Le Parc Expo avec le Zenith ? Bonne ou mauvaise idée ?

0
(0)

L’inauguration de la Foire de Pau a donné l’occasion à notre Maire de sortir de son sac une position ferme et définitive quant à la future implantation de cette installation. Nous apprenons au passage qu’une SEM devrait pourvoir à son financement ce qui est une bonne idée, surtout si on trouve un investisseur privé désireux de se lancer dans une opération où la rentabilité n’est guère assurée. Sommes-nous bien certains en effet que la notion même de Foire-Exposition soit encore d’actualité d’ici quelques années si on fait référence à ce qu’elle fut et à ce qu’elle est devenue. Bref…

Donc, François Bayrou qui ne perd jamais une occasion de revendiquer sa filiation sinon biblique mais au moins affective avec l’autre Maire béarnais qui le précéda, le regretté André Labarrère, nous annonce vouloir renforcer la glorieuse entrée Nord de la ville en y implantant la Foire afin de mutualiser les parkings du Zenith et du Palais des Sports. Et de bénéficier en même temps de l’entrée d’autoroute, de la rocade et du terminus de la ligne de bus THNS qu’il nous ressort aussi en passant, alors qu’on la croyait enterrée. Et le voici donc qui nous prouve ce qu’il revendique par ailleurs désormais, un sens pratique aigu au service de son grand projet pour Pau. Avec en point d’orgue, une œuvre architecturale définitive digne d’abriter le salon du mariage, celui de l’érotisme et des métiers de bouche qui avec celui des voitures d’occasion font notre bonheur palois et assurent les revenus du Parc.  Mais j’en oublie peut-être de plus importants encore, s’il convient de trouver les disons 2 millions d’ € de revenus annuels qui seront nécessaires pour financer ce projet, évalué d’un coup de louche badin mais expert à 20 millions d’ €. Et hop…

Pratique peut-être, mais réaliste, pas sûr. A force de renforcer, ne sommes-nous pas en train de créer autour de l’entrée Nord  de l’autoroute  les conditions idéales pour colmater au mieux deux artères vitales pour accéder à la ville ou pour la contourner ? Comme on le sait, la bretelle de sortie à Pau Nord sur l’ A 64 est particulièrement courte avant le péage. Il n’est pas rare d’y constater des entassements qui débordent largement sur la voie de droite de l’autoroute, avec toutes les conséquences qu’on peut imaginer. Par ailleurs, les parkings du Zenith et du palais des Sports sont déjà communs, ce qui provoque, lorsque les deux salles sont occupées simultanément, de copieux embouteillages et des stationnements sauvages. Le Rond-Point qui alimente l’accès au péage depuis la rocade ou le centre ville est déjà le lieu de joyeux gymkhanas. Que se passera-t-il si des manifestations sont organisées pendant la foire de Pau ? Quant à la connexion possible d’une ligne de THNS c’ est un mauvais prétexte, si son terminus naturel est à l’hôpital. Sauf si le parking du Palais des Sports est utilisé en Parking de dissuasion pour l’accès au centre-ville, ce qui pour le moment parait à la fois utopique et inutile. Et de toute façon incompatible avec la Foire, les concerts et les matches de l’ Elan, comme la Stap l’avait indiqué lors de l’étude du tracé du Grobus. (nos ambitions ayant été légitimement ramenées à de plus réalistes proportions, je préfère cette dénomination désormais à celle de Bustram)

A l’évidence, une implantation au Hameau serait probablement une meilleure idée. On nous parle de difficultés d’accès . Actuellement peut-être, mais plus vraiment si un accès à l’ A64 est enfin ouvert sur la Route de Morlaas, ce qui au passage déchargerait d’autant la rocade de son trafic de transit est-ouest. Rappelons que des terrains ont été réservés à cet effet. La juxtaposition d’un Parc des Expositions avec le Stade du Hameau, permettrait là encore de restructurer son offre actuellement insuffisante en parkings et de régler enfin définitivement le cas de notre belle caserne Pissard-Santarelli devenue une hideuse verrue. Enfin, c’est probablement depuis la route de Morlaas qu’un accès au centre ville ou à la Gare est le plus facile et le plus rapide par de simples navettes.

Personne ne reprochera à notre Maire de prendre des décisions responsables sans s’abriter derrière d’interminables et coûteuses études qui sont souvent autant de prétextes pour ne rien faire. Mais à condition d’être bien sûr de prendre les bonnes et donc d’avoir objecté avec de solides arguments à ces quelques observations d’ usager ordinaire. Et toujours pragmatique bien sûr…

Voir article sur Caserne Pissard Santarelli du 11 mai 2009 (M Gibet)

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

33 commentaires

  • Enfin la réalisation de l’échangeur de Berlanne commence a entrer dans les idées et le déplacement de la foire a Pissard Santarelli serait un choix judicieux pour aménager cette vilaine friche

  • Bravo, Oscar. Le sujet est bien traité. Le débat de qualité et constructif. Si la ville veut constituer un groupe de travail, le vivier est tout trouvé. Je vous signale qu’au moins deux investisseurs privés mettent beaucoup d’argent en France dans ce secteur. Il serait , peut-être , utile de les consulter

  • Coté expropriation; qu’en est-il des habitants du quartier Pau-Nord ? Si des aménagements de la rocade sont envisagés ainsi que l’élargissement des voies de circulation afin d’accéder aisément au futur parc et aux différents parkings, que fait-on des palois des Nord ? On les prie de trouver un logement ailleurs ? On leur paye des boules quies ? des anti-dépresseurs ? Accepteront-ils de payer + de 3000 euros annuels (Taxe d’habitation et Taxes fonçières) avec des nuisisances supplémentaires ? Ils sont déjà assez fous (voire C….) pour les payer! Ils continueront ….Terminé la piscine Louis Péguilhan le week-end avec les enfants ! Bientôt la plaine des sports transformée en parc à la gloire de la consommation ! Peut-être n’iront-ils plus voter ! Ne s’investiront plus dans la vie du quartier ! Deviendront des vieux aigris, puis ils mouront et on oubliera …. que l’entrée de Pau a été verte, accueillante avant d’être moche …. comme les autres entrées de ville.

  • Passage à la Foire-Expo ce samedi entre 15h et 16h30. Il y avait beaucoup plus de cow-boys que d’indiens ! Il va falloir que la ville explique le nouveau concept qu’elle veut mettre en place pour relancer la vieille dame (66è édition).
    J’ai une pensée pour les quelques exposants en vins présents. Ils attendaient le client. Pendant ce temps-là, les foires aux vins des hypers faisaient le plein.
    Last but not the least. Il serait bon que les chiffres de participation, que va donner la ville pour l’édition 2014, fasse la différence entre visiteurs foire et visiteurs pour les soirées musicales.
    On risque de se rendre compte que le nouveau Parc aura surtout besoin d’une salle de spectacle. La Mairie en aura donc pas une à réaliser (la première serait pour l’OPPB) mais deux…

  • Un tel projet est un tout : quel sera l’investissement ? comment fonctionnera t il ? Quels revenus ? etc…
    Ne comptez pas sur F Bayrou pour présenter un tel projet d’une manière rationnelle.
    De la gestion à la petite semaine, comme d’habitude.
    Et puis il reste un volet dont on ne dit mot et qu’il faut bien intégrer dans ce projet pour en avoir un bilan complet, que va t on faire de la Foire Expo actuelle?

    • J’ai lu une possibilité d’Eco-quartier. Un eco-quartier pour qu’il fonctionne bien, c’est plus de 1.000 habitants et plutôt 5.000. Un Eco-quartier c’est d’abord un quartier.
      En fait, le problème sera de voir comment va fonctionner l’articulation entre des halles rénovées, un foirail réhabilité voire la prison et maintenant le parc expo. Comment sur cette zone peut renaitre un quartier résidentiel vraiment attractif.
      Tout cela ne peut pas se faire d’un coup. Mais peut se dessiner et se deviner au fur et à mesure. C’est ce qui a manqué dans le bilan de Mme Lignières-Cassou.
      Pour l’instant le Centre-Ville c’est de l’activité commerciale et des voitures. En tout cas, c’est ma perception du CV.

  • Oscar, otez-moi d’un doute. Le terrain de la future implantation du parc d’exposition n’est pas encore défini. On dit que la construction fera 10 000 m².
    Je constate que l’actuel terrain de camping, en bordure du Cami Salié, dont la superficie est d’environ 13 000 m² est en travaux ; on y abat les arbres.
    Peut-on en tirer une conclusion ?

    • N’ avait-il pas été question de le réhabiliter ?

      • A Oscar.
        Oui il avait été question de réhabiliter ce terrain de camping, ou plus exactement de continuer à disposer d’un terrain de camping municipal.
        Faut-il croire les élus ?
        Comme un homme politique ne croit jamais ce qu’il dit, il est étonné lorsqu’il est cru sur parole.
        Charles de Gaulle.

  • Personne ne reprochera à notre Maire de prendre des décisions responsables sans s’abriter derrière d’interminables et coûteuses études qui sont souvent autant de prétextes pour ne rien faire. Mais à condition d’être bien sûr de prendre les bonnes et donc d’avoir objecté avec de solides arguments à ces quelques observations d’ usager ordinaire. Et toujours pragmatique bien sûr…
    Pour prendre de bonnes décisions avec de bons arguments, il n’est pas toujours inutile de s’appuyer sur des études. Quand on sait ce que l’on veut et que l’étude est bien cadrée, ça peut être un vrai plus.
    Il peut y avoir deux problèmes avec les études :
    1) quand on les lance une alors qu’on ne sait pas réellement ce que l’on veut : du coup elles partent dans tous les sens sans fil directeur, et c’est plus ou moins celui qui fait l’étude qui finit par être le décideur de fait
    2) quand elles servent de prétexte pour valider une décision déjà prise en coulisse. Celui qui fait l’étude est alors prié d’aller dans le sens de la décision déjà prise.
    Concernant le déménagement de la foire-expo il y a eu une étude réalisée. Il serait étonnant que FB ne l’ait pas lue.

    • Aucune étude ne démontrera jamais qu’il est sensé de dépenser 20 millions d’€ dans un parc d’exposition en 2014 à Pau. Le faire en SEM ne fera que masquer une nouvelle fois une évidence car l’entrepreneur privé demandera bien entendu des garanties à l’ agglo quant à ses revenus. La sagesse consisterait à proposer éventuellement un terrain et un bail emphytéotique à un entrepreneur spécialisé, charge à lui d’investir ou pas dans ce projet et d’en supporter les risques. On peut supposer qu’il ne le fera pas sans études préalables dont les résultats seront contenus dans sa réponse.

      • Ah mais d’accord là-dessus. Mais à Pau nous sommes frappés par la malédiction des Palais.

        • A pau (comme dans pas mal d’endroits), on est surtout frappé par la « socialite » aigüe, c’esr à dire la croyance que seule une initiative publique est légitime. Avec cet état d’esprit, je doute donc qu’il soit possible à un projet entreprenarial non étatique de voir le jour

          • Le Maire nous dit qu’il souhaite trouver un partenaire privé en SEM qui accepterait de financer la moitié de l’investissement prévu. Ce serait plus clair d’annoncer que l’ agglo est prête à subventionner la moitié de cet investissement. Et donc d’en réduire d’autant pour le partenaire privé les seuils de rentabilité. C’est d’ailleurs probablement plus réaliste s’il s’agit d’un investissement de 20 M€.
            Le raisonnement politique est toujours le même. Je veux un équipement puisque l’ancien est obsolète. Je ne peux en financer que la moitié et encore en puisant dans les subventions de la région et du département, un jeu à somme nulle pour le contribuable mais qui fait la fierté de nos politiicens locaux. Je ne fais aucun calcul prévisionnel quant à la rentabilité du projet qu’il me faut de toute façon pour des tas de raisons politiques et puisque j’en laisse l’exploitation à un partenaire privé à qui cependant, je donnerai quand-même quelques garanties confidentielles et non votées en forme d’occupation minimale des lieux par exemple ou de subventions diverses aux spectacles ou aux expositions. Et vogue la galère…
            Quelques années plus tard, le partenaire privé fait valoir une clause de sortie si l’investissement n’est pas rentable ou qu’il a envie de passer à autre chose et la collectivité se retrouve avec un palais de plus à gérer, sans la moindre ligne dans son budget
            Je regrette, dans ce cas particulier il ne s’agit pas de socialite mais plutôt d’improvisation. J’ai lu que le Prefet avait soutenu ce projet en ajoutant « C’est une belle décision d’intérêt général avec un croisement des financements intéressant. Et ce sera du rôle de l’État d’accompagner le chef d’entreprise que vous êtes.. »
            Monsieur le Prefet est un connaisseur
            http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/09/08/le-parc-des-expos-ira-au-nord-de-pau,1209191.php

          • Il y a trop d’Etat et pas là où il faut

  • C’était l’emplacement rêvé (d’RDV?) pour construire le musée « Caddetou », où seraient exposées les belles et ignorées sculptures d’Ernest Gabard (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ernest_Gabard). Toutes les études de marché ont montré qu’ainsi de nombreuses places de parkings se libéreraient jusqu’au CHUchut (à côté de la gare Grobus).
    A noter que le parc des Expositions toulousain se situe sur l’île du Ramier, qui est assez central pour une métropole -près du Stadium-.
    A noter également si vous avez un crayon que le concept de « foire expo » est complètement obsolète depuis trente ans : on y retrouve l’image exacte de ce que l’on y a vu l’année précédente, et les spectacles sont nullissimes (quand ils se déroulent à l’intérieur, l’acoustique est lamentable). Cependant, cela reste un endroit où si vos enfants sont ignominieux, braillards et vraiment insupportables, vous pouvez discrètement les perdre. Mais ne vous étonnez pas ensuite de les retrouver à Idron, saltimbanques au cirque de Noël. Ils ne vous offriront pas de ticket gratuit. Peut-être une canne de golf, si vous êtes senior.
    Senor, m’accorderez vous cette danse ? Ma petite femme est tombée de l’escabeau en cueillant des figues. Et moi un lumbago en cueillant des champignons. Ououps ! excusez-moi, je pensais à autre chose :
    « Amour : le mois de septembre s’offrira à tous vos excès. Fréquentez assidument les musées d’art Antique, c’est l’époque privilégiée pour regarder les sculptures de beaux Appolon, quand les feuilles tombent. Vous pouvez également compter vos feuilles d’impôt (elles tombent aux mêmes dates), mais c’est moins érotique. « 

  • je ne partage pas tout a fait votre point de vue, m^me si, la proposition que vous nous soumettez est « pertinente. »
    1) trouvez une utilisation pour cette souche militaire, ne manque pas de GENI, même si toutes les idées ne sont pas brevetées ( pour les connaisseurs)
    2 ) le secteur Zenith est déjà fort bien doté, en infrastructure, emplacement de stationnement non rentabilisé et bâtiments sous exploités. Une re-dynamisation par un espace couvert pluri-activités dont un espace des expos, me semple économiquement plus judicieux.
    3) l’aménagement des sorties d’autoroute (modification du giratoire, élargissement des chaussées……)serait d’un cout moins élevé qu’une nouvelle sortie
    4) et pourquoi ne pas envisager une expansion de la ville (habitations)vers cette zone

  • Joël,
    Je ne connais par le parc de Toulouse. Celui de Bordeaux Lac date des années 80. L’urbanisme a évolué depuis vers le recentrage. Mais, bon, on est à Pau, les idées nouvelles mettent du temps à y arriver. (Voir le centre piéton à Pau et ses 30 ans de retard sur Montpellier).
    BB

  • Pour ma part, après avoir passé ma vie professionnelle à exposer à des salons aux 4 coins de l’Europe, j’affirme que les halls d’exposition les plus vivants, où il y avait le plus « d’humain », était toujours installés dans les sites situés au coeur des villes (Le Palais Pitti à Florence, Cristal Palace à Londres voire la Porte de Versailles à Paris). Par leur présence, ils irrigaient la ville proche.
    Les sites éloignés et/ou en périphérie des villes ouvraient au ralenti à 9 h pour se vider intégralement dès 18h : le NEC (National Exhibition Center à Birmingham situé entre la ville et l’aéroport), le palais des exposition à Valencia (dans le même cas de figure que le NEC) et je ne sais plus quel centre en périphérie de Bruxelles ou de La Haye… Embouteillages partout et point de piéton. Est-ce que nous voulons à Pau ? (à plus petite échelle, bien entendu)
    Bref, au moment, où la revitalisation des coeurs de ville est au centre du débat, au moment où les sites, éloignés des villes, commerciaux ou d’expositions, sont montrés du doigt pour leur « bilan carbone » désastreux, aller monter une structure de plus au nord de Pau me parfait une idée particulièrement « ringarde ».
    Et pour finir, où est la démonstration commerciale du bien-fondé d’un nouveau Parc des Expositions à Pau, basé sur des chiffres réels actuels dans des villes de province de moyenne importance ?
    Mais voilà, M. Bayrou décide tout seul… sur une vision de la ville d’un autre temps : les années Labarrère.

    • Bravo Oscar pour ce point de vue que je partage totalement. j’ajouterai qu’à la lumière de mon expérience, autrefois, lorsque l’Elan béarnais était en pro D1 et qu’il y avait à la fois, en soirée, une représentation au Zénith et un match de basket, les problèmes de circulation était pratiquement ingérables. Il est même arrivé que l’autoroute s’engorge dans les deux sens. Rajouter un centre d’attraction du public sur ce secteur est un grave et dangereuse erreur. Regardons l’engorgement quotidien de la rocade le matin et en soirée et nous comprendrons que ne pas prendre en compte la fluidité de la circulation relève de l’incompétence. Comme vous Oscar je suis persuadé que le terrain de l’ancienne caserne Pissard Santarelli d’une surface de 22 hectares aurait permis de regrouper à la fois les bâtiments et les parkings d’un nouveau parc des exposition. Cet espace militaire est délaissé par l’armée depuis 1999, le ville en est propriétaire depuis plus de dix ans et rien n’est réalisé. On va encore rater l’occasion de lui trouver une utilité.
      A Bernard je voudrais rappeler les exemples de Bordeaux et de Toulouse. Dans ces deux villes en effet les parcs des expositions ne sont pas en centre-ville et pourtant…

      • Il me semble que les matchs de basket et les représentations au Zénith ont lieu le soir alors que les salons ont lieu en journée. A cet endroit, il est sur l’axe structurant connexion autoroute – centre historique. (Cela dit, l’axe Est-CV est également un axe structurant). Il est clair qu’il faudra 1 voie de plus de chaque côté entre l’échangeur autoroute et le parc des expos, mais cela ne semble représenter que qqes centaines de mètres.

        • Cette année la foire de Pau ferme à 22 h oo. Les matches de basket se terminent plus tôt. Lorsqu’il y a un match ou une représentation au Zénith, les véhicules commencent à arriver vers 18 h 00.
          D’autre part un club de bridge s’est installé, le parking qui lui est dédié est souvent trop petit. Avant, il n’y avait pas non plus de Jaï Alaï. Un autre bâtiment est en train de se construire actuellement.
          Cela fait une accumulation trop importante d’activités dans cette zone.
          Souvenez-vous au début de l’autoroute une sortie sur Morlàas était envisagée, André Labarrère s’y était opposé.

          • OK pour la concomitance des horaires du Zénith, palais des sports et parc des expos. Le club de bridge peut partir ailleurs si nécessaire, il n’est sans doute pas indispensable à cette zone. Le volume de voitures lié au complexe de pelote me semble faible, à part peut-être une semaine par an. Il y a également Caliceo dans cette zone.
            Maintenant le doublement de la voierie sur les quelques centaines de mètres nécessaires permettrait quand même le passage d’un flux plus important de véhicules. S’il y a engorgement de l’autoroute, ASF pourra conseiller aux automobilistes une sortie à Lescar ou Soumoulou.
            Un échangeur au niveau de la route de Morlaàs, pourquoi pas. Mais il faudrait une politique de maîtrise du foncier qui n’existe pas… sinon, c’est une nouvelle porte ouverte à l’étalement urbain à l’infini. Plutôt redonner du sens à la ville par rapport au tout voiture-maison individuelle: densification, transports en commun plus performants, bilan carbone… propreté… offre en logements de bonne qualité thermique et acoustique.
            Le parc des expos près de l’échangeur autoroute permettrait également enfin un parc relais pour le covoiturage. Le renforcement de cet axe N-S donne une certaine allure à la ville. Je ne sais pas pour autant quelle est la meilleure solution. En outre, combien d’années de délai avant la création d’un échangeur… ?

          • « Maintenant le doublement de la voirie sur les quelques centaines de mètres nécessaires permettrait quand même le passage d’un flux plus important de véhicules. « 

            Le problème ce n’est pas le doublement de la voirie, c’est le croisement des flux entre les voitures qui viennent de l’ouest et vont vers l’ échangeur et celles qui viennent de l’est ou du centre et doivent traverser pour se rendre au Zenith. Embouteillage assuré avec des effets remontants sur la rocade et à la sortie du péage.

            « S’il y a engorgement de l’autoroute, ASF pourra conseiller aux automobilistes une sortie à Lescar ou Soumoulou. »

            Merci pour le conseil…Pourquoi ne pas fermer la sortie pour que ces conseils soient entendus ?

            « Un échangeur au niveau de la route de Morlaàs, pourquoi pas. Mais il faudrait une politique de maîtrise du foncier qui n’existe pas… »

            Il y a longtemps que vous n’êtes pas allé à Morlaas, je suppose. Le mal est fait et cet échangeur fait partie du contrat initial passé avec ASF. Il devra être construit avant 2030. Pourquoi attendre ? Pau est la seule ville traversée par une autoroute et qui ne dispose que d’une entrée. Il coûtera bien moins cher d’indemniser les ASF pour une neutralisation du péage entre Lescar et Morlanne plutôt que d’élargir la rocade.

            « Parc de covoiturage ? « 

            Çà pourrait se faire tout de suite. Bizarrement les automobilistes préfèrent s’entasser à la sortie de l’échangeur ou sur les routes environnantes. Pourquoi ?
            Et puis à force de vouloir faire de ces parkings tout et le contraire de tout..
            Quant à déménager le cercle de bridge ou les tennis d’un coup de menton, c’est oublier qu’il y a un droit en France qui heureusement a résisté pour le moment à vos ardeurs, c’est celui de propriété….
            Il y a autour du Hameau et du Quartier Santarelli, un beau projet à concevoir qui pourra améliorer nettement les conditions d’accès et de stationnement au stade, héberger un Parc d’exposition si on y tient vraiment, mais aussi peut-être le Parc des Sports que Decatlhon voulait construire à Lescar . Tout en accélérant l’ouverture d’un nouvel échangeur à Berlanne.

          • « Le problème ce n’est pas le doublement de la voirie, c’est le croisement des flux  »
            Je demande une expertise technique !
            « Pau est la seule ville traversée par une autoroute et qui ne dispose que d’une entrée. »
            N’exagérons rien ! Pau (agglo) dispose de 3 entrées et la liaison Soumoulou – Pau Est me semble ralentie par des feux et ronds-points qui pourraient être remplacés par des systèmes de ponts-tunnels.
            « Quant à déménager le cercle de bridge ou les tennis d’un coup de menton, c’est oublier qu’il y a un droit en France qui heureusement a résisté pour le moment à vos ardeurs, c’est celui de propriété… »
            A partir de quel degré d’utilité d’un projet une ville a le droit d’exproprier ? Rassurez-vous, je n’ai rien contre le club de bridge, mais enfin…
            « Il y a autour du Hameau et du Quartier Santarelli, un beau projet à concevoir qui pourra améliorer nettement les conditions d’accès et de stationnement au stade, héberger un Parc d’exposition si on y tient vraiment, mais aussi peut-être le Parc des Sports que Decatlhon voulait construire à Lescar . Tout en accélérant l’ouverture d’un nouvel échangeur à Berlanne. »
            Vaste projet… C’est une possibilité. Vision de densification d’un côté (projet de FB), vision d’expansion de l’autre (projet Oscar-JB).

    • @BB
      Le parc des expos en CV ? Il n’y aurait que la place Verdun pour cela, mais comment des milliers de voitures et un grand nombre de camions y accéderaient ??
      Dans la « Porte des gaves » ? Mais ce n’est pas le CV et il faudrait un doublement de la rocade + un nouveau pont sur le gave.
      A cet endroit, c’est, pour ainsi dire « en ville », dans une ville qui est « un axe », desservi par des bus à haute fréquence: échangeur autoroute / grands équipements — université / centre Leclerc — cité administrative — centre historique — gare SNCF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *