Mon Dieu ! Protégez-moi de tels amis !

0
(0)

imgresIl avait semblé que non seulement les Ukrainiens étaient des « amis » de l’Europe Communautaire. Mais des amis suffisamment proches pour que puisse être envisagée la possibilité de les y accueillir. Hélas, quand un éditorialiste signe :«Ukraine : la victoire du couple franco-allemand» et que, sur des TV internationales, on constate la réalité des faits ! Sur le terrain ! On se prend à penser qu’avec encore quelques « victoires » comme celle-là et la question ne se posera plus : l’Ukraine aura totalement disparue !

Victoire Hollande-Merkel à la Daladier-Chamberlain ? Daladier-Chamberlain qui, à Munich, en septembre 1938 « autorisaient » Hitler à s’approprier la région des Sudètes en Tchécoslovaquie et ainsi «gagnaient la paix» ! Pendant que dans le même temps, Ribbentrop signait avec les Soviétiques un pacte, secret, aux fins de dépecer la Pologne, ensemble !

La suite ne fut pas exactement celle que les éditorialistes de l’époque imprimèrent, en gros titres à la une de leurs journaux. La Paix ne fut pas sauvée !

Or, s’il est certain que l’Histoire ne repasse jamais. Il y a pourtant, parfois, de troublantes coïncidences…Et peut-être vaut-il mieux ne pas trop être de nos amis !

 

                                                                                  Maurice Meireles PONTACQ

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • Dans cet article, quelque chose me gêne. L’inertie de l’histoire, la nécessité de ruptures pour avancer ne sont pas prises en compte. Il y a du « hors sol ».
    De Gaulle, Churchill c’est très bien. Mais ils ont existé parce que Daladier ou Chamberlain ont existé. En plus, nous avons eu Pétain. On pourrait aussi reprocher à de Gaulle ou Churchill de ne pas avoir su imposer leur vision avant la guerre.
    De plus, avant Daladier et Churchill, il y a eu la remilitarisation de la rive gauche du Rhin. Les démocraties n’ont pas bronché. Pourtant, il y avait aussi des mouvements patriotes (croix de feu et autres) ; comme actuellement.
    Enfin, la république de Weimar n’a pas été beaucoup aidée par les alliés de l’époque. Un peu comme Gorbatchev d’ailleurs, pour faire le parallèle.
    Soutenir la Russie de Gorbatchev aurait effectivement été souhaitable. Sauf que Gorbatchev avait le soutien des classes dirigeantes Russes et pas celui du peuple. Comme nos politiques en France actuellement. Sauf également que les US et la Chine n’auraient pas été d’accord. Et puis, vu la situation de l’Europe avec le Grèce, je ne sais pas ce que cela aurait donné avec la Russie.
    Une chose me rassure (un peu, car il y a un coût). Les dictateurs ou assimilés ont généralement un destin tragique.

  • Dommage que l’ Europe n’ ait pas compris, il y a une vingtaine d’ années, la démarche de Gorbachev, qui voulait ancrer la Russie à l’ Europe, pour un rouble symbolique.
    Alors que nous l’ avons piteusement laissé tomber, trop préoccupés par nos guerres intestines de pouvoir.
    Il est vrai qu’ au moment de l’ effondrement de la Russie nos dirigeants ont vu, plus un tas d’ or commercial en elle, que d’ assumer leurs responsabilités pour préparer
    l’ avenir Européen.
    Aujourd’ hui, nous n’ en serions pas à négocier d’ hypothétiques accords, qui feront que nous aurons à assumer la guerre, sans le recours des Américains, car nous nous sommes bel et bien jetés dans la gueule du loup.

    • « Dommage que l’ Europe n’ ait pas compris, il y a une vingtaine d’ années, la démarche de Gorbachev, qui voulait ancrer la Russie à l’ Europe, pour un rouble symbolique. »
      Dommage aussi que l’on ait oublié la vision futuriste du Général. Même si tout le monde n’était pas d’accord avec le Général politicien, on ne peut que reconnaître, ce qui manque totalement à l’heure actuelle, sa vision des rapports entre les choses et les projections dans l’avenir. Tout est devenu à la petite semaine, guidé par les sondages….
      Rappelons la vison gaullienne de l’Europe, une vision qui est complètement étrangère à nos néogaulliens proclamés:(UMP=Union pour les Meilleurs Profits)
      « L’Europe de l’Atlantique à l’Oural inclut l’URSS ou du moins la Russie, car c’est à elle que de Gaulle se réfère le plus souvent, convaincu que les idéologies et les régimes passent alors que les Nations demeurent. Elle implique une réconciliation franco-allemande et un règlement du problème allemand pouvant aller jusqu’à la réunification. Les questions russe et allemande sont ici liées : lorsqu’elle ne sera plus ni totalitaire ni expansionniste, l’URSS contribuera à l’équilibre indispensable à la Paix. » Gaullisme.fr
      La réconciliation est faite,, la réunification aussi, la troisième condition est à faciliter diplomatiquement; souhaitons que l’Allemagne et la France s’y emploient en faisant comprendre au nouveau tsar qu’il n’a rien à y perdre.

  • Rappelez-vous la phrase de Churchill après la conférence de Munich en 1938 : Vous avez eu la paix dans le déshonneur, et bien vous aurez la guerre et le déshonneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *