Remèdes à la française


dette-publique-276x300

L’UNEDIC comme d’ailleurs d’autres branches sociales, souffre d’un déficit chronique, 4 milliards pour 2013, et un déficit cumulé de 18 milliards d’euro. Les partenaires sociaux, après une négociation marathon sont arrivés à un accord. Sauf que cet accord, obtenu aux forceps, va permettre d’économiser …400 millions d’euro ! C’est à dire que rien n’est changé, il faudra se revoir dans six mois, il y aura alors 2 milliards de dette supplémentaire…

Ah oui, une mesure importante a été prise : les indemnités des intermittents du spectacle sont désormais plafonnées à 5475 euro par mois…

La maladie est grave, mais la France est le seul pays qui continue a utiliser l’homéopathie pour se soigner.

Pendant ce temps François Hollande réfléchit avec son Comité sur les mesures qui devront être prises pour économiser 50 milliards d’euro supplémentaires entre 2015 et 2017.  Résultat en avril.

On murmure que cette économie serait une économie par rapport à l’augmentation « tendancielle » de la dépense. Celle ci continuerait donc à augmenter… (dépenses après le plan : 1228 milliards d’euro/an contre 1245 ) En euro courant l’augmentation tendancielle de 1,9% par an passerait à 1,4%. On le voit, la dette française n’est pas prête de se stabiliser…

Mais les choses pourraient être encore plus calamiteuses si on en croit Gaëtan Gorce Sénateur PS de la Nièvre : « le président n’a ni les moyens, ni plus encore la volonté de dégager 50 milliards d’économies supplémentaires ». « Il s’agit donc d’un leurre visant à enfumer la Commission avec laquelle la France a rendez-vous en avril »

A Pau les choses sont mieux engagées, François Bayrou qui a les faveurs des sondages, s’est engagé a diminuer les impôts locaux de 5%

5%, c’est un chiffre qu’il aime bien. Dans sa campagne présidentielle il disait dans l’émission « Des paroles et des actes » : « ce n’est pas avec une diminution de 5% des dépenses que la France va s’arrêter de fonctionner… » Il a d’ailleurs sur ce point parfaitement raison. On attend donc une optimisation sensible des coûts de fonctionnement de la ville et de l’Agglomération.

Evidemment, on lui demande de ne pas prendre exemple sur G. Labazée, le mauvais élève de la classe, qui n’augmente pas les impôts de 2014 du Département, mais augmente de manière très forte la dette de celui ci, impôts de demain  (« G. Labazée: zéro en mathématiques » AP du  21 février 2014 )

par Daniel Sango

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s