François Bayrou ne signera pas…


BayrouFrançois Bayrou ne signera pas le Pacte des Nouvelles Pratiques Municipales qu’alternatives Pyrénées a soumis à l’approbation de chacun des candidats. Dans une lettre adressée à Alternatives Pyrénées, il a expliqué le pourquoi de ce refus tout en précisant les points qu’il mettra en œuvre et ceux qu’il rejette catégoriquement.

Ci-dessous sa réponse et sous l’article le fac-simile de l’original.

Pau, le 28 février 2014

Madame, (*)

J’ai bien reçu la 2ème édition du « pacte » présenté aux candidats aux élections municipales de Pau. Je veux vous répondre clairement : le sujet de l’éthique, de la transparence, de la pratique démocratique, de la lutte contre toutes les formes de conflits d’intérêt et de favoritisme est au premier rang de mes préoccupations, non seulement pour cette élection mais depuis le premier jour de mon engagement politique. Les combats que j’ai menés, par exemple dans l’affaire Tapie ou contre la privatisation opaque des autoroutes, ou ma pratique à la présidence du Parlement de Navarre, en témoignent.

Vous me demandez de signer un engagement que vous avez rédigé vous-même (*). C’est une pratique que j’ai toujours refusée. Depuis plusieurs années, j’ai pris la décision de ne signer que ce que j’écris moi-même, cela évite toute dépendance à l’égard des groupes de pression, quelle que soit leur nature.

Cependant, je vous dis bien volontiers mon adhésion à la plupart des orientations que vous souhaitez. Je les trouve justes et positives pour le citoyen et pour la gestion de la mairie :

– publication des documents administratifs, des bilans, des conventions et des comptes-rendus, etc.
– signature d’une charte éthique que je proposerai
– vidéo
– offres d’embauche à l’exception des emplois réservés au sein du cabinet et des emplois fonctionnels
– état réel des effectifs
– organigramme
– adjoint chargé des nouvelles pratiques
– exercice de la présidence de l’agglomération

J’ajoute que j’ai proposé une évaluation annuelle par les citoyens de l’action de la ville.

En revanche, j’ai une réserve et une opposition. Je n’ai pas l’intention d’ériger les conseils de quartiers en contre-pouvoirs organisés. Je pense tout à fait possible de proposer qu’une partie de leurs membres soit élue à condition qu’il y ait une participation suffisante, mais je serai opposé à toute forme d’organisation exécutive (pour exécuter quoi ?) et à des budgets annuels qui ne seraient pas contrôlés.

Je suis opposé à l’idée que tout projet d’équipement supérieur à 10 millions d’euros (les plus importants) soient soumis à référendum et que l’on délègue le choix des projets

Tout ce qui est novateur, notamment en matière architecturale, demande, j’en ai fait l’expérience, une volonté et une sensibilité souvent en décalage, au moment décisif, avec le goût majoritaire de l’opinion et ne se trouve reconnu que quelques années après, comme le président Pompidou en a fait l’expérience avec Beaubourg ou le président Mitterrand avec la pyramide de Pei au Louvre, etc.

L’exercice de l’implication sur les grands équipements fait non seulement partie intrinsèque de la responsabilité d’un maire ou d’un président mais elle est même à mes yeux un devoir.

Je vous ai exprimé le plus franchement possible le sentiment positif que m’inspirent nombre des idées que vous évoquez et les réserves ou les oppositions que je ressens à l’égard d’autres.

Je vous prie de croire à l’assurance de mes sentiments très cordiaux.

François Bayrou

– mis en ligne par Hélène Lafon

(*) François Bayrou m’a adressé sa réponse parce que le courriel accompagnant le pacte est partie de mon adresse électronique. Mais, le Pacte a été écrit au nom d’AltPy, par quelques-uns de ses animateurs, puis, il a été adressé par moi-même à chacun des candidats.

FB1

FB2

Comments

  1. PierU says:

    FB : « Depuis plusieurs années, j’ai pris la décision de ne signer que ce que j’écris moi-même »

    –> comme rappelé par Bernard Boutin dans un autre article, c’est faux puisque FB avait signé le premier pacte des NPM en 2008.

    FB : « Je suis opposé à l’idée que tout projet d’équipement supérieur à 10 millions d’euros (les plus importants) soient soumis à référendum et que l’on délègue le choix des projets. Tout ce qui est novateur, notamment en matière architecturale, demande, j’en ai fait l’expérience, une volonté et une sensibilité souvent en décalage, au moment décisif, avec le goût majoritaire de l’opinion et ne se trouve reconnu que quelques années après, »

    –> Là dessus je suis en partie d’accord. Mais en partie seulement. Car il faudrait analyser pourquoi l’opinion publique a en général un réflexe de conservatisme face à un projet architectural novateur, ou même simplement original.

    Il y a sans aucun doute un fond inné de conservatisme, mais ce n’est pas la seule explication. Psychologiquement, un projet imposé, sans aucune forme de concertation (réelle, pas uniquement fictive une fois le projet ficelé en amont), suscite toujours un rejet. Et si le projet est novateur/original, c’est ce côté novateur qui va servir d’accroche bien pratique pour exprimer le rejet.

    Consulter la population sur le choix d’un projet est justement un moyen de lui permettre de s’approprier le projet : si on ne lui impose pas le projet novateur mais qu’on lui permet de le choisir librement (ou de le rejeter au profit d’un projet plus classique, bien sûr), je suis certain que la réaction de la population peut être différente. Bien sûr cela suppose qu’il y ait un vrai débat, et que l’architecte vienne « défendre » son projet, qu’il explique sa démarche, ses choix, etc… C’est l’occasion d’un vrai travail de pédagogie, bien plus intéressant pour la démocratie locale que l-élu-qui-détient-la-vérité-et-la-vision-d-avenir-et-donc-choisit-pour-la-population-inculte.

    Pour autant je ne suis pas naïf non plus, il est probable que des projets très originaux ou qui paraissent trop extravagants ne pourraient jamais voir le jour en consultant la population. Pourtant il faut aussi laisser la place à ce genre de projets, et il est donc bon que parfois ce soit un jury restreint qui choisisse.

    Mais entre faire voter la population sur tous les projets et ne jamais lui demander son avis, il y a toute une palette de possibilités. Est-ce que consulter les palois sur un projet une fois, une unique fois, dans la mandature (par exemple sur les Halles, ou sur autre chose) mettrait en péril l’innovation architecturale paloise ? Ce serait une expréience intéressante, mais pour certains candidats ça a l’air déjà beaucoup et même trop : ils ne seraient pas un peu conservateurs sur les bords, pour le coup, nos candidats ?

    L’erreur du pacte proposé à la signature est peut-être de n’avoir pas prévu ce moyen-terme (consulter sur un projet pendant la mandature). Mais Mais ceux qui n’ont pas signé se sont bien gardé de le proposer.

  2. FB: « Tout ce qui est novateur, notamment en matière architecturale, demande, j’en ai fait l’expérience, une volonté et une sensibilité souvent en décalage, au moment décisif, avec le goût majoritaire de l’opinion et ne se trouve reconnu que quelques années après, comme le président Pompidou en a fait l’expérience avec Beaubourg ou le président Mitterrand avec la pyramide de Pei au Louvre, etc. »

    D’accord avec ce point de vue. Sans omettre que le décalage peut s’avérer parfois calamiteux. Cf Ricardo Bofill à Noisy le Grand : http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/08/ricardo-bofill-je-n-ai-pas-reussi-a-changer-la-ville_4359887_3224.html

    Pour le reste, j’attendrai de voir comment mutera la ville avec Josy Poêtpoêt, puisque les sondages donnent FB gagnant (ce soir): http://www.sudouest.fr//2014/03/06/sondage-francois-bayrou-donne-vainqueur-aux-municipales-de-pau-1482763-4344.php?EPR-259-%5BAlerteInfo%5D-20140306-%5Binfo%5D et que, de toute façon, FB déléguera le poste à Josy Poueyto s’il est élu. Dans le cas contraire (non élection) sa carrière politique serait terminée.

    Quant au Pacte des Nouvelles Pratiques Municipales, ceux qui le signent d’une part (les petits mouvements) ne régneront pas sur la cité et ceux qui le signeraient( le PS, le MODEM et consorts -UHUrieta, etc-) au cas où ils seraient aux manettes ne l’appliqueraient pas.
    Bref, c’est bien gentil, tout ça, mais à l’ouest, rien de nouveau. Ah si, il fait beau, on peut aller promener le chien.

    • Pierre FOSSE says:

      Samedi dernier, François BAYROU a été très clair : « je serai maire à plein temps si je suis élu et je ne briguerai aucun autre mandat ». Arrêtons de dire n’importe quoi !

  3. Emmanuel Pène says:

    Une rėponse argumentée et responsable..

    • Une réponse qui ne fait pas évoluer fondamentalement la démocratie locale. Juste un zest supplémentaire de transparence. Pour un homme qui voulait en finir avec les clivages, c’est plutot raté…

      • Pierre FOSSE says:

        MLC avait signé et elle ne l’a pas respecté ! As-t-elle consulté par référendum pour la piscine et le tram ? Les conseils de quartiers n’ont pas vraiment servis à grand chose car ils ont été très vite transformés en simple chambre d’enregistrement. François BAYROU a raison de ne pas signer un texte qu’il ne pourra pas respecter.

        • Bonjour M. Flosse,
          Tout d’abord les consultations des palois sur les grands projets n’étaient pas prévues dans le premier « Pacte des NPM ».
          Ensuite, j’ai un sentiment moins tranché que vous sur les avancées en matière de pratiques et de Transparence initiées par MLC même si tout peut être perfectible. Quelques exemples : En mars 2008, à Pau, l’opposition n’avait pas accès aux pages du magazine de la ville, les conseils municipaux n’était ni enregistrés, ni retransmis, il n’y avait pas d’adjoint de quartier, il n’y avait pas de conseils de quartier.
          Maintenant, il reste à cultiver ce qui a été semé et le rendre plus « inter-actif ».
          Bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s