Révolution !

0
(0)

alain-rousset-president-de-la-region-aquitaine-a-droite_2266503_800x400Il est des matins où l’on pense que l’on va pouvoir boire son café paisiblement. C’est sans compter sur le comportement honteux de nos élus.

Sud Ouest de ce matin sur la future région unique Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes :

« Ils ont également accepté en commun l’idée que cette nouvelle région ne sera ni « une juxtaposition, ni une fusion-absorption », mais un « mariage » comme l’a souligné Gérard Vandenbrouck. Autrement dit, chacun conservera ses biens (ses hôtels de région), ses bureaux et surtout l’ensemble du personnel, même si l’exécutif se trouvera bien « à Bordeaux ».

Emploi public préservé

Les trois présidents se sont ainsi montrés rassurants. « L’emploi public sera préservé », a répété Alain Rousset, président aquitain. « Il n’y aura pas de mutations sous la contrainte » a renchéri Gérard Vandenbrouck. « Ce mariage ne se fera pas au détriment de l’emploi public », a rajouté Jean-François Macaire, président de Poitou-Charentes. Pas de diminution de personnel, donc pas d’économies à attendre de ce mariage, comme on le savait déjà.

Attention à une hausse des coûts

Alain Rousset a au contraire plutôt mis en garde contre le risque d’une « aggravation des coûts de fonctionnement », ce qui serait tout à fait possible avec une harmonisation des conditions sociales des agents par le haut, et de la nécessité de réussir cette union pour que cette nouvelle région soit efficace dans ces domaines de compétences comme le développement économique, l’enseignement supérieur et la recherche. »

 A la fin de cette lecture je me suis demandé dans quel pays je vivais et qui sont les comiques qui veulent nous diriger. Rousset avait eu quelques instants de lucidité ( « Rousset enfin illuminé » AP du 18/11/2014) Il faut croire que la pression de ses collaborateurs a été trop forte. En fait Rousset n’a pas tout dit, compte tenu de l’organisation qu’il propose il sera indispensable de créer une entité de coordination nécessitant l’embauche de 200 personnes…(humour noir …)

On doit aussi s’interroger sur le rôle de la presse lorsqu’elle se contente de rapporter de telles énormités, sans faire le moindre commentaire.

On voit bien que cette réforme des régions est une vraie révolution. Attention cependant, le risque d’en voir une bien réelle, avec les citoyens contribuables dans la rue approche à grands pas…

par Daniel Sango

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • Anne-Marie Pastourel-Gril

    Des mails sur ce que devrait être la réforme territoriale et ce qui engendrerait des économies circulent tous les jours sur le net. Nos élus sont sourds à toutes ces propositions. Qu’attend nous pour nous associer et faire remonter la voie des citoyens
    auprès de nos politiques. Et si Alternatives Pyrénées ….. en était le fer de lance ?

  • Cette situation quelque peu » folklorique » était prévisible. Cela n’ est jamais qu’ une gauloiserie de plus, issue du marigot politique dans lequel baigne notre pays depuis des décennies et qui conforte le point de vue qu’ a Angéla Merkel à l’ égard de la France.
    Comme à l’ accoutumée ce  » mariage réduit aux acquêts » s’ est fait par pression et non par concertation, donc maintenant chacun veut conserver son pré-carré. Ce n’ est que le début de la pièce de théâtre, on vient juste d’ assister à la levée du rideau ……
    Pour sortir de cette situation hasardeuse, il faut dissoudre le plus vite possible les trois CR et provoquer de nouvelles élections, d’ où sortira une nouvelle majorité capable d’ appliquer un nouveau programme pour cet ensemble.
    Sans cela nous aurons un CR à la mode Corée du Nord, issu des élucubrations politiques et administratives de certains, sans assise démocratique. Une fois de plus les citoyens s’ éloigneront un peu plus du monde politique, pour le plus grand bonheur du FN.

  • La « révolution » ne pourrait être que l’arrivée au pouvoir du FN. Cela serait lié à un « sentiment général » de dégoût envers la classe politique.
    Le taux de personnes connaissant précisément l’évolution des effectifs dans les collectivités territoriales, et qui en est scandalisé, comme vous (et moi et d’autres) doit être de l’ordre de 1%.

  • J’ai entendu ça à la radio hier. « Chacun gardera son identité, blablabla »… Ils sont en train de nous inventer la super-région qui va chapeauter trois régions. Désespérant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *