Ne touchez pas à mon Boulevard, Diou Biban !

0
(0)

Je l’aime bien mon Boulevard des Pyrénées. Tellement emblématique de ma ville que je n’hésiterai pas à emprunter un pont aux ânes plutôt que le Pont Oskar, pour le décréter tout net : c’est notre Promenade des Anglais ou notre Croisette à nous. Avec vue imprenable sur nos Pyrénées quand il va pleuvoir et sur les coteaux quand il fait beau. A condition bien sûr de s’y promener en voiture, car à pied, la vue sur les plages du Sernam est certes moins appétissante. Et à condition aussi que les palmiers rabotés au ras du trottoir ne viennent pas obstruer la vue magique qui s’offre à nous quand toutes les conditions sont réunies. Pas tous les jours et c’est justement ce qui fait son charme, à notre Boulevard.

Mais en lisant ici ou là telle ou telle déclaration, tel anathème anti-bagnole ou pro-cycliste, tel projet de concertation visant à l’amélioration de la fréquentation du centre-ville ou quelque ballon d’essai émis prudemment par notre bon Maire béarnais à tous , je le sens en danger mon vieux Boulevard. Un peu coincé et incapable de se défendre, il serait condamné soit à l’amputation, soit à la piétonisation, soit à la mise en sens unique, mais il n’échapperait pas à notre sort commun : vieux et cabossé, il faudrait tout faire pour le soigner afin qu’il meure guéri après avoir été ou amputé ou lourdement opéré.

Mais qu’est ce qu’un boulevard ? Wikipedia, généralement pas si mal informé nous dit : « Le mot boulevard dans son sens premier militaire désigne, dans la fortification d’une ville, un ouvrage de protection avancé construit en madriers et en terre. Avec la transformation de la fortification, le mot va désigner un ouvrage, souvent maçonné, ajouté en avant d’une fortification plus ancienne et destiné à porter de l’artillerie. Un boulevard a le même rôle qu’un «bastion» ou un «rempart». »

A l’origine, un boulevard est donc construit à l’extérieur des fortifications d’une ville et permet de la contourner. A ce point de vue notre Boulevard mérite son nom, comme il mérite aussi d’ailleurs son Wiki *, qui nous rappelle que des décennies de palabres furent nécessaires pour que les Palois se décident enfin à ouvrir sous l’égide du Maire Henri Faisans dans les toutes dernières années du 19ème siècle, cette belle perspective Hausmanienne que nous devons justement à un des collaborateurs du Baron,  Jean-Charles Alphand, désireux d’attirer nos hôtes anglais comme ce fut le cas à Nice, grâce à une belle promenade aérée.

Et pourquoi Diable faudrait-il « déboulevarder » notre Boulevard en le fermant à la fonction principale pour laquelle il a été construit, contourner facilement et au plus près, notre centre-ville déjà suffisamment cadenassé ?

Est-il trop fréquenté ? C’est une plaisanterie, le boulevard n’est pas un véritable axe de passage. C’est un moyen d’accéder facilement à la vieille ville ( comiquement appelée Cor Historic par une association de chasseurs à courre sans doute, à moins qu’il ne s’agisse de vieux podologues occitans ? ) pour les habitants de l’ Est palois. D’y déposer ou d’y reprendre facilement quelqu’un au passage ou même de s’y garer, généralement sans difficulté. Avec une soixantaine de places disponibles et faciles d’accès , moyennant petit ticket ou grosse amende.

La circulation est-elle une gêne pour les piétons ? Mais de quels piétons parlons-nous en semaine ? Ils sont fort peu nombreux et rien n’empêche de réserver la totalité du passage aux patins à roulettes le dimanche après-midi. Très bien, la promenade du dimanche après-midi.

Les voitures vont-elles trop vite ? Je ne connais pas le taux d’accidentologie du Boulevard , mais il ne me parait pas être particulièrement important, même s’il faut bien constater de temps à autre les excès de quelque conducteur ou motard décérébré. Mais une limitation à 30 km/h devrait y être facilement contrôlable. Même si c’est moins rentable que de coller un radar tronçon sur la rocade..

Bref, si ni la fréquentation piétonnière, ni les embarras automobiles, ni la pollution sur un axe particulièrement aéré ne justifient qu’on enlève au Boulevard son caractère si pratique et sa facilité d’accès, quelle raison pourrait donc justifier de nouveaux aménagements piétonniers, la perte de précieuses places de parking et des complications pour les riverains ?  Et pourquoi faudrait-il risquer d’y voir les voitures y rouler plus vite s’il était mis en sens unique ? Ah si, la circulation pourrait être dangereuse pour les terrasses de nos célèbres établissements à Licence IV qui empiètent désormais sur une bonne moitié de la surface du boulevard, au moins pour sa partie occidentale. Il faudrait donc que notre Boulevard soit dénaturé au profit des Centres de lutte contre la soif ? Est-ce sérieux ? Si oui, qu’on nous le dise !

Moi, mon Boulevard, je veux le conserver comme il est. Je veux pouvoir y amener rapidement des amis de passage, pour leur montrer Pau et leur donner envie d’y revenir. Je veux pouvoir y déposer  quelqu’un pour une course ou y passer pour aller m’y garer ou accéder au Parking Aragon, sans embouteillages. Je veux même de temps en temps m’offrir mon petit détour favori par la Place Gramont puis la Place Royale pour me sentir un peu Palois. Je veux continuer à m’y promener en vélo sans avoir , en fonction de l’horaire, à enjamber des trottinettes ou à devoir zigzaguer pour éviter tel ou tel rassemblement interlope de punks à chiens ou autres zigottos qui sont à la rue piétonnière ce que le moustique est au lampadaire.

Les contraintes géographiques de notre ville ont rendu sa traversée centrale est-ouest difficile. Nos anciens ont eu la sagesse d’y pallier grâce à cette œuvre architecturale originale dont Pau peut s’enorgueillir sans cependant avoir l’outrecuidance d’ espérer pour elle, je ne sais quelle reconnaissance officielle par l’ Unesco, avec son cortège d’obligations bureaucratiques et artificielles dont nous n’avons que faire.

Et s’il fallait vous convaincre, je vous propose de vous y promener par un jour ordinaire de juin 2014.

https://www.google.fr/maps/@43.2940196,-0.3636926,3a,75y,267.22h,90.82t/data=!3m4!1e1!3m2!1sueY7yJnfqreTOY3nIIZjfw!2e0

(cliquer directement sur le boulevard pour y avancer)

Ou si vous n’êtes pas convaincu de son caractère paisible et immuable, vous pouvez aussi remonter le temps et revenir l’arpenter en tous sens en avril 2008, plus jeune et plus alerte

https://www.google.fr/maps/@43.2940167,-0.3637122,3a,75y,267.22h,90.82t/data=!3m5!1e1!3m3!1sw75r7aOmICG52uMl1XSPpw!2e0!5s2008-04

La Croisette certes, mais sans les encombrements et avec aussi peu de piétons que de voitures. C’est même pour ça qu’on l’aime. Alors n’y touchons pas ou occupons nous d’abord de la « vue sur la plage »…

Le Boulevard des Pyrénées sur Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Boulevard_des_Pyr%C3%A9n%C3%A9es#Histoire.5B1.5D

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

16 commentaires

  • Peut on accepter que le Bd des Pyrénées considéré comme un des sites remarquables de notre ville, soit aussi une voie de délestage avec 6 à 7000 véhicules jours. Observons aussi le parapet dont l’inclinaison vers l’extérieur démontre bien par le fait du trafic et des vibrations associées, l’impact sur la résistance de cet ouvrage.
    Comme tout site remarquable, nécessaire au renom de notre cité, ne mérite t-il pas une attention particulière à sa sauvegarde en le soulageant de tout ce qui peut lui être préjudiciable ?
    Etait-il prévu à la fin du 19ème siècle qu’il serait soumis à un tel flot de circulation ?
    Dans le cadre d’une sauvegarde du patrimoine commun et de son intérêt économique, n’est-il pas préférable de porter plus d’attention à tous ceux qui veulent profiter dans un cadre apaisé de moments de détente dont notre société a le plus grand besoin.
    La raison suffira t-elle pour l’amélioration d’un bien commun ?
    JJL

  • Mais pourquoi vouloir absolument une  » Promenade des anglais  » à Pau ? Vous y allez souvent à Nice ? Je parle en tant que niçoise que je suis . D »ailleurs elle n’est pas entièrement piétonne, ensuite la bas il y a la mer , ici la montagne, d’accord les palmiers sont là sur les deux promenades.. Mais à chacun ses richesses. L’interdiction de circuler sur le Bd a déjà tenté il me semble e cela n’a pas été maintenu. D’accord pour le Bd piéton le dimanche mais pour les autres jours, il n’y a quand même pas foule en semaine on peut la laisser à la circulation, il y a déjà assez d’embouteillage dans les autres rues .

  • «Avec vue imprenable sur nos Pyrénées…… A condition bien sûr de s’y promener en voiture.»
    La vue étant à angle droit du boulevard, je trouve que c’est assez imprudent, avec le va-et-vient des piétons, de ne pas regarder devant soi quand on est conducteur; quant aux passagers ils ne peuvent jouir que d’une vue très superficielle alors que cela mérite nettement plus! Le mieux, sans doute, serait de supprimer le trottoir et les palmiers, d’élargir la chaussée et d’interdire la circulation des piétons!!!!
    «A condition que les palmiers rabotés au ras du trottoir ne viennent pas obstruer la vue magique qui s’offre à nous quand toutes les conditions sont réunies.»
    Les palmiers ne constituent pas vraiment une gêne pour les piétons!
    «La circulation est-elle une gêne pour les piétons?»
    Original comme question! C’est tellement évident! C’est la circulation qui est une gêne pour les piétons.
    «la perte de précieuses places de parking»
    C’est bien ce que je préconisais ci-dessus; il faut remplacer les palmiers et les trottoirs par des parkings! Quel plus pour la beauté de notre «croisette»!
    «y amener rapidement des amis de passage, pour leur montrer Pau et leur donner envie d’y revenir.»
    Je ne pense pas que ce soit une bonne solution; pour profiter de cette magnifique situation, il faut prendre le temps, contempler, regarder les indications des différents sommets, s’asseoir, rêver peut-être dans le calme et dans l’air pur, loin du bruit et de la pollution de la circulation.
    «Je veux»,
    Dans le texte, c’est un leitmotiv un peu trop directif.
    En ce qui me concerne, chacun ses goûts, n’est-ce pas, je «voudrais» que notre «promenade des anglais» devienne au contraire un cœur piétonnier, sans voitures réalisant une véritable continuité du parc Beaumont au cœur historique de la vieille ville.

    • Cher monsieur Vallet, avec tout le respect que je vous doit,
      VOUS N’Y ETES PAS!!!!
      La promenade pourrais démarrer du stade Nautique (square besson) et se terminer au golf, passant par le parc du château

      •  » stade Nautique (square besson) »
        D’une part, je n’y vois pas d’inconvénient, mais vous parlez d’un autre parcours.
        D’autre part, je ne comprends pas bien l’assimilation que vous faites, du fait des parenthèses, du Stade nautique avec le square Besson.

        • il existait un cheminement depuis l’ancienne piscine, mais je ne sait si il existe encore, voila le pourquoi du stade besson qui emprunte quelques chemins de bitume

    • Cher Monsieur Vallet,
      Et voiture et même en ne regardant que devant soi, c’est beaucoup plus agréable de passer par le boulevard des Pyrénées que par le boulevard d’Alsace… Et j’ose affirmer que le matin vers 10h, en semaine comme le dimanche, la circulation automobile est moins dense sur le boulevard des Pyrénées qu’au boulevard d’Alsace ! J’en fais souvent l’expérience. Le soir, j’y suis très peu souvent. Mais je sais tout de même que le parking Aragon est fermé à partir de 22h sauf le vendredi et le samedi (minuit). 22h en semaine est-ce suffisant ?

  • La très probable Pau du futur :
    Pau, ville fleurie ? Peut-être encore
    Mais aussi …
    Pau, ville ouverte à tous les marathoniens mais interdite aux petits vieux qui ont des difficultés pour marcher.
    C’est ce qu’un groupe de Palois hyperactif exigent, mais est-ce bien ce que les Palois souhaitent ?

  • Qui a parlé de le mettre en sens unique ? Je n’ai rien lu sur le sujet.

    • FB a évoqué cette possibilité au cours d’un de ses dialogues avec lui-même si je me souviens bien

      • Ponte Oscar (hi hi) : « FB a évoqué cette possibilité au cours d’un de ses dialogues avec lui-même si je me souviens bien ».
        Ce n’est pas historiquement exact. FB conversait ce jour là avec Jean Charles Alphand (qui n’est pas un éléphant du PS, mais l’arrière arrière grand père de Luc A. -né également dans les Alpes-, un dégringoleur de pente passé aux vrombissements des chevaux vapeur puis aux crachotis sportifs du monde télévisuel). Voici en exclusivité pour AP le sujet traité lors de leur conversation:
        « L’objectif est, mon cher Jean Charles, de développer la villégiature d’hiver si prisée des aristocrates et de la riche clientèle étrangère. Une mission de modernisation de la Ville sera confiée à Jean-Paul Brin, dernier collaborateur encore vivant d’Haussmann. Dans mon rapport à la ville, je considère qu’il manque à Pau « la promenade des Anglais de Nice ». J’ imagine dès le départ un site où l’on peut « voir et se faire voir ». » (les petits détournements de Wikipédia).
        De quoi réjouir la famille Beigbeder ! God bless biarnès!
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Boulevard_des_Pyr%C3%A9n%C3%A9es

  • Ce plaidoyer milite pour un péage urbain.
    D’autre part, j’ai compris que la construction du boulevard des Pyrénées avait été préférée à un élargissement de la rue Tran.
    Je regrette que ce projet soit resté sans suite. La place Gramont est coupée du centre alors que la place de la Libération et les « sept cantons » sont à deux pas. Même un piéton n’est pas attiré dans cette direction.
    Quant à la vue sur la Sernam, côté Bizanos ce n’est pas terrible non plus.

  • Parfois, on aimerait pouvoir donner une étoile de plus à un article. C’est, pour moi, le cas de celui-ci écrit par Oscar.
    Oui, qu’il est beau ce boulevard, et si il doit être fait quelque chose – cette maladie des gens élus qui veulent toujours changer, à commencer par le plus beau parce que le plus facile, occupez vous « d’en bas », comme dit joliment Oscar, « de la plage ».
    Pourquoi ne pas faire un vote, une pétition ? AltPy sait faire.
    Bonne journée sur le boulevard … ou ailleurs,
    Pierre Lafon.

  • D’accord avec ce point de vue de laisser le Bd piéton uniquement le dimanche après-midi et en zone 30 le reste du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *