La médiathèque est-elle dangereuse ?

0
(0)

 Médiathèque 002Lors de mes pérégrinations dans la ville de Pau, je me suis arrêté devant la médiathèque André Labarrrère et j’ai vu qu’un spot était tombé sur l’avancée qui recouvre la petite entrée du bâtiment.

 Visiblement cette chute a eu lieu depuis peu car ce mercredi matin à 8 h 30, personne ne savait chez les instances responsables.

 J’ai laissé un message à François Bayrou qui très aimablement, m’a rappelé pour me remercier, à Josy Poueyto qui m’a également rappelé et auparavant j’avais cru de mon devoir d’informer les services techniques de la ville.

 Rassurez-vous Palois, piétons, ce secteur va être  protégé et sécurisé. Les élus prennent le problème à bras le corps.

 Mais quand-même à y réfléchir de plus près, ce spot est tombé pas très loin du trottoir emprunté aux différents moments de la journée par de nombreux chalands. Nous sommes aujourd’hui mercredi et les Halles connaissent une plus grande activité qu’un jour ordinaire.

 Le danger est réel d’autant que des spots de cette même facture existent en nombre à une hauteur de 7 ou 8 mètres et on peut s’interroger sur la fiabilité de leur fixation.

 Cette médiathèque dont personnellement j’apprécie beaucoup la fréquentation et les différents services qu’elle offre, est, de mon point de vue, depuis l’extérieur, particulièrement laide et mal intégrée dans le quartier. Serait-elle maintenant dangereuse ?

                                                                                                                       Pau, le 16 juillet 201

                                                                                                                       par Joël BRAUD

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Un commentaire

  • «Le danger est réel d’autant que des spots de cette même facture existent en nombre à une hauteur de 7 ou 8 mètres et on peut s’interroger sur la fiabilité de leur fixation»
    On peut, à la limite de l’humour bien sur, proposer le même raisonnement à propos des nombreuses caméras de vidéosurveillance que la municipalité actuelle envisage de mettre en place!
    La comparaison est soutenable puisque les uns comme les autres sont destinés à apporter de la «lumière» sur les mouvements de ceux qui fréquentent les lieux.
    Dans le même esprit, en ce qui concerne les caméras, on peut toujours penser que si une caméra tombe sur la tête d’un délinquant, sa présence et la faiblesse de sa fixation n’auront pas, cette fois, été inutiles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *