Abus de pouvoir par François Bayrou

0
(0)

Bayrou abus de pouvoir Alternatives Pyrénées souhaite, comme d’ailleurs l’immense majorité des français que la transparence règne dans notre république. C’est pour cela que nous avons demandé à F Bayrou, par un courrier du 11 décembre 2014 de communiquer sur les sites de la ville et de la CDAPP un certain nombre de documents budgétaires indispensables au citoyen (« Brouillard sur Pau et son Agglomération  » AP du 23/12/2014).

Curieusement, la réponse du 7 janvier 2015 ( voir PJ) se fait par l’intermédiaire de son Adjointe à l’Animation Madame Despaux (?) qui élude la demande… extrait :
« Nous connaissons et partageons la démarche menée par Alternatives Pyrénées en faveur de la transparence de la vie publique et de la gestion des collectivités locales. Je vous rassure sur le fait que nous allons poursuivre cette démarche d’information , et préparons notamment actuellement un document sur les budgets – municipal et communautaire – à la faveur des orientation budgétaires 2015. Ce document sera communiqué aux habitants de notre agglomération par voie papier et voie numérique. Je vous informerai . »
Alternatives Pyrénées a donc décidé d’écrire à nouveau à François Bayrou pour renouveler notre demande, courrier du 19 janvier 2015 (voir PJ) , extrait :
« La réponse que nous fait Mme L. Despaux, votre adjointe en charge de l’animation, ne correspond en rien à notre demande. Certes, toute publication pédagogique sur les orientations budgétaires peut avoir un intérêt pour les citoyens, mais seule la version officielle et complète de ces documents permet une vraie connaissance de la situation budgétaire et de son évolution. »
« Nous renouvelons notre demande pour que soient mis en ligne (et cela était partiellement le cas avant votre arrivée à la Mairie de Pau) les documents budgétaires suivants, pour la Mairie et l’Agglomération:
– Les orientations budgétaires
– Les budgets primitifs
– les comptes Administratifs
               Ceci pour l’année en cours et les années passées.
Nous rappelons que la loi garantit l’accès à ces documents aux citoyens, que de nombreuses villes comme Bordeaux ou Nantes les publient sur leurs sites, et que cette mise en ligne est d’une grande simplicité. »
Heureusement, il est des hommes politiques qui souhaitent la transparence et nous avons la chance d’en avoir un à Pau.
Dans un de ses récents ouvrages, « ABUS DE POUVOIR « , François Bayrou s’indigne contre celui de la confiscation de l’information par le pouvoir :
« une entreprise de confiscation de l’information en France, visant au contrôle des esprits et de l’opinion publique » ?
 » Il s’agit une fois pour toutes de débarrasser les pouvoirs de la crainte qui les hantaient depuis des décennies : la crainte de l’enquête, l’emmerdeur qui va débusquer ce qu’on voulait cacher, le révéler au citoyen pour que sa réflexion mûrisse, et que l’indignation civique se construise, empêchant l’abus de se perpétuer. » (page 15)
On ne peut qu’applaudir, mais aussi s’étonner, pour ne pas dire plus, de la réponse faite par François Bayrou, Maire de Pau, à Alternatives Pyrénées…
Le nouveau courrier est donc parti, on espère que c’est François Bayrou, l’auteur d’Abus de Pouvoir qui le recevra et donnera une suite positive, complète et immédiate à notre demande qui n’est en fait que l’application de la loi pour que le citoyen ait un minimum d’informations objectives.
 
 

                                                                                                                             par Daniel Sango

Pièces jointes, cliquer ci dessous :
Réponse Bayrou du 7 janvier 2015

Bayrou courrier réponse  d’AP du 19 janvier 2015

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

20 commentaires

  • Pas de comptes détaillés…
    A combien de caprices de ce genre aura t-on encore droit ??

    • On ne pourrait pas le laisser tranquille, Bayrou, sur ce chapitre. On le rend timide et étroit et il va faire des bêtises. Dans un projet il faut vivre large lorsqu’on conçoit et visser les boulons quand on réalise. Regardez Bosquet, des murs et pas de clients. Les Halles, ce sera beaucoup de clients dans les vitres ( il faudrait Bruce LEE dans son dernier film ) et peu de clients à la caisse. Il se purger au moins 20 ME aux halles, 20ME au Stade, 80 ME dans les bus…. et autres et tout cela en étant raisonnable. ! Le raisonnable ? Une calamité. Il faut raisonner large ? Un stade ? 100 ME à la Gare, avec un parking juste en dessous des Pyrénées, voilà le déraisonnable et pourtant c’est cela la fortune. Avec des fous pareils, les encore plus fous arrivent. Ce sont les impresario qui arrive pour former les ISARDS DES PYRENEES , 50 ME de budget par an, en Top 14, des tampons en veux tu en voila ? Avant, des mecs 90 kilos, à 20 à l’heure, 1800 de quantité de mouvement et avec les ISARDS on a du 110 à 30 à l’heure, soit 3300 de quantité de mouvement, le double, des gladiateurs au sprint ! Le déraisonnable ouvre la voie aux budgets. Et est ce vraiment déraisonnable ?
      Mettre un parking de 5 à 10000 places au Stade près des Pyrénées des voitures arrêtées pour mieux faire rouler les autres, La Gare pour amener les spectateurs 10 000 km à la ronde ( on en oublie la longueur du kilomètre…). Avec 5 000 places , vous avez 3 à 4 millions de recettes parking, de quoi payer un emprunt de 100 millions sur 30 ans. Les ISARDS prennent leur envol.
      La transparence ce n’est pas pour savoir si l’élu fonctionne à l’omelette ou au caviar ! C’est pour l’obliger à avoir de l’imagination, élargir le sujet pour mieux l’étrangler quand on réalise. Monsieur Bayrou, faites nous rêver !

      • Un grand stade dans la zone de la gare (par rapport à d’autres options) est une question complexe. De toutes manières, c’est le stade actuel qui va être agrandi, si j’ai bien compris, donc cette question ne se pose plus.
        Le train ? Personne ne le prend, ou presque, par rapport à la voiture, principalement à cause d’un manque de densité autour des gares (ce qui d’ailleurs irait à l’encontre d’un grand stade à cet endroit).

        • RDV ? Le train ? La question ne se pose plus ? . C’est bien pour cela qu’elle se pose. L’axe Orthez Lourdes Tarbes, Oloron Pau, devrait donner lieu à des navettes très fréquentes et les jours de match, navettes toutes les 5 minutes, de même pour les cochons pour aller se faire vendre, et les vaches pour aller se faire traire. . Le vrai problème, c’est qu’il n’y a rien à faire à la Gare !,Pas d’hôtels, pas de restaurants , c’est à se demander s’il y a de l’air encore ! Et des cervelles dans le beau ciel de Pau. ? Finalement pour sortir de la crise, il suffit de siffler Draghi, et il envoie par Fed Express un colis de 100 briques ! C’est pas beau le progrès. Il faudrait sortir de cette torpeur ! Une sortie de crise, à se décide. Les Grecs montrent la voie. Vous engrangez assez d’euros pour passer 10 hivers ( pour payer les importations ), vous créez le Franco et le Gréco, et vous les distribuez au mieux, et hop on travaille au stade. C’est-il pas beau ?
          Pour rêver ? Il suffit de commencer !

          • Bien sûr, c’est plus facile de dire « il faut un stade à 100 M€ près de la gare », (avec un parking payant en plus, ce qui va sûrement motiver les clients !) que de dire, « cela est la meilleure option, par rapport à des bureaux ou des logements, ou un centre commercial, ou autre chose parce que… »

          • RDV : vous ne mettez au même niveau les pantalons et les petites culottes !. Cela s’analyse par partie. Pourquoi ? Le port de la petite culotte peut être facultative, alors que celui du pantalon est obligatoire ! C’est pareil pour les stades et les logements; les analyses sont intrinsèques parce qu’il faut les 2.
            Pour ce qui est des parkings, Aragon est payant, Pyrénées est payant, République est payant, Bosquet est payant. Il reste Verdun gratuit. Mais avec un Grand Stade, le Parking du Stade est utilisable pour aller en ville. Une bretelle peut relier le parking directement au boulevard périphérique vers le haut de Bizanos. Il est payant bien sur, il doit rapport rapporter au moins 10 E par jour. Les commerçants du cente ville peuvent offrir le parking à leurs clients. 10 000 places à 10 E, 100 000 E par jour ( le rêve !, il nous poursuit ), 300 jours par an, 30 ME par an,, 3 ans pour payer le stade. ! Et en plus on pourra financer les Super PomPonm Girls, les Isardsettes !
            A ce tarif, Mario nous envoie des brouettes d’Euros à 200 ME. Les Grecs ont trouvé la solution et ils vont faire des Cours. 100 millions de financiers à réformer, à 100 jours * 1000 E la journée, ça fait combien 10 000 milliards ! Les Grecs sont riches ! Pourquoi par ce qu’ils se sont placés dans l’axe de la multiplication ! La division c’est la pauvreté. Jésus avait compris :Il a inventé la pêche miraculeuse ! Faisons de même, mettons nous dans la ligne des multiplications.
            Aujourd’hui au niveau des raisonnements on vit dans des trous à rats. C’est pour cela qu’on n’y voie plus rien. Mettez vous en pleine, faites des erreurs, cela vous fera parcourir des zones inconnues !

          • Sûr que le chaland va payer un parking situé à 15 minutes à pied de Clémenceau, ou qu’il va payer le parking en plus de son billet pour voir un match !

      • « faites nous rêver ! »
        Oui Bernard

        • « Faites nous rêver ! » Avec la chape de plomb qui couvre l’air ambiant., c’est pire que tout. Je crois que la crise commence là avec ces réponses type RDV ( j’espère pour lui qu’il joue un jeu de rôle ). « il y a rien à voir, ‘, la question est complexe, de toutes manières,….; » et la grisaille s’abat sur le bonheur sans ébats et sans égal ! Et RDV répondra  » la question est complexe !  »
          Finalement en 68 le  » Sous le pavé, la Plage ! » avait déjà quelques siècles d’avance.

        • Et cette normalité va très loin. On envoie la Police pour rendre normal un gosse de 8 ans qui se prend pour le nouveau Bruce LEE On ne sait pas si on peut utiliser le mot de terroriste.  » Au poste et vous soufflez dans le Normalimètre ». « mais j’ai 8 ans » . La normalité est en avance cette saison ! Je crois qu’on a perdu la faculté de juger par soi-même.

  • Avez vous bien regardé ? Une visite rapide sur Pau.fr, section « fichiers en téléchargement » ici : http://www.pau.fr/29-telechargement.htm
    Puis le lien « BP-2015-Budget-Principal »
    A l’intérieur vous avez le budget primitif 2015.
    Je n’ai pas cherché le reste mais ça doit aussi y être

    • Ce que tu indiques là c’est un résumé du budget dans ses grandes lignes. C’est utile, mais ce n’est pas ça qui est demandé. Ce qui est demandé ce sont les documents administratifs bruts, par exemple le budget intégral suivant la nomenclature officielle M14. Un document de ce type, donc : http://www.nantes.fr/files/live/sites/nantesfr/files/PDF/Actualites/Administration/Budget/Budget2014/BP2014_M14annexes.pdf

    • Non, rien n’y est .
      Il y a deux solutions :
      Soit Bayrou ne sait pas de quoi il s’agit, et c’est très grave vu le nombre d’années qu’il a passé à faire les lois de la république et participer au Conseil Général et à la ville de Pau
      Soit Bayrou nous prends pour des demeurés et c’est aussi grave.
      En complément, il faut savoir que ces document existaientt sur le site avant l’arrivée de Bayrou, nous avions obtenu d’Alain Lavignotte qu’ils y soient.
      Il a bien fallu que quelqu’un décide de l’enlever….
      Bizarre non? .
      Le combat pour un MINIMUM de transparence dans la gestion de la ville et de l’agglo s’annonce difficile…
      Relisons ce qu’écrivait François Bayrou dans Abus de Pouvoir :
      « Il s’agit une fois pour toutes de débarrasser les pouvoirs de la crainte qui les hantaient depuis des décennies : la crainte de l’enquête, l’emmerdeur qui va débusquer ce qu’on voulait cacher, le révéler au citoyen pour que sa réflexion mûrisse, et que l’indignation civique se construise, empêchant l’abus de se perpétuer. » (page 15)

      • Ca va venir Daniel.
        Tôt ou tard.
        Je briefe déjà mes petits de 3 et 4 ans pour reprendre le combat d’envoyer des lettres au cas où d’ici là on en soit toujours au même point

      • Je crois qu’on adhère à la transparence principalement, pour éviter les erreurs, pour protéger la « caisse ». En fait il faudrait la concevoir en premier lieu pour ‘améliorer la performance de l’intervenant. A Pau, le budget de la Ville est de 150 ME environ. Si on consacre 1% de ce montant de 150 ME , soit 1.5 ME, au fonctionnement d’une équipe d’auditeurs, c’est pratiquement 3 000 journées à 500 E chacune. C’est une équipe de 10 personnes. C’est énorme.
        J’ai vécu ce genre d’organisation pour gérer des projets de développements industriels . Dès le début il y a une équipe auditeur, et une équipe projet, deux équipes indépendantes l’une de l’autre, mais qui se connaissent toujours. L’équipe projet peut presque se reposer sur ses 2 oreilles. Tout système un peu faible est analysé, on confronte 2 points de vue. Ca ne ralentit pas, on accélère même car on voit les écueils avant. Avoir dans la Mairie de Pau, une équipe d’auditeurs en permanence, de 5 à 10 personnes, changeant tous les 3 à 6 mois pour éviter les collusions donne une toute autre performance. Dans le cas de l’agglo de PAU, cela aurait évité le Bus Tram , 5 à 10 ME d’économies et autres. Le monde politique n’est pas technique par construction. La technicité est hors du monde politique principalement, . Cela évite les grosses erreurs, dans le projet Halles, on aurait pu éviter quelques ME et accélérer le projet.
        Il faut voir la transparence dans le bon fonctionnement de la collaboration des auditeurs et des équipes de l’entité politique. Mais je crois qu’il faut arrêter la petite guerre entre assoc et équipes d’intervenant.

  • Une régression nette sur ce qu’avait progressivement mis en place Alain Lavignotte. Et très étrange comme posture puisque ce sont des documents publics comme le rappelle sans ambiguïté la CADA Commission d’accès aux documents administratifs, notamment pour les demandes relatives aux comptes et aux budgets
    http://www.cada.fr/budget-et-comptes,6089.html
    Les liens fournis par la CADA vers ses réponses (valant jurisprudence) démontrent que les demande de D Sango sont totalement légitimes.
    D’ailleurs la ville de Pau a bien pris note qu’elle DOIT INDIQUER un référent puisqu’on trouve l’avis suivant à http://www.pau.fr/36-infos-legales.htm
    « Droits d’accès aux documents administratifs
    En application de l’article 43 du décret n°2005-1755 du 30 décembre 2005, Monsieur Laurent USIETO, attaché principal à la Direction Juridique de la Mairie de Pau, a été désigné en qualité de personne responsable de l’accès aux documents administratifs et des questions relatives à la réutilisation des informations publiques, par arrêté municipal du 8 novembre 2007 :
    Laurent USIETO
    Mairie de Pau, Place Royale BP 1508 64036 Pau Cédex
    Tél 05.59.27.85.80 poste 7579  »
    Information complémentaire: la loi précise qu’une copie des documents communicables peut être facturée, mais que le coût maximum pour une copie sur CD ne peut pas dépasser 2,75 euros
    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2513.xhtml ,
    et sans qu’aucune charge pour frais de personnel puisse y être ajoutée http://www.cada.fr/determination-des-frais-exigibles,6146.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *