vie de Biarritz car ils nous permettent de récolter de l’information sur les modes de vie de tous les Biarrots. Ce qui est capital c’est de s’assurer que cette information soit enregistrée dans les bons services et qu’elle serve de fondations à des solutions pragmatiques pour les quartiers concernés.

Comment envisagez vous la place de notre ville dans le cadre de la Communauté d’Agglomération Côte Basque-Adour ? Quelle est votre position par rapport à la présidence de celle-ci ?
La nouvelle organisation du conseil d’agglomération va permettre à celui-ci de garder une certaine indépendance par rapport aux communes. La communauté d’agglomération va prendre une place grandissante dans l’organisation de notre région et ses compétences vont rapidement être élargies.
Biarritz, de par sa notoriété, restera un fer de lance de notre territoire, et travaillera dans la concertation, en complète transparence, et dans un souci de réussite collective.

Question ouverte au sujet de votre choix :
Comment rentabiliser la Cité de l’Océan ?
La cité de l’Océan appartient aux Biarrots.
A court terme, il faut rapidement réconcilier la population avec cette réalisation. Trop de Biarrots n’ont jamais visité la Cité de l’Océan. Et la municipalité doit faciliter ce premier pas vers Ilbarritz.
Il faut créer un élan, en proposant des journées « portes ouvertes » pour les biarrots, en amenant des expositions temporaires attractives, renouvelées tous les 3 ou 4 mois, en créant des animations autour du site, en liaison avec les festivals de la ville (FIPA, temps d’aimer, Festival latino-américain).
Il faut également proposer une offre culturelle plus élargie, en proposant des modules plus simples, plus ludiques et plus variés.
A moyen terme, il faut rattacher la Cité de l’Océan à la ville.
Elle doit être accessible, de manière piétonne par tous les Biarrots. Il faut l’intégrer dans un centre de vie en créant un quartier sud de Biarritz, le quartier Milady. Ce projet doit commencer par la finition de l’accès longeant la côte des Basques jusqu’à la plage Marbella. Cette voie permettra aux Biarrots de longer le littoral (piéton ou vélo) du Phare jusqu’à Ilbarritz. Ce quartier doit ensuite devenir un pôle d’attractivité autour des économies vertes et bleues, créateur d’activité et d’emplois.

L’aménagement verra apparaître les outils suivants :
– Hôtel entre la cité de l’Océan et centre équestre et parking de délestage à coté et sous l’hôte
– Parc de jeux/skate parc entre la cité de l’Océan et la plage d’Ilbarritz
– Délocalisation du parking camping cars
– Rénovation des serres «Gelos » et aménagement d’un parc botanique et jardin participatif
– Mise en valeur du centre d’artistes et création d’un salon de thé sur le site
– Maison de la mer pour études des menaces biologiques sur nos plages
– Ecole d’enseignement supérieur et logements étudiants sur le site de l’ancien Leclerc
– Rond point à la sortie de la plage Marbella
– Parking souterrain devant Thalmar avec commerces de proximité en surface

– propos recueillis par Bernard Boutin

Le site de « Vivre Biarritz » : http://www.vivrebiarritz-richardtardits2014.fr
La page FaceBook « Vivre Biarritz, Richard Tardits 2014 » : https://www.facebook.com/pages/Vivre-Biarritz-Richard-Tardits-2014/565253733522415

Pièces jointes : les plans des deux projets phares de « VIVRE BIARRITZ », le parc des sports d’aguiléra et le quartier Milady.

Capture d’écran 2014-02-12 à 18.51.07              Capture d’écran 2014-02-12 à 18.50.11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s