Valse avec Hollande

0
(0)

hollande-valls

 Toutes les déclarations faites par les hommes politiques français de tous bords montrent avec insistance que leur cerveau s’est modifié suite à son utilisation, toujours de la même manière, au cours de leurs trop longues carrières de boni menteurs.

Plus de la moitié de celui-ci est maintenant fait d’un matériaux nouveau, dans lequel les neurones ont fait des nœuds et que l’on appelle le bois. Cette partie très volumineuse sert uniquement à la commande du langage. Vous avez pu remarquer à quel point leur volubilité ne souffre ni de temps de réflexion suite à une question, ni de bafouillage. Quand une question est posée, c’est un long fleuve tranquille de banalités lénifiantes qui s’écoule et dont on sent bien qu’il pourrait durer des heures si une nouvelle question ne venait pas l’interrompre.

Ce cerveau de bois à neurones noués a une autre caractéristique, c’est qu’il peut se transmettre par simple proximité, moyennant l’activation du domaine cérébral de la récompense.

C’est ainsi que hier soir, au vingt heures de TF1, Manuel Vals nous a débité de la sauce hollandaise.

Ce n’était ni le Valls candidat aux primaires socialistes qui voulait revenir sur les 35 heures, ni le Ministre de l’Intérieur réaliste sur le comportement des Roms en France, et encore moins le social libéral conscient de la nécessité absolue de diminuer le poids de la gigantesque dépense publique française. Langue de bois hollandaise.

Pendant ce temps les mois passent, le déficit est toujours aussi abyssal.

On aurait aimé que le journaliste, en fin d’interview, demande enfin à M. Valls où serait donc implantée l’usine à imprimer la fausse monnaie, source de nouveaux emplois.

Mais dans les autres camps politiques le cerveau de bois est aussi de mise.

Pas une voix pour encourager une réduction de 50 milliards d’euro des dépenses publiques. L’UMP qui, avec Sarkozy, a refusé de réformer la France, préférant laisser filer les déficits pour tenter une hypothétique réélection, est tout aussi coupable.

Reste François, le notre, dont le programme présidentiel n’était pas si éloigné que cela du programme hollandais de l’an II. Qu’attend-il pour soutenir cette orientation? Et non, lui le rassembleur, tout au bonheur de sa récente victoire, il valse avec Josy.

Heureusement, il reste l’Europe. Les salades hollandaise ne seront plus de mise. Les comptes seront là. Dans quelques jours il faudra, après toutes ces reculades, ces demandes de délai, s’engager sur une gestion chiffrée claire.

Mais faites confiance au cerveau de bois de nos politiciens pour tenter, une fois encore, de refuser l’obstacle. Ce matin sur France Info, c’est M. Sapin qui s’y colle : « on va renégocier avec Bruxelles »!

La France va donc demander à l’Europe, de créer des emplois en France, de lui faire toujours plus de crédit. La France n’a donc plus de parole, sa signature c’est donc du vent.

Quel courage politique!

-par Daniel Sango  

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

  • Mais Valls va nous sauver ! Dans 3 mois c’est notre Président ! Tout ce qui n ous apparait aberrant, comme le refus des Verts, les ministres de Hollande chez Valls, il faut le lire à l’envers ! Valls a une véritable stratégie pour être élu Président sans coup férir dans les 3 mois; Tout d’abord il doit être renversé par l’Assemblée Parlementaire. Sur 577 sièges, le PS n’en a que 280. Il lui manque 9 sièges. Extrème Droite, Droite, centre, Extrème gauche Verts et autres détiennent 297 sièges et en plus les députés de la gauche du PS sont bien une dizaine ne pas vouloir voter la confiance. Pour assurer le coup, Valls a déjà agacé les Verts, et en acceptant 14 Ministres sur 16 de l’ancien gouvernement il a parfaitement attisé les autres, droite, extrême gauche et autres. Il est assuré du voyage ! Et il apparaitra comme celui qui a bien voulu aider Hollande à sortir du pétrin en prenant sa politique pour le défendre. C’est un bon garçon, ce Valls. Il aura voulu aider Hollande en homme politique de bon niveau, mais le mal était trop avancé. Le mâle aussi !
    Gouvernement renversé, il ne reste que la dissolution. Valls est sur le coup. Et en plus il n’y a que lui et Juppé qui sont prêts à des Présidentielles avancées. Valls a tout l’appui de la gauche, Hollande aura démissionné, Valls battra Juppé, plus jeune, Valls se positionnera en centre droit, il est quasiment sur de gagner. Valls et Juppé ont intérêt à faire avancer les élections. Il y a une conjonction d’intérêts qui vont dans ce sens. Hollande est tombé dans un piège terrible. Et Valls raisonne en vrai catalan. Il imagine le scénario ( l’imagination de Dali et de Gaudi ) , le peaufine à chaque étape et il avance, sans réfléchir pour le principal. Catala Buro ! Le catalan avance tel un âne, mais il sait où il va. C’est la version duale du catalan de la terre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *