Pau Municipales 2014 – Le pire est à craindre

5
(1)

Mairie transparenteDavid Habib, François Bayrou et Yves Urieta ont maintenant présenté leurs listes. Pour occuper les médias, les programmes sont distillés au compte goutte et rien n’est dit sur leur méthode de travail.

Que retenir de ces longues listes de 49 citoyens prêts à en découdre pour leur tête de liste ?

Le candidat à la mairie le plus jeune
David Habib : 52 ans,
François Bayrou 62 ans
Yves Urieta 67 ans

Le premier adjoint le plus jeune
Liste Habib : Nathalie Larradet 49
Liste Bayrou : Josy Poeyto 60 ans
Liste Urieta : Nicole Bensoussan 70 ans

La liste la plus jeune
Liste Habib : moyenne supérieure à 46 ans
Liste Bayrou : moyenne supérieure à 47 ans
Liste Urieta : moyenne supérieure à 49 ans

La liste la plus au fait des dossier municipaux actuels
Liste Habib avec 12 conseillers sortants
Liste Bayrou avec 11 conseillers sortants
Liste Urieta avec 4 conseillers sortants

Les listes les plus politiques
La liste Bayrou avec son lot d’adhérent MoDem, UMP, UDI, PS ou ex-PS non identifiés lors de la présentation de liste : Transparence chérie, qu’ont-ils fait de toi ?
La liste Habib avec ses 24 membres du Parti Socialiste, identifiés ceux-là…

La liste la plus « famille » et société civile
Celle de Yves Urieta composée de nombreux vieux compagnons de route qui ont souvent partagés ensemble les bancs des écoles paloises.

Assistance à la présentation de la liste : (de la plus forte à la plus faible)
Liste Bayrou
Liste Habib
Liste Urieta

Le slogan
Liste Bayrou : Aimons Pau
Liste Habib : Pau, le Mouvement
Liste Urieta : Pau, avant tout

Le cumul des mandats : S’ils sont élus, cumuleront à moins de démission d’une fonction élective…
Liste Habib : David Habib (député), André Duchateau (conseiller général), Frédérique Espagnac (sénatrice), Anne Bernard (conseiller régional), Jean-François Maison (conseiller général)
Liste Bayrou : Josy Poeyto (Conseillère régionale, Conseillère générale), Véronique Lipsos-Sallenave (Conseillère régionale)
Liste Urieta : Aucun

Les Programmes : « les promesses n’engagent que les gens qui les écoutent »
A ce jour, les programmes disent peu ou prou la même chose : revitaliser le centre-ville, le rendre plus accessible, refaire les Halles, déplacer la Foire-Expo, une salle de spectacle ici, une réfection de la Croix du Prince là etc. Beaucoup de très belles propositions chez les 3 candidats « majors ». Bravo à tous !

L’argent, nerf de la guerre
De très belles propositions chez les 3 candidats « majors » sauf que nulle part, une seule chiffrée (source les sites des candidats). Pourtant, tous les élus le savent bien, l’argent devient rare, très rare au niveau des collectivités. Comment feront-ils ?

Pour voir le volet « Propositions » du site de François Bayrou : C’est ici
Pour voir le volet « Notre projet » du site de David Habib : C’est ici
Pour voir le volet « Municipales 2014 » du site de Yves Urieta : C’est ici
Exception à la règle, Yves Urieta explique ce qui est possible en matière de baisse d’impôts, chiffre à l’appui.

Rien sur la communauté d’agglomération – dont la compétence économique est obligatoire – et sur notre bassin de vie, comme si ces territoires n’existaient pas.

Le phasage des mesures proposées et les investissements ne sont jamais annoncés. L’électeur peut écouter ce qui lui est annoncé. Il ne doit surtout pas y croire.

Que reste-t-il pour faire son choix à ce jour ? La méthode de travail annoncée ?

A ce niveau, grand silence polaire. Le temps des « maires de droit divin » semble approcher. En effet, strictement rien n’est dit par Habib, Bayrou ou Urieta :
– sur les « Pratiques » avec lesquelles l’équipe qui sera élu, réalisera le programme qu’elle aura soutenu,
– sur « l’Ethique » qui rassura le citoyen sur les risques permanents de corruption, de déviance ou de clientélisme,
– sur la « Transparence » qui permettra au citoyen de s’informer facilement (principalement sur le site pau.fr) quand il le désire et sur les sujets qu’il désire.

A ce niveau de la campagne, il est extrêmement inquiétant de voir que rien ne puisse nous rassurer sur la menace d’une gestion de cabinet opaque, autocratique, secrète, « copier-coller » des pires années Labarrère. A quand l’ambition d’ouvrir en grand les portes et les fenêtres de la Mairie de Pau ?

A ce niveau de la campagne, l’action d’Alternatives Pyrénées se voit confortée, pour les lendemains de l’élection, dans son rôle d’observateur critique, sans concession sur la gestion de la « chose publique ».

Alternatives Pyrénées se voit confortée dans sa quête sans fin de plus « d’Ethique », de plus de « Transparence » et d’une « Pratique » digne d’une démocratie locale moderne faisant de Pau, une ville exemplaire dans sa gestion. (A lire demain, mes propositions sur le sujet)

Une mission dont nous nous passerions bien. Un échec en quelque sorte que ce constat, après 11 ans de présence sur la ville.

– par Bernard Boutin

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 1

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

9 commentaires

  • Rien sur la communauté d’agglomération – dont la compétence économique est obligatoire – et sur notre bassin de vie, comme si ces territoires n’existaient pas.
    ce qui est valable pour PAU est aussi valable sur la majorité des listes en FRANCE,
    comme si, cela étais une honte

  • Le clientélisme a atteint ses limites. Les budgets sont de plus en plus tendus, l’emploi rare et les démunis de plus en plus nombreux.
    Quant à l’article, il apparait que M Boutin n’a pas ou n’a pas voulu porter toutes les informations qui ont circulé.
    A titre d’information les propositions économiques et pour l’emploi de l’équipe Habib concernent aussi la CAPP.

    • Vous avez raison et elles sont . En son temps, il faudra les comparer avec celles de François Bayrou. Beaucoup de bonnes idées mais ni un budget, ni un phasage. C’est clair, en France, on ne sait pas parler d’argent. Quel coût pour l’avalanche de projets proposés ? Qu’est-ce qui pourra réellement être réalisé dans cette très très longue liste ?
      Cela dit, j’ai bien noté, lors de la présentation de liste de David Habib : « David Habib est souvent revenu sur une notion importante pour lui : Certains de ses élus seront en pointe pour défendre au conseil général, au conseil régional, au Parlement, auprès des ministères les grands projets pour la ville de Pau. Il faudra « aller chercher du pognon … ». Il le répète à Jean-François Maison qui siège au Conseil Général, à Anne Bernard et Pierre Chéret qui siègent à la Région ou encore à Frédérique Espagnac, sénatrice qui a déjà travaillé avec le Président ou encore Laurent Fabius. On a compris, pour ceux-là, s’ils sont élus, ils ne devront pas faire de la figuration ! D’ailleurs, David Habib participera aussi à cette recherche de fonds pour appuyer de développement local. »
      mais n’oublions pas : les « promesses n’engagent que ceux qui les entendent »

  • Bonsoir
    Permettez  que je vous demande sur quelle certitudes vous pouvez affirmer que votre classement sur le nombre  de personnes aux différentes présentations des colistiers soit fiable et que la 3eme place pour la liste Pau Avant Tout soit tout à fait exact et sans discussion possible.
    -Indice : le stock de chaises de la MJC du Laü est de 200, et à un moment toutes étaient prises avec du monde debout sur les côtés
    -Si vous vous basez sur le chiffre annoncé par le journal Sud Ouest ce matin il est erroné et fera l’objet d’une rectification
    Bien cordialement Michel Malaval Dr de campagne

  • Si les programmes sont les mêmes: tout changer en mieux, la fin du chômage et la paix dans le monde, la seule chose que l’on puisse juger, c’est le bilan des têtes de liste, car les autres sont des mangeurs de soupe. Bilan de DH à Mourenx ? FB et YU ont été à la municipalité pendant qqes années: qu’ont-ils fait, quelle force de proposition ont-ils été ? JP se retrouve en position pratique de maire étant donné que FB s’il était élu suivrait cela de loin, plus préoccupé par son pseudo-destin national. Donc bilan de JP ?
    Vous allez me dire, on n’est pas beaucoup plus avancés mais au moins, la question est posée.

  • Très bon article qui a le mérite de donner une synthèse des principaux candidats; à une exception toutefois : pour ce qui est de rendre plus accessible le centre ville, il ne me semble pas que cette axe soit une priorité d’Habib, à moins d’y arriver.. en bus tram. Bayrou a indéniablement marqué un point avec son « ring », même si la faisabilité du projet est à confirmer. beaucoup de gens en parlent

    • Le « ring » de FB est une idée de campagne destinée à essayer de le faire passer pour un « technicien ». Le sujet a été débattu et vous n’avez pas pu répondre aux objections qui ont été formulées à ce sujet. Vous déchanterez très vite après l’élection, quel que soit le candidat élu…

  • Bernard
    Il faut reconnaître que l’équipe sortante a fait des efforts en matières d’éthique et de transparence.
    C’est vrai qu’on venait de loin!
    Ce qui me soucie c’est le risque de retour aux anciennes pratiques clientelistes.
    MLC s’est rendue impopulaire en tentant de mettre fin a ces pratiques.
    Quand on dit: « elle n’écoute pas les palois », cela veut dire qu’elle a refusé les privilèges qui étaient la règle: un job pour ma fille, un logement, une place de crèche…
    Elle aurait dû dire:  » si vous n’avez rien a demander vous êtes les bienvenus! »
    Je souhaite que cela continue, mais j’ai les plus vives inquiétudes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *