Dimanche 30 mars, tous aux urnes !

imag voteUne chute maladroite, un deuil dans ma famille et me voilà éloignée de Pau le jour du scrutin. Oui, je suis une des 41% d’abstentionnistes de dimanche dernier. Abstentionniste pour au plus la deuxième fois de ma vie de citoyenne majeure.
Dimanche prochain, le 30 mars, je serai là, je voterai.

Et vous tous, aussi, les abstentionnistes de dimanche dernier, vous devez voter.

41% d’abstentions, c’est ébranler la légitimité du futur maire de Pau. Avec 59% de votants, Celui-ci sera élu par seulement 30% des électeurs inscrits sur les listes électorales. Cela donne la partie belle à ses futurs détracteurs, ils diront et répéteront que le maire ne représente que 30% des Palois.

Un raccourci tout à fait hors la loi. Pour être élu, au second tour, il suffit d’obtenir la majorité relative, c’est à dire le plus grand nombre de voix. Ce score obtenu, on est légitimement maire pour six ans.

Suffrages exprimés, de fait, cela exclu tous les bulletins de ceux qui, par erreur ou volontairement, ont voté blanc (ou nul). C’est injuste, prétendront certains, les pourcentages ne prennent pas en compte les votes de protestation, alors autant s’abstenir.

Eh bien non ! Quand on est citoyen, on use de son droit de vote. Il vaut cent fois mieux être confondu avec un électeur étourdi qui commet une erreur en votant qu’avec un pêcheur à la ligne ou autre adepte de loisir. Et le jour où on aura 41% de bulletins blancs, même s’ils ne sont pas pris en compte, cela aura, dès le résultat connu, le même impact que 41% d’abstentions : les mêmes gros titres dans la presse.

Et, surtout, tout au long de son mandat, le maire devra peu ou prou tenir compte du fait que 41% des électeurs se sont déplacés pour aller faire un non choix entre les candidats. C’est beaucoup plus fort que de rester devant sa télé ou à attendre la truite paresseuse.

Pau n’est ici qu’un exemple, les citoyens de nombreuses villes de la région Adour retourneront aux urnes dimanche prochain et au premier tour les pourcentages d’abstention étaient à deux chiffres et en hausse par rapport à l’élection de 2008.

Alors, le dimanche 30 mars, votez tous !

– par Hélène Lafon

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

2 commentaires

  • Merci Hélène pour ce texte. Combien d’hommes et de femmes meurent pour revendiquer ce droit à la parole?
    Bien sur que 41% d’abstention retire la légitimité au prochain maire!
    Certains propos sont scandaleux.

  • HL: « 41% d’abstentions, c’est ébranler la légitimité du futur maire de Pau ».
    Non, il n’y a de véritable légitimité que de la compétence. On a ici affaire à un concours de roitelets et la population vote sans connaissance de cause (des dossiers).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *