Les halles, toujours et encore !

 

imagesOn reparle actuellement des halles de Pau comme vous avez pu le lire ou l’entendre ici ou là. Le projet entre dans sa phase d’appel d’offre. Le budget semble connu sinon définitif. C’est le moment de se souvenir de l’engagement d’Alternatives-Paloises à ce sujet.

 Un sujet en effet hautement symbolique dans lequel Alternatives-Paloises, devenu maintenant Alternatives-Pyrénées, s’était fortement investi il y a un peu plus de deux ans.  Avec Bernard Boutin, nous avions recueilli plus de deux mille signatures des Palois ou Béarnais habitués à fréquenter les halles de Pau.

 Notre question était simple, elle consistait à demander à chacun de dire s’il voulait ou non que son avis soit sollicité dans le choix d’un projet de rénovation ou de rhabillage, des lieux.  Nous n’avions pas eu besoin de beaucoup insister pour que chacun, dans le désir de s’approprier des lieux qu’il fréquentait avec assiduité, réponde par l’affirmative.

 Il y eut bien quelques réponses inattendues  de ceux qui considéraient que seuls les élus  avaient capacité  à décider.  Que ceux-ci ayant  reçu délégation du peuple avaient alors tous les pouvoirs et qu’il ne s’agissait en aucun de leur contester cela.

 Ce positionnement allait à l’encontre de certaines théories qui occupaient l’air du temps et qui se nommaient « référendum d’initiative populaire » ou plus simplement « démocratie participative ».

 En fait d’écoute du peuple, des modestes, des sans grades, Mme la maire de l’époque n’avait même pas daigné nous recevoir pour que simplement on lui remette les résultats de la pétition. C’est du passé, n’en parlons plus, même par prétérition.

 Le sujet revient sur le devant de la scène et c’est tant mieux. Pour autant nous n’avons pas oublié notre action et n’avons pas non plus perdu notre détermination à impliquer les habitués des halles à s’approprier un lieu hautement symbolique de la vie paloise. Nous considérons toujours que l’investissement citoyen est le moyen le plus sûr d’éviter les élucubrations avant-gardistes de certains architectes en mal de notoriété. Même si il est impossible de faire plus laid que l’existant.

 Alors M. Bayrou, M. le Maire, même si rien ne vous y oblige, on leur donne la parole aux Palois pour qu’ils puissent se prononcer sur le choix d’un des projets de rénovation ou de rhabillage des futures halles de Pau ?

                                                                          Pau, le 25 juin 2014 

                                                                          par Joël BRAUD

crédit photo : Pyrénées presse.

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Un commentaire

  • On eut penser que le non traitement de ce dossier emblématique a participé de la la défaite de l’ancienne équipe.D’où la vitesse avec laquelle il est traité. D’autant que, faute de financement, très peu de dossiers d’investissement pourront être réalisés.
    On peut faire le parallèle avec Oloron où le dossier de la rénovation de l’ensemble Mairie halles n’a pas été traité alors qu’il traîne depuis plusieurs mandats et qu’il est au moins tout aussi emblématique .Par ailleurs il existait un très joli projet de l’architecte Dubedout dont le peu qui a été réalisé était particulièrement réussi.
    Il est vrai qu’un moment la CCPO devait y participer.soit .le meilleur moyen d’enterrer un projet dont la dimension communautaire est pourtant évidente.A la place des travaux sans queue ni tête ont été réalisés en se passant d’architecte.Une tache certaine sur l’héritage Uthurry d’autre part tout à fait honorable…
    PYC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *