Massacre

0
(0)

imagesProfondément bouleversée par l’attentat dont ont été victimes journalistes de Charlie Hebdo, policiers et personnes présentes par un hasard malheureux, au delà de tous clivages, une foule immense s’était, spontanément, réunie pour témoigner de son indignation. Union sacrée porteuse d’espoirs jusqu’aux confins de la planète.

Sans acrimonie, sans stigmatisation inutile, sans en attendre plus que le raisonnable, ne pouvions nous nous en réjouir unanimement ? Hélas !

Espoirs massacrés dès le lendemain.

Massacrés par nombre de hauts responsables politiques qui, impatients d’en récupérer un éventuel bénéfice électoral, ont immédiatement organisé et mis en scène un « rassemblement républicain » qui reprenait très exactement, sinistre mais semble t-il prémonitoire, le scénario imaginé par Michel Houellebecq dans son livre intitulé « Soumission » : faire des Musulmans un rempart contre le Front National.
Et donc, rassemblement inscrit dans le même esprit et malheureusement le même scénario : d’une part des millions de participants, heureux, enthousiastes et sincères ; d’autre part, une poignée de gouvernants, invités pour certains d’entre eux, à adouber un « prétendant ». Tous, bon gré, mal gré, ensemble, dans une énorme baudruche politique et médiatique, qui, comme en témoignent les réseaux sociaux, aujourd’hui, s’est déjà, non seulement totalement dégonflée, mais a provoqué une redoutable tsunami.
Dans le contexte actuel, stratégie du pire ! De la peur ! De la haine ! De pyromanes dont chacun sait que les victimes en seront toujours, malheureusement, la multitude des innocents, surpris dans un paisible sommeil.

Au bout du compte : quel gâchis !

Maurice Meireles – Pontacq

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

2 commentaires

  • Euh, je ne comprends la teneur de cet article. Je trouve au contraire que les politiques ont fait preuve d’une relative (je dis bien relative, hein, on ne se refait pas !) retenue ces derniers jours.
    Quant au FN que vous présentez comme une quasi-victime des manoeuvres des autres partis, alors là il fallait oser ! Car c’est bien le FN qui s’est mis hors jeu tout seul dès le lendemain de la tuerie (peut-être même le jour même, il faudrait revérifier), en remettant sur la table la question de la peine de mort (*): en terme de récupération politique, le FN l’a emporté haut la main.

  • je n’ai pas lu ce livre qui je crois n’est pas sorti… donc j’attendrai de le lire avant de donner un avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *