Elus hurluberlus

0
(0)

Don quichotteLa classe politique française n’a pas la cote auprès des citoyens. Cumul des mandats, manque de courage, immobilisme bloquant toute réforme structurelle, etc… nos élus à vie sont au plus bas dans tous les sondages. On se demande bien pourquoi.

Pourtant, en Béarn, nous avons la chance d’avoir des élus qui travaillent au futur bien être de leurs concitoyens.

Le Député Jean Lassalle n’a eu de cesse de travailler à l’Assemblée. Ses interventions font souvent la une des media : chant béarnais en séance, grève de la faim, tour de France à pied, un échantillon de son travail législatif assidu.

Le voilà maintenant qui part pour un tour d’Europe en train. Vu son programme, il sera loin de l’Assemblée et du Conseil Général pour un long moment, mais il est quand même plus important pour sa fonction de comprendre le monde qui l’entoure… Il serait temps…

Le Conseiller Général du Canton de Navarrenx est aussi Maire de Laàs. Et voilà que Jacques Pédehontaa veut transformer sa métropole de 118 habitants en une principauté !

Y aura-t-il la guerre avec Navarrenx sa voisine? Sans doute avec destrier et armure.
Mais le pire n’est-il pas que la presse locale fait la une de ces comportements excentriques avec la plus grande bienveillance ?

Nos journalistes n’auraient-ils donc pas le moindre esprit critique ?

Quand les citoyens s’éveilleront…

– par Daniel Sango

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

11 commentaires

  • L’autre hurluberlu dans Sud Ouest du 6/05
    Jacques Pedehontaa ne croit pas un instant aux bienfaits économiques des regroupements communaux. Même chose quand on lui parle d’une possible fusion entre les communautés de communes de Sauveterre et Navarrenx : « Même la cour des comptes pointe du doigt les communautés de communes dont les budgets explosent. Mais qu’on ne se trompe pas : ce sont les grandes EPCI qui vont bénéficier des fusions dans les années à venir, pas les collectivités rurales. »
    C’est pour protester contre la perte des compétences de sa commune que le maire de Laàs a décidé de créer une principauté. « L’association de la principauté de Laàs en Béarn » vient de voir le jour et une marque sera déposée à l’Inpi. Et des barrières symboliques seront installées à l’entrée du village au mois de juillet. « Les barrières seront levées, on veut montrer que nous sommes ouverts sur le monde », sourit l’édile. L’occasion pour lui de créer un nouveau paradis fiscal pour protester contre l’enfer des intercommunalités ? « Le paradis tout court, coupe Jacques Pedehontaa. C’est déjà bien comme projet, non ? »

    • Ce Monsieur se fiche du monde.
      Les petites communes ne peuvent exister qu’en se regroupant pour optimiser les coûts, ou alors il faudra qu’elles fonctionnent comme au Moyen âge.
      De plus il semble oublier qu’il existe une solidarité intercommunale ou inter territoriale en France: la péréquation, qui permet que les petits et les faibles recoivent des communes plus riches.

  • La République du 6/05/2014
    « Comme nous l’écrivions il y a quelques jours, Jean Lassalle avait récemment annoncé son intention d’entreprendre un tour d’Europe.
    Dans un communiqué envoyé ce lundi, Jean Lassalle, député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques, annonce qu’il repart marcher sur les routes… d’Europe cette fois-ci. Après les 5000 km effectués à travers la France en 2013, le député compte se rendre dans une douzaine de pays : Irlande, Portugal, Espagne, Italie, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Roumanie, République Tchèque, Grèce et Pologne. Le top départ de son tour d’Europe a d’ailleurs été donné samedi, au départ de Londres.
    « Les pays seront choisis selon les opportunités et les possibilités et les trajets seront effectués en train, en avion ou en voiture, en fonction des distances et des prix, et ce afin de rencontrer villes et campagnes » précise l’homme politique.

  • DS: »nos élus à vie sont au plus bas dans tous les sondages »
    Ca n’empêche pas les électeurs de voter pour eux et même de leur demander des « services personnels ».
    « Nos journalistes n’auraient-ils donc pas le moindre esprit critique ? »
    Ils écrivent ce qui fait vendre, se qui pose la question du financement public de la presse.

