Pièges à vieux.

0
(0)

imagesDepuis quelque temps maintenant se construisent ça et là, à Pau comme ailleurs, des immeubles appelés « résidences séniors ». Elles comportent des appartements de différentes tailles, se vendent très chers et n’offrent par la suite que des services limités pour des prix particulièrement élevés. L’Etat va-t-il se décider à légiférer ?

 Il y avait bien un projet de loi initié par Michèle Delaunay à l’époque où elle exerçait les fonctions de Ministre délégué aux personnes âgées et à l’autonomie. Mais depuis le remaniement ministériel le projet de loi visant à une réglementation de ces résidences attend. Il y a d’autres priorités. Il s’agissait de faire en sorte que le marché des vieux, qui devient de plus en plus rentable en raison d’une durée de vie qui augmente, ne donne pas lieu à des exagérations inadmissibles.

 Ces résidences dont l’organisation répond essentiellement à l’esprit de lucre, ne sont pas en réalité médicalisées. Y sont accessibles certains services à la personne qui, même non utilisés, sont facturés mensuellement. Les sommes versées à ces échéances varient aux alentours de 700 € et plus. Elles s’additionnent aux loyers qui sont généralement plutôt élevés.

 Il en résulte que nombre de locataires se trouvent très vite confrontés à l’impossibilité de faire face à des échéances que leurs ressources ne permettent plus d’assumer. Ils ne peuvent même pas envisager d’économiser sur des services puisque ceux-ci, même non utilisés, leur sont facturés. Les propriétaires eux se trouvent confrontés à un problème inhérent dans la mesure où lorsqu’un locataire disparaît et que le logement reste vacant, il leur revient de payer ces mêmes services.

 Il n’existe pas actuellement de réglementation spécifique à ce nouvel Eldorado  reposant  sur le marché des vieux. Plusieurs associations se mobilisent pour que le problème soit traité par le gouvernement. Il s’agit là d’un domaine qui nous concerne tous, pour nos parents et pour nous-mêmes, tout simplement  parce que l’espérance de vie augmente.

 

Pau, le 24 avril 2014

Par Joël BRAUD

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

14 commentaires

  • Les Chinois ont également d’autres voies de progrès pour soigner les vieux. C’est le coût de l’hôpital chinois particulièrement faible, avec une qualité des soins et opérations médicales particulièrement élevées, telle qu’on pourrait y envoyer nos malades ( le prix de revient est au moins de 20 fois inférieur) et avec plus de chances d’en guérir. J’ai eu à connaitre en détail le cas d’un cancer du poumon, non décelé en France, et décelé très tôt en Chine. Cout pour le patient non assuré en Chine, 4500 E au total, pour 15 jours d’hôpital, opérations chirurgicales, scanner, soins.( en France coût total d’une telle opération ? 100 000 Euros ? ).. Un prix chinois quoi, 18 mois, rémission complète du problème, sans chimio…Si on exportait nos 5 à 10 millions d’interventions médicales , on en économiserait déjà 80% des frais, soit 200 à 300 milliards par an et on pourrait s’occuper de nos vieux au lieu du portefeuille des services médicaux.
    L’hôpital chinois récent est rutilant, il n’y a principalement que des médecins et des infirmiers et infirmières, pas de personnel aide soignant, peu de personnel administratif, l’organisation et le mode de fonctionnement sont très différents des nôtres.
    Je crois qu’il faut vraiment revoir de fond en comble, la façon dont fonctionne notre service de santé dont les coûts explosent. On ne fait plus de la santé, C’est un immense jeu de bilboquet. Cela occupe, mais quand le malade retombe dans le bon trou c’est qu’il a bien joué au loto médical . Alors on s’occupe des maisons pour seniors malades.

  • Manie bien française de prétendre avoir décelé un problème et immédiatement demander que l’état légifère. C’est ce genre de réaction irréfléchie qui mène a la déresponsabilisation des individus et qui excite nos députés vomisseurs de textes législatifs.

    • Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. Jean Baptiste LACORDAIRE (1802 – 1861)
      Citation offerte gracieusement à Jo pour enrichir ses réflexions de ce jour.

  • En fait en Chine il y a une solution qui date de plusieurs années et qui est adoptée dans bien des zones d’habitats urbains et industrielles. Les immeubles de plusieurs étages ( de 4 à 6 étages )ne sont pas divisés à l’horizontale comme chez nous, Ils sont divisés en tranche de buches de Noël, mais il ne fondent pas. Chacun habite ainsi dans des sixplex de plusieurs étages : chacun a son escalier ou ascenseur, et sort de sa partie d’immeuble par le magasin, atelier, usine qui se trouve évidemment en bas. Alors chaque génération a son étage, les vieux en bas, et les jeunes en haut, chaque étage a ses toilettes et sa salle de bain. L’usine marche 24H su 24 , si elle est automatisée, elle marche toute seule sous la surveillance des vieux, qui sont en bas et les jeunes font bombance la nuit en haut et le jour en bas ! Les vieux y sont donc très utiles. La Chine produit même en dormant ! Et surtout en dormant. C’est ce que n’avait pas prévu Peyrefitte.
    Le plus drôle, c’est quand un camion de 50 Tonnes se pointe pour prendre son chargement. Ici pas de clark, tout à la paluche, les vieux compris, surtout les vieux, En une journée, le camion est chargé, et on voit sortir des immeubles des brouettes, tricycles, et totos qui apportent leur lot et tout cela est fait plutôt pour les vieux. Tout le monde coexiste ! C’est peut-être cela le future résidence des seniors chez nous. Fête assurée, travail assuré, bombance à toute heure.

  • cyrano de bellegarde

    pièges a vieux….
    pièges a cons!!!!
    dans ce pays, il est très difficile de vieillir, que ce soit dans ce type de logement ou dans une simple maison de retraite, autrefois régie par des sœurs et maintenant de »s financiers… ou l’on nous explique que « gérer un vieux, ça coute cher » ( trois a quatre fois le salaire médians)
    c’est pas grave, ou vous prends tout… et le reste sera réglés par vos arrières petits enfants comme la dette de l’état
    même se faire incinérer,, on ne peut conserver les cendres? gling!!! jack -potes
    pourtant les cendres de nos anciens fournissaient un bon engrais… pour les poireaux!!!

    • Jadis, les « vieux » finissaient leur vie dans la maison familiale. Si aujourd’hui les « jeunes » ne veulent pas s’en occuper, parce que (selon eux) ces « vieux » encombrent leur logement et qu’ils ne veulent pas de leur « promiscuité », il est normal qu’ils paient la note. Par contre, il peut arriver un moment où malgré une bonne volonté de la part des « jeunes », la maison de retraite médicalisée est une nécessité.

      • cyrano de bellegarde

        jadis!!!!
        les temps ont changés,
        un vieux disparaissait; a 65 ans plus quelques moi
        aujourd’hui il n’est pas rare s’atteindre 100 ans et plus sans médicalisation.
        alors, pour un jeune démarrant dans la vie active, a qui l’on reproche le manque de mobilité, se traine, en plus de sa femme et ses enfants,avec ses parents (fonctionnaires retraité a 55 ans,) quatre grand parents 75 ans et 8 arrières grands parents 95 ans…..
        effectivement, un peu encombrant et la je comprend!!
        rien ne change pour la facturation, quatre fois le revenus médians par tête!!!

        • ??? Ce sont des personnes de 55 ans qui ont des parents de 80 ans et qui s’occupent parfois d’eux. Le jeune de 25 ans ne participe généralement pas à cela. Quant au prix d’une place en maison de retraite, c’est dans les 2500 € par mois, bien moins que « 4 fois le revenu médian ».

          • cyrano de bellegarde

            *Je parlais des arrières petits enfant et bon pas des enfants et des anciens a presque 100 ans sait une génération de plus

            • vous parliez d’une maison médicalisée a 2500 € je prends de suite?
              déjà 2500 € peu de retraité touchent autant
              un couple retraité ouvrier de cette génération reçois 1000€
              une maison c’est donc 2500 fois deux 5000 € …. une bricole
          • OK 2500 € comme prix moyen est sous-évalué. Mes grands-parents ont passé les 2 dernières années de leur vie en maison de retraite médicalisée. Les tarifs variaient de 2300 à 3300 € par mois selon le degré de dépendance. Prenons 2900 € comme prix moyen. Ca fait 5800 € pour 2 par mois (ce qu’ils payaient) et c’est énorme en effet. L’aide de l’Etat était de l’ordre de 1300 € pour les 2, je crois (enfin, je peux me tromper). Le reste ? Leur retraite et leurs économies (qui y sont passées presque entièrement).
            Maintenant, CdB, que doit faire le gouvernement selon vous ?

          • cyrano de bellegarde

            faire baisser les prix de la journée.
            et fournir un accueil correct « digne de ce nom »
            j’ai vu, dans une maison de luxe, les anciens alignés derrière une vitre de couloir, sur les fauteuils roulant sans fond, en chemise de nuit, et en fin d’après midi, on les rentres et l’on nettoie ce qui est tombé .
            PAR PUDEUR JE TAIRAIS LE NOM;
            le « mouroir » de verdier en région parisienne avais plus de respect

  • j’ai vu que vous aviez scratché mon commentaire où je comparais les résidences seniors au nœud coulant du pendu. Si vous l’avez scratché parce qu’il vous déplaisait, je crois que je vais finir par vous plaindre !

  • C’est comme le nœud du pendu. Tu y passes la tête, le tabouret y prend un coup de pied, et tu es au paradis. Et ta salle de bains reste de marbre !
    J’ai remarqué aussi cette profusion de résidences seniors. C’est un piège à pépés et mémés. Les promesses sont « hollandaises », et les résultats jouent les valseuses ! Ce qui fait la joie des seniors surtout hollandais. On y voit toute l’honnêteté des services bancaires, sociaux, et assurances et …..politiques. .Et bientôt le service senior sera appliqué au cimetière, même si on s’y fait calciné, Ce sera un simple droit découlant de l’éternité de l’esprit ! La finance a tout compris ! Le virtuel est éternel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *