Pyrénées : Internet pour randonner en sécurité


Montagne-du-Rey-MarianoLa grande majorité des randonneurs et alpinistes pyrénéens sait qui est Mariano De Gracia, animateur du site internet « topopyrenees.com ». Pourtant, il y a  moins de 10 ans, l’Asturien, né sous les Picos de Europa, était totalement inconnu. A cette époque, Mariano, lui-même ne connaissait pas les Pyrénées. Retour sur une aventure hors norme où tout est allé très vite.

Récemment installé à Pau, Mariano part en solitaire, le 4 août 2007, grimper le Palas, emblématique sommet de 2.974 m qui sépare les départements des Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques. En redescendant*, il dévisse et se trouve bloqué sur une vire. Seul, il appelle « au secours » pendant de longs moments. Moments de panique. Finalement entendu par deux alpinistes espagnols, la protection civile l’évacue par hélicoptère au bout de 3 heures. Cette mésaventure aurait dû se terminer là sauf que, profondément marqué par ce qui venait de lui arriver, Mariano décide alors que ce type d’accident, due à un manque d’information, ne doit plus se produire. Pour lui, comme pour les autres.

Depuis, il n’a de cesse de nourrir un site qu’il a crée à cette fin : « topopyrenees.com ». Objectif : mettre à la disposition de tous ceux qui veulent parcourir les Pyrénées, un maximum d’informations pour mieux préparer leurs sorties et en minimiser les risques.

Huit ans plus tard, le site propose déjà pas moins de 440 randonnées avec des itinéraires classées selon les niveaux, marcheurs, randonneurs ou montagnards et selon les lieux sur toute la chaine des Pyrénées, tant française qu’espagnole.

Pour chaque randonnée, Mariano donne à l’internaute la possibilité d’en visualiser le cheminement par des photos. Il en prend entre 1.000 et 1.500 pour chaque itinéraire et en publie plus d’une centaine, dans l’ordre de la montée puis de la descente, en les illustrant de recommandations. Les autres photos sont conservées et accessibles. Aujourd’hui, l’ensemble des photos prises pour les 440 randonnées publiées pèse 2 TO d’octets !

Mais, le travail ne s’arrête pas là et internet permet des avancées considérables dans la préparation des sorties. Aux parcours, sous forme de photos et commentaires, Mariano ajoute des onglets permettant de visualiser :
– l’accès voiture au point de départ de la sortie
– une carte de l’itinéraire en 3 dimensions
– un profil de la randonnée
– une carte IGN
et pour finir une trace GPS à télécharger. Elle vous conduira jusqu’au sommet sans difficulté et, si par mésaventure, le brouillard vient à vous envelopper, il suffira de suivre la trace GPS pour revenir tranquillement au point de départ.

Mariano, vous rappellera que cela n’empêche pas d’emporter toujours avec soi, un plan B : une carte IGN au 25.000è, une boussole et un altimètre au cas où le GPS lâche le randonneur.

Mais l’originalité du site que Mariano développe, ne s’arrête pas là. Le choix des sorties sélectionnées est franchement novateur. Ce qui l’anime, c’est la recherche du plus beau panorama possible.

Pour arriver à dénicher des « perles rares », Mariano utilise Google Earth et, grâce aux photos satellites et à la 3 D, il descend (du ciel) sur les sommets les uns après les autres,  à la recherche des plus belles vues à 360°. Une fois celles-ci dénichées, restent à trouver les cheminements existants, souvent très anciens et peu pratiqués. Google Earth aide là-aussi.

En procédant comme cela, Mariano met à la disposition des Pyrénéistes des itinéraires quelquefois oubliés, surtout depuis que la transhumance ne les emprunte plus. Les grands classiques que tout le monde connaît, aller au fond du cirque de Gavarnie, aux lacs d’Ayous ou la Rhune, se trouvent « concurrencés » par de très nombreux parcours, souvent plus sauvages, toujours moins courus. Un exemple, sur le site sont proposés aux internautes pour grimper sur le « Rey », emblématique sommet qui « barre » l’entrée de la vallée d’Ossau au-dessus de Louvie-Juzon, pas moins de 3 itinéraires**… Qui pensait qu’il puisse y en avoir autant ?

Très organisé, discret, notre Asturien des Pyrénées « monte » près de 60 sorties par an sur le site et passe environ 30 heures par semaine à le « gérer » et tout cela dans un bénévolat total et sans subvention.

Technicien professionnellement, Mariano par sa formation et son expérience maitrise parfaitement internet et toutes les avancées que l’électronique d’aujourd’hui permet. Son appareil photo est synchronisé avec son GPS pour que « trace » et photos correspondent automatiquement.

La communauté des randonneurs et alpinistes pyrénéens, mais aussi les passionnés des Pyrénées, de France et d’ailleurs, n’ont pas tardé à plébisciter le site. En mai 2014, mois pas particulièrement propice aux sorties en montagne, la barre des 80.000 connections a été franchie et un « pic » à 100.000 connections sera probablement atteint en août. Un indiscutable succès. Mariano a gagné son pari : topopyrenees.com est devenue une source d’informations incomparable pour la pratique de la marche, de la randonnée et de l’alpinisme dans les Pyrénées.

Si vous demandez à Mariano, quel est son coup de cœur parmi toutes les randonnées qu’il a faite dans les Pyrénées, il aura du mal à vous répondre tellement toutes ont leur caractère. Après réflexion, il lâchera une sortie, bien à part et pas à la portée de tous : dormir à la belle étoile au sommet du Balaïtous pour y apprécier le soleil couchant, le ciel étoilé et le lever du soleil. Un panorama incomparable avec des éclairages uniques (voir photos).

Si l’ordre du mérite pyrénéen existait, Mariano l’aurait bien gagné. A défaut, tout le fan-club des Pyrénées, le lui rend bien, son site reçoit sans cesse de nombreux commentaires et, lui-même, doit passer près d’une heure chaque jour à répondre aux courriels de tout type jusqu’à ces Québécois qui lui demandent de leur indiquer des itinéraires dans les Pyrénées.

Les guides Robert Ollivier, référence de la fin du siècle dernier pour les Pyrénéistes, ont trouvé un digne successeur en ce début du siècle, avec des moyens techniques et une approche autrement différents.

– par Bernard Boutin

PS : Tout ceci ne serait pas possible sans « Marinette », l’épouse de Mariano, qui lui laisse vivre sa passion sans rechigner (un peu tout de même !). Tant d’heures passées derrière l’ordinateur, tant d’heures passées lors des randonnées de repérage alors qu’ils pourraient simplement se promener ensemble. Les internautes qui surfent sur le site, quand ils remercient Mariano, ne doivent pas oublier sa contribution anonyme à la vie du site.

* L’accident au Palas : C’est ICI

** Les 3 itinéraires pour monter au Rey et le profil du dernier itinéraire mis en ligne :

Carte-3D-Montagne-du-Rey-3-itineraires

Carte-3D-Montagne-du-Rey-3-itineraires

Profil-Montagne-du-Rey-3-itineraires

Mariano vous propose une sélection de ses photos. Son souhait : Partager avec vous sa passion pour les paysages qu’offrent les Pyrénées : C’est sur AltPy Voir

Fond-d-Ecran-Petit-Pic-d-Arriel-2683m_066

Fond-d-Ecran-Petit-Pic-d-Arriel-2683m_066

Mariano-G-Billare-2318m

Mariano-G-Billare-2318m

 

 

 

 

 

 

Interview parue, en septembre 2012, de Mariano sur Alternatives Paloises :  C’est là

Comments

  1. duperier says:

    Je suis un passionné des reportage de MARIANO.
    Or depuis quelques jours tous ces reportages ont changé d’allure.
    On ne peut plus regarder ses photos en continu sur tout l’écran de l’ordi.
    Auriez-vous la gentillesse de ma donner l’adresse E.MAIL de MARIANO afin de lui faire part de ma déception et de mon désarroi. Avec tous mes remerciements

  2. vincent says:

    Heu sa contribution n’est pas anonyme quisqu’il le nom du site est son propre nom.
    Sinon bon site, donne pas mal d’idées d’itinéraires.

  3. Eric Andonoff says:

    Bonjour à tous,
    En ce qui me concerne, je trouve le site de Mariano formidable. Je me régale à le consulter, à découvrir de nouveau itinéraires, y compris dans des vallées que je fréquente régulièrement. J’utilise beaucoup les diapos pour apprendre à reconnaitre les sommets, sous leurs différents angles. Et les voir avant la randonnée réelle n’est pas un problème pour quand même me laisser imprégner du moment, du paysage. Un guide de randonnée n’est pas, à mes yeux, un frein à la découverte !
    Bien cordialement,
    Eric.

  4. Bonjour,

    J’invite Mariano De Gracia à contribuer au projet OpenStreetMap. Un projet de cartographie collaborative ou chacun améliore les données de la carte par sa connaissance du terrain.
    http://www.openstreetmap.org/#map=14/42.9871/-0.6073&layers=C
    http://hiking.waymarkedtrails.org/fr/?zoom=14&lat=42.98748&lon=-0.6106&hill=0&route=0.895#pref

    Ainsi, tous les petits détails tel jalons, chablis, points d’eau, points de vue, toponymes, itinéraires et bien plus encore peuvent être renseignés dans une base commune pouvant ensuite être réutilisés de toutes les manières possibles, en particulier comme fond de cartes pour le site topopyrénées.

    Librement,

  5. michel says:

    Je suis depuis quelque temps un assidu des topos de Mariano, et apprécie chaque fois tous ces détails, photos de sommets et gros plans de fleurs.
    Bravo encore Mariano.

  6. « Son appareil photo est synchronisé avec son GPS pour que « trace » et photos correspondent automatiquement. » : ça consiste à mettre l’appareil photo à l’heure (le GPS le faisant automatiquement).

  7. Betty says:

    Bonjour Mariano…
    IL faut de tout pour faire un monde, c’est bien connu… c’est pour cela qu’il va si mal !… Quand l’être humain ( s’il en est ) comprendra que les émotions, en l’occurrence ici sur le site sont virtuelles et imagées certes mais elles sont des actes authentiques de partage. Encore faut -il assumer l’héroÏque décision de partager. Je crois à une intelligence émotionnelle celle qui permet de donner un sens à notre vie, car avec une intelligence collective, familiale ou extérieure on peut faire bouger les choses !………..
    Betty

  8. Merci Mariano !! Fidèle randonneur virtuel à travers ton site mais aussi sur le terrain, tes topos sont « d’utilité publique » …. Un énorme travail !!!

  9. joel marais says:

    Quand je parle à mes copains des Pyrénées, je cite toujours ton nom. Ils pensent que l’on se connait hélas! et pourtant depuis 3 ans je te suis régulièrement. Merci pour ce que tu fais. C’est à l’image des Pyrénées. GRANDIOSE !

  10. Très bel article, parfaitement mérité. Bonne continuation. Amicalement

  11. Pat Krent says:

    Mariano.

    Guide virtuel des Pyrénées !

    Beaucoup de sites conseillent et assistent les randonneurs mais Mariano c’est aussi à travers sa passion de la montagne et de la photo la gentillesse et la convivialité.
    Au fil des « Topo » il devient forcément votre ami.
    Merci mille fois à lui et à « Marinette » qui y est surement pour quelque chose.
    Avec lui les randonnées des Pyrénées sont plus belles.
    Tous cela bénévolement !
    J’espère qu’un jour prochain les Pyrénées le lui rendront.
    Son site arrive des fois à saturation faute de moyens et mériterait bien une aide.
    Les Pyrénées lui doivent bien cela !

    Merci à toi Mariano (un Gar du 47)

  12. GUY Jean Pierre 64000PAU says:

    A 73 ans, j’ai vu et revu des personnes qui faisaient des actions intéressées mais des personnes désintéressées comme vous je n’en connais pas beaucoup et c’est pour cela que je tiens, au nom de tous ceux qui profitent de toutes ces données idées de courses, itinéraires, traces gis, photos à vous dire chapeau et merci monsieur MARIANO. J’attends avec impatience de nouvelles courses qui me permettront d’avoir des idées pour mon club. Un inconditionnel.

  13. Jack Fagot-Barraly says:

    Je me souviens de cet article paru il y a quelques années sur le site « Ossau.com » où un randonneur racontait photos à l’appui sa mésaventure dans le Pallas. Je ne savais pas qu’il s’agissait de Mariano. Je lui avait fait part de ma modeste expérience, car à l’époque j’avais gravi le Pallas une bonne dizaine de fois, et je m’étonnais qu’il soit passé par les lacs d’Arriel. Il y a plus court !!! Et pas étonnant qu’il eut été très fatigué!!! Je constate qu’il a beaucoup progressé depuis et je me régale a lire ses topos sur les Pyrénées !! Il est devenu incontournable. Avec toutes mes félicitations.

  14. Très intéressant.
    Cela dit, personnellement, je me réfère surtout aux cartes en 3D. Ensuite, toutes les photos, je passe vite dessus, sinon, on ne découvre plus rien le jour de la randonnée.
    Je croyais que le GPS ne fonctionnait pas par temps de brouillard, et suivre cela tout le long du parcours n’est plus une aventure.
    Parmi les grands livres de références, il faut citer quand même les livres de Miguel Angulo, destinés aux randonneurs confirmés et alpinistes, en faisant attention au niveau, souvent sous-estimé.

    • l'ours du bois says:

      Pour un marcheur de « sentier des vaches », comme moi, cela permet de rêver et de découvrir de sublimes paysages

    • Réponse au premier commentaire:

      C’est votre choix et je le respect, mais ne soyez pas égoïstes, il y a énormément de personnes âgés, ou ne pouvant plus pour des raisons de santé gravir nos belles Pyrénées, et qui sont très heureux de pouvoir regarder les nombreuses photos qui accompagnent les Topos.

      Vous concernant, si vous êtes un randonneur (ou une randonneuse) aguerris, la simple photo de présentation avec les liens des accès type: accès voiture, Carte 3D, Profil Rando, Carte Ign, Google Earth et la trace Gps vous suffiront largement pour faire votre randonnée les yeux fermés sans pour autant regarder les autres photos même s’il y en a 200 comme dans certains topos.

      Pensez à ceux qui ne peuvent plus faire des randonnées et qui n’ont plus que les yeux pour rêver encore un peu, je vous trouve un peu égoïste !

      Concernant le GPS, on ne le regarde pas tous les 5 minutes, il fonctionne bien sûr par temps de brouillard, c’est d’ailleurs essentiellement pour ça que le GPS est intéressant, même les meilleurs guides qui sont un peu réfractaires à son utilisation; le rangent au fond de leur sacs à dos, car il est le seul à vous sortir du pétrin par temps de brouillard, surtout en haute montagne.

      Après, libre choix à vous de ne pas regarder ce site si vous ne le trouvez pas à votre convenance !

      Cordialement

      Mariano

      • Votre site est formidable, et sans doute la meilleure source d’informations en matière de randos, qui pourrait dire le contraire ?! Je l’ai d’ailleurs utilisé plusieurs fois et consulté à maintes reprises, et je vous en remercie. Et loin de moi l’idée de vouloir priver quiconque de photos ou de tracé GPS ! Je parle simplement de la MANIERE dont je l’utilise dans mon « art de la randonnée » (un bien grand mot), et qui n’engage que moi. Les photos, je les regarde parce que c’est ce qui détermine mon choix sur la rando, et qu’elles peuvent être précieuses sur des passages délicats, mais pas trop non plus pour que la rando reste, pour moi, une découverte.

        • PierU says:

          C’est un peu la même problématique que les guides de voyage : ils sont utiles, mais si on les suit de trop près il n’y a plus de découverte ni de surprise (bonne ou mauvaise!) pendant le voyage…

  15. Le meilleur site de rando en France : photos, cartes, horaires non fantaisistes (car souvent les très bons randonneurs ont tendance a afficher un nombre d’heures très restreint inaccessible au randonneur moyen !), profils, tout y est !!!… et en plus de tout ce temps passé aux topos, il répond personnellement à chaque commentaire. Un exploit !

    • Je n’ai jamais compris pourquoi les gens demandent les temps sur internet à des personnes dont ils ne connaissent pas le niveau… donc forcément ça ne colle pas.
      Par contre, on a une petite idée de sa propre vitesse d’ascension (ou du plus faible du groupe), donc ça permet de calculer ses propres temps, auquel il faut ajouter du temps si il y a un long faux plat (c’est là ou les différence de temps sont les plus faibles entre les différents marcheurs).
      Sinon merci à Mariano pour son site.

  16. l'ours du bois says:

    un coup de cœur depuis longtemps, les diaporamas sont de toute beauté!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s