  • Les Lassalle (député d’ OLORON et de Lourdios ) ou autre Pédehontaa sont des élus rigolos et créatifs des artistes de la politique Tout sauf des dictateurs ou des corrompus. Monsieur karouge il ne faut pas tout confondre. Ne pas tout mettre dans même pot de déconfiture fût-elle bosniaque (la déconfiture).
    Il y tellement de bonnets de nuits en politique d’apparatchiks gris sur gris (par exemple .les recalés honteusement envoyés aux européennes plutôt qu’aux galères) D’autant que nous venons de perdre le plus décoiffé et le plus décoiffant d’entre eux le plus intelligent sans doute Jean-Louis Borloo, le colombo valenciennois, écologiste et social.
    De confiture en salmigondis messieurs Sango et monsieur karouge je crains que vous vous égariez et que vous désigniez à la vindicte publique une bien mauvaise cible ..
    Ou alors, plus probablement que vous n’ayez rien à raconter. Dans ce dernier cas le silence est d’or.

    • @ PYC : « Tout sauf des dictateurs ou des corrompus. Monsieur karouge il ne faut pas tout confondre ».
      Dans mon commentaire, je disais : « j’avais idée d’écrire un article sur les personnalités un peu excentriques qui dirigent une ville, un pays », sous entendu des gens qui ne soient pas issus de la politique politicienne (par exemple Havel, Walesa, Coluche, Morales, Gilberto Gil par exemple). Gnarr et Acurio sont certainement les plus significatifs, actuellement.
      « De confiture en salmigondis messieurs Sango et monsieur karouge je crains que vous vous égariez et que vous désigniez à la vindicte publique une bien mauvaise cible »
      Je ne mélange pas du tout les genres, mais question excentricité, certains font fort (c’était le cas de Khadafi, c’est encore celui de Kim Jong il), et je les ai cités car on ne les voit jamais dans les gazettes et pourtant ils continuent d’exister comme bon leur semble. Même si cela se passe dans des endroits reculés d’Afrique ou du Moyen Orient, et non au pied des Pyrénées.
      Les roitelets locaux gazouillent, et comme le dit maître Sango, la presse est bienveillante avec eux. Ce ne sont pas des dictateurs ni des  » qu’auront pu », mais ce sont des fantoches, ne vous en déplaise.
      « Ou alors, plus probablement que vous n’ayez rien à raconter. Dans ce dernier cas le silence est d’or. » Mes tribulations valent ce qu’elles valent, tout comme celles de vos petits chéris. Mon royaume est certes tout petit ; pour mon envie de partir en voyage, à pied à cheval en voiture, faire le tour de l’Europe, je n’en ai pour l’heure pas le temps (mais je le fais de temps à autre, plus rarement). Ceci n’empêche pas cela.
      J’attends cependant une invitation du Swaziland, je vous la transmettrai avec plaisir.

    • « Ou alors, plus probablement que vous n’ayez rien à raconter. Dans ce dernier cas le silence est d’or. »
      Votre vision du fonctionnement de nos institutions est pour le moins curieuse.
      Vous avez le droit de défendre ces hurluberlus dont la seule action consiste a rechercher la médiatisation à tout prix pour exister.
      Ce n’est pas du tout ma vision. C’est par un réel travail que les élus doivent se distinguer, même si celui ci est peu visible médiatiquement.
      Ce sont bien ces élus qui n’ont rien à proposer de sérieux dans le cadre de leur fonction qu’il faut que vous critiquiez.
      Ecrivez leur donc que le silence est d’or.

  • Monsieur Lassalle repartirait pour un tour d’Europe, cette fois en train. Il finira Sénateur.

  • Il me semble que vous avez oublié notre Cher Président, si cher qu’il en appelle au retournement économique, à croire qu’il a trouvé une nouvelle Julie, moins chère, y aurait-il de la déflation dans les Julies ! Après le redressement, le retournement ? Va-t-il faire comme les autruches, en faisant retourner sa tête sous la terre ? On peut avoir l’impression que notre Président est complètement à la ramasse, il redresse, il retourne. il a brisé toutes les chaines !

  • Marrant ! après être tombé par hasard sur Jon Gnarr, le maire de Reykjavik (cf walking the dog), j’avais idée d’écrire un article sur les personnalités un peu excentriques qui dirigent une ville, un pays. Sans avoir poursuivi mes recherches, j’en ai trouvé que peu : Pépé Mujica, président de l’Uruguay, qui vient de mettre le pétard à un dollar le gramme (http://www.20minutes.fr/monde/1366261-20140503-uruguay-10-grammes-cannabis-semaine-a-dollar-gramme), et deux( parmi d’autres) dictateurs cinglés : Mswati III, roi du Swaziland, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120730.OBS8407/l-archipel-de-la-tyrannie-mswati-iii-l-excentrique.html et Gourbangouly Berdymoukhamedow, dictateur du Turkménistan (cf même lien).
    Dans la liste des tristes sires (mais ce sont des professionnels) qui font pitié pour leur pays l’indétrônable Bouteflika gagne la palme. Après, la liste est longue, trop longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *