Yves Urieta répond aux questions d’Alternatives Pyrénées.


imagesAlternatives Pyrénées a souhaité poser un certain nombre de questions – vingt exactement- aux candidats au prochain scrutin municipal. L’objectif est double, d’une part aborder des sujets inédits et d’autre part éviter la « langue de bois ». Yves URIETA répond à nos questions de façon concise et précise. A vous de juger.

Finances

– Les impôts locaux. Pensez-vous pouvoir  faire baisser la taxe foncière et la taxe d’habitation et dans quels domaines la ville peut-elle  réduire ses dépenses ?
Nous prenons l’engagement de baisser les impôts. Nous réduirons les dépenses de fonctionnement, et feront en sorte de limiter drastiquement les études trop nombreuses et trop onéreuses.

 La démocratie participative

– Envisagez-vous que les membres des conseils de quartiers soient élus ?

 Non. Nous dialoguerons directement avec les Palois et les Paloises dans un souci de proximité au quotidien.

– Souhaiterez-vous organiser un référendum d’initiative populaire et sur quel sujet ?

Non, les élus doivent prendre et assurer leurs responsabilités.

 – Connaissez-vous les termes de la charte de bonnes pratiques des élus et comptez-vous l’appliquer ?

L’équipe municipale précédente ne l’a pas appliquée. Mais il n’est pas besoin d’avoir une charte de bonnes pratiques mise en place, je l’ai prouvé dans ma vie politique.

Grands projets

– Le Bus-Tram. Avez-vous l’intention de réaliser le projet de l’équipe précédente ?

Non puisque je stoppe ce projet.

Les transports urbains peuvent-ils être gratuits ?                                                                          

 Oui, ils le seront, et j’ai expliqué à de nombreuses reprises comment je ferai lors de mes multiples rencontres avec les Palois ou lors de mes conférences de presse.

– Le Grand Prix automobile de Pau. La ville de Pau et la CDAPP doivent-elles  subventionner cette manifestation ?

 Oui car il s’agit de maintenir et même de conforter l’image de la ville grâce aux retombées médiatiques et économiques.

 – Les halles. Comment et quand les rénover, les réhabiliter ou les rhabiller ?

 Ce projet fait partie de nos priorités. Nous les rénoverons en tout début de mandat.

 – La caserne Pissard-Santarelli. Depuis 1999, la ville est propriétaire de cet espace de 22 hectares, que faut-il en faire et quand ?

Nous avons en projet d’y créer de l’habitat à HQE (Haute Qualité Ecologique) et réaliser un bel aménagement urbain dans cet espace. Il sera parmi nos priorités.

 – La friche industrielle du quartier de la gare. Comment aménager cet espace afin qu’il ne continue pas à polluer la plus belle vue de terre ?

J’avais résolu le problème lorsque j’étais maire durant 20 mois. Je reprendrai évidemment ce projet d’un quartier HQE avec de l’habitat et des bureaux.

 – La réfection des voies de circulation. Un grand retard a été pris en ce domaine, pensez-vous pouvoir le combler ?

Oui avec un plan triennal sur la voirie et les trottoirs, car nombre de voies ne possèdent pas de trottoirs à Pau !


Economie

– Le déménagement du Parc des Expositions. Pensez-vous que cela est nécessaire et où situer le nouvel emplacement ?

Non il n’est pas dans mon projet de le déplacer mais engager une rénovation urgente car il reste un des éléments majeurs de la vie paloise.

 – Le centre-ville. Comment dynamiser son activité économique et commerciale ?

En mettant entre autres choses en place la gratuité des transports et des parkings le mercredi après midi et le samedi prévue dans mon programme. Nous mettrons également en place des parkings relais avec des navettes à Gan, Serres-Castets, au Hameau et à Coarraze. Ce dispositif permettra de faire revenir une importante clientèle au centre ville pour redynamiser économiquement le commerce  palois.

 Quel est votre projet concernant le plan de circulation et le stationnement pour accéder au centre-ville ?

– Le palais Beaumont et le centre de congrès. Quel est votre projet les concernant ?

Revoir la tarification afin de donner plus de dynamisme et donc d’intéresser et d’amener des organisateurs nationaux et internationaux à y organiser des congrès et des manifestations aux retombées économiques significatives.

Social.

– Les gens du voyage. Quelles dispositions comptez-vous prendre pour être en conformité avec le schéma départemental ?

 Oui. Nous sommes dans l’obligation de nous mettre en conformité.

 – Maintiendrez-vous au même niveau les aides aux associations ?

Oui, mais en traitant et améliorant le niveau des contrats d’objectifs.  

CDAPP.

Si vous êtes élu postulerez-vous pour la présidence de la CDAPP ?
Oui.

 – Comment vous situerez-vous par rapport à la LGV et la Pau-Oloron ?

La LGV est indispensable pour envisager l’avenir du Béarn qui sera au centre d’une Euro région comportant l’Aragon, Midi Pyrénées et l’Aquitaine. La Pau Oloron  il faudra voir et regarder le sujet pour le développement du Haut Béarn.

 – Pensez-vous que le nombre de grandes surfaces à la périphérie ne peut être augmenté ?

Nous possédons déjà un pourcentage très élevé en m2 de magasins grande surface.  Il faudra se pencher et regarder sur l’avenir global de l’agglo.

 

Ce qu’en pense Alternatives Pyrénées :

Sans conteste, Yves URIETA a joué le jeu des réponses courtes et sans langue de bois. Une seule d’entre elles n’a pas eu de réponse, celle concernant le plan de circulation. C’est vrai que le sujet est technique et nécessite un long développement.

Quatre sujets sont inédits, ils concernent la caserne Pissard-Santarelli, le schéma départemental des gens du voyage, la friche industrielle et le pacte des nouvelles pratiques. Nous obtenons des réponses en forme de programme pour l’ancienne caserne et la friche industrielle. L’accueil des gens du voyage rappelons-le, est un vieux sujet qui ne trouvera que difficilement une solution. Il y faudra sans doute toute l’autorité de l’Etat pour que l’agglomération de Pau finisse par se soumettre à une obligation légale. Enfin sur le pacte des nouvelles pratiques proposé par Alternatives Pyrénées, Yves Urieta reste prudent et vraisemblablement, ne le signera pas.

                                                                                               Pau, le 24 février 2014

                                                                                               Par Joël BRAUD

Comments

  1. Cluchague says:

    Si je ne m’abuse, le projet de « MEDIATHEQUE » avait été initié et confirmé par un emprunt par André Labarrère avant son décès..

  2. Monsieur Uriéta,
    Combien avez-vous embauché de personnes dans les services de la ville et de l’agglo en 1 an et demi de mandat ?
    Quel est le coût global de la médiathèque que vous avez fait faire ? Une telle dépense était-elle judicieuse à l’heure d’Internet ? N’y avait-il pas d’autres priorités pour la ville ?

    • l'ours du bois says:

      j’ai écouté , comme les deux autres candidats, l’émission « le train des municipales » sur
      europ1 et, une remarque m’a surpris
       » La Place de Verdun appartient aux berger de la vallée d’osseau »

      comme ancien maire, il devrait que ce n’est qu’une légende FAUSSE
      un Chien de garde, de berger (un patous) connais bien cette légende, et sur son site nous conduit au travers de liens, a la bonne information

      pour info, nous en avions parlé aux conseils de quartier, et la réponse des services, nous ne savons pas, si techniquement c’est réalisable, car aucune étude de sols n’a été réalisée

  3. Emmanuel Pène says:

    C’est ce qu’on appelle le minimum syndical ! Mais au moins a-t-il le mérite de répondre.
    ça manque quand même de vision, en particulier sur le plan de circulation ou sur la PAU – OLORON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s