le col du Pourlalet et ses usagers en danger ?


PourtaletUn de nos fidèles et réguliers lecteurs, nous a transmis quelques unes des observations qu’il a pu faire depuis que camions et des semi-remorques venant ou se rendant en Espagne passent par le col du Pourtalet. Vous aussi, vous avez peut-être emprunté cette route récemment et avez observé la dégradation de son état. Vous avez aussi peut-être dû faire face aux risques que la présence de nombreux camions fait courir à tous les autres usagers. En commentaires de l’article ci-dessous, faites-nous part de ce que vous avez vu ou vécu.

Suite aux nécessaires travaux sur la route du Somport, les camions venant ou allant en Espagne passent par le Pourtalet et aussi par Laruns. Ce n’est pas sans poser quelques problèmes surtout lors de la traversée de Laruns mais si ce n’était que ça !

En regardant attentivement la route, surtout depuis Laruns, on peut apercevoir des traces de freinages longues et larges à certains endroits, mais aussi, dans des virages un peu serrés, des traces de « ripages » longues et noires.

Que se passera-t-il cet été, quand les journées seront longues et chaudes ? Eh bien tout l’enrobage sera détruit avec les conséquences que cela impliquera. Cette route touristique, est très fréquentée…

Et pour les réparations nous ne pourrons pas compter sur l’écotaxe. Elle est morte.

Et il n’y a pas de bonnets rouges à Laruns !

– par Jack Fagot Barraly

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. C’est une évidence les camions n’ont rien à faire à passer par le Somport ou le Pourtalet. Si l’Europe veut investir pour l’avenir c’est en perçant le tunnel sous les Pyrénées centrales et en rétablissant la voie su Somport.

    Par ailleurs en montant ce dimanche à Gabas même les vaches montaient en camion au prix de difficultés incroyables et, naturellement, en abimant les infrastructures routières qui ne sont pas du tout adaptées.. Et on imagine le stress des pauvres bêtes infiniment supérieur à l’éventuelle fatigue de monter à pied ..

    Sans compter le stress de monsieur karouge et de MAGUY nés à Laruntz mais pas de la dernière pluie. ..

  2. « -Bonjour Monsieur, je cherche la direction du col du Pourtalet. Pouvez-vous avoir l’amabilité de me renseigner?
    – le col du Pourtalet ? Ecoutez, Madame, je vais demander à ma femme, elle est native de Laruns . Si vous me permettez quelques secondes. Maguy, Maguy, ça te dit quelque chose le col du Pourtalet ?
    -Rien du tout, chou !
    -Eh bien, je suis vraiment désolé de ne pouvoir vous renseigner. Cependant, vous pouvez monter au col d’Aubisque, c’est à gauche en sortant du village.
    -Merci Monsieur, vous êtes bien aimable. C’est mon GPS qui a dû m’induire en erreur ! Ah, ces nouveaux instruments pour éviter que l’on se perde !
    – Je vous crois volontiers ! Moi, pour ne pas me perdre, je lis AP et pas besoin de lire les panneaux :

    « le col du Pourlalet et ses usagers en danger ? »

  3. LACANETTE Michel says:

    Lors de l’ enquête d’ utilité publique l’ un des arguments des partisans du tunnel routier du Somport était de dire qu’ il fallait interdire le passage des PL dans le parc national.
    Qu’ en est ‘ il aujourd’ hui ?
    Avec l’ arrivée de l’ autoroute à Sabinanigo, la route la plus directe vers la France,
    n’ est elle pas le passage par le Pourtalet. La situation actuelle d’ exceptionnelle ne risque telle pas de devenir  » normale » ? Avec la puissance des PL actuels, un col comme le Pourtalet ne rebute en rien les transporteurs routiers, seul le chemin le plus court compte. Pour preuve, Samedi des 40 T remontaient le col de la Pierre St Martin,
    pour passer en Espagne !!!!!!
    Il serait intéressant, que nos Elus et Responsables Administratifs, profitent de cette opportunité de fermeture de la RN 134 pour clarifier rapidement et définitivement cette ambiguïté, qui risque à l’ avenir d’ empoisonner fortement la vie tranquille des Ossalois, pour devenir l’ enfer, comme celle des Aspois.
    Actuellement, M. Le Préfet interdit le passage nocturne aux PL en vallée d’ Ossau. Cette mesure de salubrité publique devrait être également appliquée à l’ avenir en vallée d’ Aspe, mais le silence des Elus Aspois est particulièrement éloquent, préférant à ce choix, celui de demander des déviations qui auront pour but d’ attirer plus de PL.

  4. Malgré la crise, le développement autoroutier se poursuit en Espagne, juste devant chez nous, entre Huesca et Sabinanigo… A méditer !

  5. Je me suis rendu au Pourtalet deux fois très récemment, pour le boulot, et il est vrai que d’y croiser des camions m’a semblé tout drôle (camions français et espagnols), très inhabituel. Le récent accident de Laruns ne fait qu’enrichir le dossier de la traversée des Pyrénées et argumenter sur le ratiboisage des montagnes pour entretenir les liens transfrontaliers. Il faut admettre que le problème est difficile, tant les deux régions sont assez identitaires économiquement. L’une (la notre) a certainement un besoin crucial de l’autre, plus dynamique et développée que nous. Camions camions camions…
    http://www.diariodelaltoaragon.es/NoticiasDetalle.aspx?Id=880563

    Au fait, il est à combien le gasoil ? Et le SMIC, en Espagne ? http://www.journaldunet.com/management/remuneration/smic-2013-en-europe.shtml

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s