Fête foraine

0
(0)

imgresComme tous les ans à pareille époque s’installent place de Verdun les forains avec leurs attractions aussi diverses que surannées. Il en faut, c’est certain, pour tous les goûts même si l’on peine à comprendre qui ces manèges et autres grandes roues peuvent bien encore attirer.

 Oui il faut l’admettre, c’est un marronnier que de traiter ce sujet tant il est rebattu et saisonnier. Comme tous les ans la fête foraine ou foire attraction va, pendant trois semaines, créer son trouble habituel à la vie bien réglée des Paloises et des Palois.

 Une moitié de la place habituellement réservée aux stationnements va être occupée par des engins de tous acabits, tirs, voyance, manèges et autres distractions ou prétendues telles. Alors bien évidemment les habitués des parkings râlent et expriment dans la discrétion leur mécontentement. Tout le monde sait bien que cela modifie les habitudes mais personne ne s’en soucie vraiment.

 Il est une autre catégorie de mécontents, ce sont les riverains excédés par un bruit qu’ils jugent exagéré en soirée et qui vient troubler une quiétude bien compréhensible. Au point qu’ils se sont constitués en groupe afin de faire parvenir à Monsieur le Maire de Pau  une pétition bien sentie. Ils disent que les forains outrepassent leurs droits et que les services supposés en charge de la tranquillité publique n’agissent pas. François Bayrou, très attentif, les recevra le 18 novembre prochain, c’est-à-dire quand la manifestation sera arrivée à son terme.

 Lorsqu’on s’attarde à regarder qui fréquente cette prétendue fête, on s’aperçoit très vite qu’en réalité il y a peu de monde, même en soirée. Ce sont rarement des familles, plutôt des jeunes désœuvrés en mal d’occupation. Les attractions appartiennent à la catégorie des vues, revues et ressassées. Comment donc les tenanciers de ces stands font-ils pour survivre ?

Il faut savoir que du côté de l’hippodrome, le parking est entièrement occupé par les véhicules et caravanes des exposants, il y a là comme un village qui s’est installé sur un espace qui, en temps ordinaire, n’est pas accessible au vulgum pecus.

 Le problème n’est pas nouveau, une certaine année, il avait été décidé que cette incontournable distraction serait expatriée du côté du Zénith. L’expérience a provoqué bien des insatisfactions de la part des professionnels qui eux ont été entendus au point que l’expérience est restée sans lendemain.

 Alors la foire attraction aura lieu encore cette année, le Maire de Pau recevra les pétitionnaires, leur expliquera que l’an prochain tout sera fait pour qu’ils ne soient plus victimes des mêmes nuisances. Et l’an prochain tout recommencera comme avant.

 C’est vrai quoi à la fin,  les forains ont le droit de vivre de leur travail !

 

Pau, le 29 octobre 2014

                                                                                                                      Par Joël BRAUD

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

3 commentaires

  • Pau se depeuple et la fête foraine n’est pas la bienvenue ! CQFD.

  • cet article m’amuse : j’ai traversé hier la fête foraine d’automne à Liège, et je ne vous dis pas le boucan, la foule (familles et ados), et les quelques manèges renversants; sans parler des stands à gaufres, pommes d’amour, lakemans, etc !
    Ici, les chrysanthèmes se vendent sous le nom charmant de « pomponnettes »; mais l’ambiance générale de la ville est pire qu’à Pau.
    Bonjour chez vous, chez moi, une fois !

  • Ca fait de l’animation… Ca ne vous intéresse pas, moi non plus mais ça plait aux enfants. Il me semble aussi que ce genre d’animation soit moins en vogue, mais ça devrait continuer ainsi, comme vous dites.
    Le bruit devrait être un problème facilement soluble en tournant un bouton, mais non… Ca me rappelle un concert au théâtre de verdure. Le niveau sonore était une horreur. Je suis allé me plaindre, mais apparemment il n’était pas possible de baisser le son…
    La prochaine fois, j’irai voir un élu – mangeur de soupe qui assiste au concert et lui hurlerai dans les oreilles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *