Les conseils de quartier

0
(0)

imgres Au moment où des contacts sont pris en vue de la constitution des conseils de quartier, il n’est pas inutile de se poser un certain nombre de questions. Qui va choisir leurs membres ? Quels seront les critères de sélection ? A quoi vont-ils vraiment servir ? Quels seront les écueils rencontrés en regard de l’expérience passée ? Les élus peuvent-ils être court-circuités par ces structures ?

 La démocratie directe possède cette particularité : c’est une très bonne idée sauf qu’il est pratiquement impossible de la mettre en musique. L’expérience l’a prouvé.  Alors on a inventé un nouveau concept, la démocratie participative. Mais là encore, on peine à savoir où se situe précisément l’organe décisionnel. Ses échecs tiennent au fait qu’il s’agit d’une hypocrisie tendant à laisser croire que le pouvoir décisionnel est partagé. Or il n’en est rien même (et peut-être surtout) chez ceux qui en ont prôné la pratique. Reste la démocratie représentative qui elle n’est pas remise en cause et continue son exercice.

 Les conseils de quartier qui revêtent un caractère obligatoire en fonction de l’importance de la ville peinent à s’inscrire dans notre culture. À Pau, ils ont en train de se mettre en place, au nombre de 26. Les élus reçoivent lors de réunions informelles, les habitants des quartiers pour en exposer les formes et le fonctionnement.

 À la fin de cette première étape, il faudra bien que ces conseils se constituent. Mais qui va désigner les membres ? Seront-ils élus ? Seront-ils comme par le passé désignés par tirage au sort ? Seront-ils enfin choisis par les élus eux-mêmes ? Et si oui, selon quels critères ? Pour qu’elle soit pleinement efficace, la tromperie sur ce système devrait résulter d’un choix des élus qui, même si cela n’est pas officiel, permettrait de désigner des gens à soi, qui épousent plutôt vos convictions et surtout qui sont suffisamment dociles pour ne pas créer de difficultés.

 Ensuite le domaine de compétence de ces organisations devrait par principe être illimité. Pour ne citer que les principaux, ils seraient aptes à aborder des sujets tels que les transports urbains, la voirie, la circulation urbaine, les innovations architecturales, la sécurité, les espaces verts et le projet de quartier. Devraient leur être strictement interdits l’engagement de dépenses.

Cependant l’expérience passée, vécue par certains, a démontré que très vite, lorsque le temps des doléances à caractère personnel est dépassé (le trottoir devant chez soi, le bruit du chien du voisin, le stationnement gênant dans sa rue, l’éclairage qui empêche de dormir ou qui rassure, etc.) on s’aperçoit que l’on se trouve à court d’idées. Alors ces conseils deviennent des endroits où l’information est dispensée en priorité. C’est-à-dire que les décisions déjà prises et entérinées par les élus seront communiquées à leurs membres avant d’être diffusés publiquement. C’est la limite du dispositif, une belle prérogative !

 Il reste certain que les élus prendront toutes leurs précautions pour ne pas être débordés, voire court-circuités par ces conseils de quartier. Leur reconnaître une mission de suggestion, mais leur rendre impossible toute capacité d’orientation restera leur principale préoccupation. Pour être plus clair, tout l’art sera de leur laisser penser qu’ils sont d’une quelconque utilité alors qu’il n’en est rien.

 Une utopie démocratique en quelque sorte ; cause toujours …

 

                                                                                               Pau, le 21 octobre 2014

                                                                                               Par Joël BRAUD

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *