Le Conseil Général et l'Ara Chloroptère

0
(0)

165px-Ara_chloroptera  Notre Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, menacé d’extinction par F. Hollande, démontre une fois de plus son rôle déterminant dans la proximité rurale. A grand renfort de réception, c’est l’ambassadrice d’Argentine qui était reçue par G Labazée dans le cadre d’une coopération entre le département des Pyrénées Atlantiques et la province de Misiones.

C’est là que se situent aux confins de l’Argentine, du Brésil et du Paraguay les célèbres et magnifiques chutes d’Iguazu.

J’ai eu l’occasion de dénoncer l’incroyable gabegie de ces « coopérations » totalement inutiles et coûteuses (  » Tango à gogo au Conseil Général » AP du 19/11/2012, «  Indignez vous ! » AP du 17/4/2013 )

Comment les Conseillers généraux peuvent-ils admettre de telles démarches alors que notre pays est en faillite?

« Passage au parc National des Pyrénées, visite d’un centre pastoral, présentation du chantier du centre transfrontalier (de déneigement et de ressources) du Pourtalet » (SO) tel était le programme de la journée. Il faut dire que les similitudes sont nombreuses entre cette province tropicale d’Argentine et le Béarn. Enfin non, à Misiones ils ne sont pas près de voir un engin de déneigement, vu que le point culminant de 843 m situé dans la forêt tropicale n’a jamais vu un flocon de neige. Pas plus d’ailleurs que le Parc National des Pyrénées ne verra un lâcher de jaguar ou d’aras chloroptères.

Il s’agit donc tout simplement de promenades aux frais du contribuable exsangue. Scandaleux.

Il est un domaine dans lequel l’Argentine et le Conseil Général ont pourtant un point commun, c’est celui de la gestion des finances publiques. On connaît les démêlées de l’Argentine avec ses créanciers. G Labazée, qui s’en inspire sans doute, était fier de présenter un budget 2014 exemplaire ( « G Labazée : zéro en mathématiques ! » AP du 21/2/2014 ) , sauf que pour équilibrer ses comptes il emprunte 75 millions d’euro, après avoir augmenté les droits de mutation. Le budget 2014 contient il une nouvelle promenade à Iguazu?

Si le Conseil Général vous dit qu’il manque de ressources, vous ne le croirez pas. Supprimons vite cet échelon inutile et coûteux de notre invraisemblable mille feuille!

 
 

– par Daniel Sango

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

8 commentaires

  • le problème c’ est que les élus de tout bord, à force de vouloir s’occuper de tout, de donner le sentiment de tout résoudre, ont aujourd’hui perdu leur crédibilité, vidé les partis politiques et mettent la démocratie en danger

  • Oui, c’est presque de la provocation !
    Il semble qu’un CG, une fois élu, n’ait de comptes à rendre à personne. Jamais, me semble t-il, une assemblée publique où le quidam peut émettre une remarque. Elu par une simple couleur politique pour se gargariser dans des pinces fesses et faire gonfler artificiellement des effectifs (qui se disent « absolument débordés ») autant qu’il le souhaite pour servir ses amis.

  • Acerbe.
    Comme d’habitude.
    Je ne m’en lasse pas 🙂

  • « aux frais du contribuable exsangue. »
    N’exagérons pas, ceux qui sont exsangues sont plutôt toutes ces familles qui n’en payent pas du fait d’un revenu de misère!!!

  •  » à Misiones ils ne sont pas près de voir un engin de déneigement, vu que le point culminant de 843 m situé dans la forêt tropicale n’a jamais vu un flocon de neige. Pas plus d’ailleurs que le Parc National des Pyrénées ne verra un lâcher de jaguar ou d’aras chloroptères. »
    Qui sait! Avec le bouleversement climatique, tout est possible; c’est une bonne idée de préparer des échanges commerciaux pour l’avenir!

  • Des aras « Chloroptère » il yen a à Asson et des jaguars à Trespoey et à Biarritz (nos amis basques font encore partie du département..)… un peu moins à Oloron il est vrai.
    Cela dit beaucoup de liens unissent le 64 aux Argentines.
    On peut éventuellement se poser la question du rôle du CG là dedans. Là la question de la compétence universelle se pose sérieusement..

  • Les béarnais partis en Argentine y sont encore nombreux et des liens se sont tissés entre notre région et ce grand pays qu’il ne me parait pas indécent de maintenir. Je me souviens d’y avoir été fort bien reçu par des Argentins très fiers de leurs origines. Je ne vois pas en quoi la visite de Madame l’Ambassadeur d’Argentine dans les Pyrénées serait à ce point dispendieuse pour le CG qu’elle mérite qu’on ne laisse pas un peu plus de place et de temps à l’article de JP Picaper consacré à Pau sous l’occupation. Histoire de relativiser un peu..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *