Pau Municipales 2014 – François Bayrou et les non-dits

0
(0)

Mairie pauAlternatives Pyrénées a proposé à François Bayrou, comme aux autres candidats à l’élection municipale paloise, de signer les 10 engagements de son deuxième « Pacte des Nouvelles Pratiques Municipales ». A la clef : éthique, transparence, lutte contre la corruption et contre le clientélisme.

Par un courriel adressé à AltPy, le Président du MoDem répond « clairement » en affirmant que les sujets évoqués dans le nouveau Pacte sont « au premier rang de ses préoccupations, non seulement pour cette élection mais depuis le premier jour de mon engagement politique ». Pour autant, avant même de développer, François Bayrou tient à dire qu’il a pour pratique de ne jamais signer un engagement rédigé par un tiers. Pourquoi pas ? Sauf que le premier « Pacte des Nouvelles Pratiques Municipales » de 2008 avait été signé par François Bayrou lui-même ! Nous pouvions dès lors nous attendre à quelques reculades par rapport au contenu du pacte qui lui était soumis.

François Bayrou confirme être en accord avec les propositions suivantes du pacte. Citons-le :
– publication (ndlr : sur le site pau.fr) des documents administratifs, des bilans, des conventions et des comptes-rendus, etc.
– signature d’une charte éthique que je proposerai
– video (ndlr : du conseil municipal)
– offres d’embauche à l’exception des emplois réservés au seul du cabinet et des emplois fonctionnels
– état réel des effectifs
– organigramme
– adjoint chargé des nouvelles pratiques
– exercice de la présidence de l’agglomération

Cette liste fait avancer les pratiques au niveau de la transparence avec un supplément de publications sur le site pau.fr : documents administratifs, bilans, conventions (ndlr : avec les associations) et comptes-rendus, etc.

Elle fait aussi avancer les pratiques au niveau desoffres d’embauche qui seront publiées sur le site pau.fr,avec toutefois des réserves : « à l’exception des emplois réservés au seul du cabinet et des emplois fonctionnels ». L’état réel des effectifs sera aussi communiqué aux Palois.

On pourra noter que François Bayrou proposera aussi une charte éthique. Pour mémoire, ce dernier n’avait pas signé celle proposée en début de mandature par Martine Lignières-Cassou.

Pour le reste, François Bayrou n’avance pas grand chose de nouveau et, c’est plutôt dans les engagements non validés par le Président du MoDem et dans les non-dits qu’il faut essayer de voir quelle gouvernance notre ville pourrait connaître s’il venait à être élu Maire de Pau.

Charte éthique : François Bayrou ne confirme pas la commission municipale, prévue dans la Pacte qui devait être présidée par un membre de l’opposition. Cette commission aurait permis de s’assurer du respect de la charte éthique et d’en tenir informés les Palois. Il ne prévoit pas non plus que la liste de ses signataires soit rendue publique.

Cette démarche apportait pourtant une oxygénation bien nécessaire face aux habituelles postures politiciennes prises par les élus du conseil municipal. Nous avions là l’occasion de faire de l’Ethique un combat qui rassemble au delà des clivages ! Une occasion manquée.

Conseils de quartier : François Bayrou n’a pas l’intention de les « ériger en contre-pouvoirs organisés ». Les conseils de quartiers n’éliront donc pas leur exécutif ou du moins partiellement et, leur budget devra rester « sous contrôle ».

Il faut être un « politique » pour réagir comme cela. Les membres des conseils de quartier sont avant tout des Paloises et des Palois qui aiment leur ville et qui sont armés du « désir de bien faire » pour elle. Ce ne sont pas des politiques. Ce ne sont que des citoyens. Ils sont prêts à donner sans compter et sans contrepartie. Les laisser choisir leur exécutif et gérer un budget était là aussi une façon d’apporter de l’oxygène à notre démocratie locale et… de leur faire confiance.

D’ailleurs n’ont-ils pas souffert durant leur première « mandature » de la présence d’un pouvoir politique qui favorisait uniquement une « information descendante » ? Une autre occasion manquée.

Consultation des palois pour les projets supérieurs à 10 millions d’euros : François Bayrou est opposé à cette demande arguant du fait que ni Beaubourg, ni la Pyramide Peï n’auraient vu le jour si le politique avait délégué le choix aux électeurs. Pour autant sa lecture du Pacte, n’est pas la bonne : il ne s’agissait que de demander l’avis des Palois avant que le conseil municipale ne décide lui-même. La décision restait donc entre les mains du Politique. (Peut-être avons-nous mal formulé cet engagement en parlant de « référendum d’initiative locale » ?)

On peut lui opposer que l’élu politique a décidé seul, en son temps, du très discutable bâtiment actuel des Halles à Pau ? L’élu ne s’apprêtait-il pas à positionner une « vache sur la Miséricorde », vache rattrapée par des problèmes de financement ? L’élu n’a-t-il pas mis en place le Stade d’Eaux-Vives ? Qu’aurait dit le « bon sens citoyen » s’il avait été consulté ?

« L’exercice de l’implication sur les grands équipements fait non seulement partie intrinsèque de la responsabilité d’un maire mais elle est même à mes yeux un devoir » dit François Bayrou.

Adjoint en charge des nouvelles pratiques : Si François Bayrou reconduit la notion d’adjoint en charge des Nouvelles Pratiques. Il ne développe en rien sa mission. Pourtant, le deuxième Pacte, au vu de la première expérience, se voulait plus pratique. Il prévoyait que l’adjoint « s’entoure d’associations et de Palois issus des conseils de quartier pour veiller à ce que ses engagements soient mis en place dans les meilleurs conditions possibles ». François Bayrou ne s’engage pas.

Afin d’éviter la traditionnelle « langue de bois » et, afin d’éviter que le Pacte soit un engagement sans suite, AltPy souhaitait rencontrer François Bayrou pour en débattre et pousser quelques pions. A ce souhait, le candidat n’a pas donné suite. Une nouvelle occasion manquée. Dommage.

Sceptiques par nature, nous lui aurions demandé, pour que les pratiques avancent réellement sur notre ville, pour que notre démocratie locale connaisse une vraie bouffée d’oxygène, pour que Pau Capitale brille aussi par une gouvernance d’exception, nous lui aurions demandé que soit mise en place une commission extra-municipale. Elle aurait pu être composée de l’adjoint aux Nouvelles Pratiques, de l’élu de l’opposition présidant la commission Ethique, de représentants des fonctionnaires municipaux, de représentants d’associations et des conseils de quartier pour faire avancer, concrètement et régulièrement, les engagements du Pacte.

Cette demande n’a pas pu être formulée en face à face. Elle l’est par AltPy interposé. Sans grand espoir…

François Bayrou veut bien informer les Palois mais surtout pas partager son pouvoir…

– par Bernard Boutin

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

  • Je pense être objectif en disant que la réponse de François Bayrou au pacte de transparence proposé est de loin le plus argumenté. Ceux qui l’ont signé sont des candidats sûrs de ne pas être élus, et, à ma connaissance, YU et DH n’ont pas répondu. Cela prouve que FB prend ce sujet au sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *