Elections départementales dans le 64 – Lettre ouverte à Marie-Christine ARAGON et Marie-Pierre CABANNE


DSCF3359Suite à votre conférence de presse du 27 février à Pau (*), il me parait utile de revenir sur un des défis que vous avez mentionnés pour la gauche départementale : affronter la crise de confiance des Français vis-à-vis du personnel politique

Vous avez probablement remarqué que le « tous pourris » est autant attribué à la gauche traditionnelle qu’à la droite traditionnelle. Le Front National a le sens de la formule pour cela, en vous mettant dans le même sac : les UMPS.

Parmi mes combats, il y a celui de la Transparence qui, si elle était bien réelle, pourrait rapprocher les électeurs du personnel politique. C’est probablement une condition nécessaire mais certainement pas suffisante.

Je vous ai fait remarquer qu’il était impossible, au citoyen de base, de pouvoir consulter, sur le site du Conseil Général, les orientations budgétaires, le budget primitif complet et le compte administratif complet. Sans parler de l’historique.

Marie-Christine Aragon, conseillère générale du canton de Bayonne-Est, a semblé comprendre cette intervention, confirmant sa difficulté à obtenir des chiffres sur la gestion de la ville de Bayonne. Le problème soulevé par les citoyens serait donc le même pour les élus.

Malheureusement, je n’ai pas entendu un engagement ferme, de l’une ou de l’autre, à rendre publics les chiffres évoqués, d’où cette lettre ouverte.  À quand un engagement du PS 64 à faire une priorité de la Transparence totale pour le C.G. mais aussi dans toutes les collectivités territoriales de notre département ?

Dans cette campagne, la droite n’arrête pas d’affirmer que la gauche a plombé les finances du département. Comment voulez-vous que nous, citoyens, puissions contrôler ces affirmations ? On ne sait pas où trouver les chiffres…

Pour aller plus loin, j’ai voulu revenir sur les voyages à Sydney et à Buenos-Aires d’un certain nombre d’élus et de fonctionnaires départementaux. A vous, qui parlez volontiers des priorités départementales allant à la solidarité, sachez que nous, électeurs, avons du mal à comprendre ce type de voyage. Voyez-vous, il y a de la « difficulté » chez tant et tant de nos concitoyens. Ce n’est pas théorique pour eux. Ils en sont frappés dans leur quotidien. Tous les jours, à chaque instant !

Revenir sur le voyage, du 11 et 14 novembre 2012, à la réserve tropicale d’Iguazu en Argentine, tombait bien puisque, vous-même Marie-Pierre Cabanne étiez du voyage et, sauf erreur de ma part, j’ai même cru comprendre que vous y êtes revenue en été 2014.  Vous nous avez répondu, avec conviction, qu’il y avait des résultats concrets à ces missions, sans nous en dire plus et, tout en vous retournant vers les « médias classiques » pour les appeler à poser, à leur tour, leurs questions – non dérangeantes – classiques.

Pour le voyage à Iguazu, il est bon de rappeler qui composait la délégation de 10 personnes : Georges Labazée PS, Marie-Pierre Cabanne PS, André Berdou PS, Denise Saint-Pé Force64, François Maïtia PS et Francis Courouau UMP, ainsi que Lionel Martinez (cabinet) et Laurence Nemes (coopération décentralisée) plus Anne-Marie Laberdesque et Didier Mélet, deux gardes moniteurs du Parc National. Objectif : échanger sur les expériences entre le Parc National des Pyrénées et la réserve tropicale d’Iguazu.

Au passage, les esprits malins diront que pour éviter des critiques de l’opposition, celle-ci faisait partie du voyage. UMPS avez-vous dit ?

Je me répète : « Êtes vous conscientes que ce genre de déplacement, au frais du contribuable qui croule sous les impôts, accentue encore le rejet par les Français de leur classe politique ? »

Pour ne pas revenir sur le passé, nous ne vous demandons pas les frais de représentations de ces voyages. Ils vous auront certainement fait perdre plus de voix qu’ils vous en apporteront dans l’élection à venir. Mais, pourriez-vous vous engager officiellement pour la prochaine mandature ?

– à rendre public, les orientations budgétaires, le budget primitif complet et le compte administratif complet du conseil départemental à compter des chiffres 2014 et en conserver l’historique.

– à rendre public, comme il se doit dans le monde anglo-saxons ou scandinaves, les frais de représentations des élus de la prochaine mandature et notamment lors de missions du type Sydney ou Iguazu.

Un engagement ferme de Transparence dans ce sens pourrait vous apporter certainement des voix. Soyez pro-actives en matière de Transparence. N’attendez pas la pression des réseaux sociaux.

Le gouvernement Hollande a su mettre la cagnotte parlementaire en ligne et créer la « Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ». Les déclarations de revenus et de patrimoine des sénateurs, députés et ministres sont enfin publics. Mais, c’est si peu de chose. Toutes les collectivités de France doivent devenir transparentes pour le bien de notre démocratie. Faisons du 64, un exemple. La balle est dans votre camps (et celui de l’opposition UMP et Force64).

Merci pour votre attention… et pour votre droit de réponse que vous saurez utiliser. Je n’en doute pas…

– par Bernard Boutin
Citoyen freelance

PS : Si vous voulez nous communiquer un bilan sur les objectifs atteints pour notre collectivité suite à IGUAZU2012 et SYDNEY2014, je suis sûr qu’AltPy se fera un plaisir de les publier.

(*) NDLR : conférence de presse de la Gauche Départementale, dont Marie-Christine ARAGON et Marie-Pierre CABANNE sont les porte-paroles de campagne.

Comments

  1. Bernard says:

    A un moment donné j’ai failli lire « Porte Champagne de la Gauche Départementale. Et la gauche départementale ? On ne disait pas à l’époque « on en a mis à gauche ? » On a jamais dit qu’on en mettait à droite. Bizarre. Ces déballages sont tombés dans les meilleures chutes ! Gauche Départementale Et Droite Nationale . C’est tout un programme. Et le Centre ? Ne bougez pas je prends la photo ! 200 000 E une Paille ,ce n’est 0.00000% du budget. On a égaré les chiffres. On pourrait égarer les élus. Vous croyez pas ? Et l’ELU montre le chemin !

  2. Marie-Christine Aragon says:

    M. Boutin, je vous rappelle que c’est moi qui ai d’entrée abordé le sujet de la « crise de confiance » et des engagement que nous prenons « d’organiser des conférences citoyennes où seront présentées les budgets et les projets pour prendre en compte les besoins et rendre compte de nos actions ». Je vous ai, également, assuré que nous rendrions les budgets accessibles sur le site. Que souhaitez vous d’autre que l’engagement pris face aux représentants de la presse? Marie-Christine Aragon

    • « nous rendrions les budgets accessibles sur le site » : Je n’avais pas entendu cela. Mes excuses. Le minimum serait les orientations budgétaires, le budget primitif complet et le compte administratif complet. Sans parler de l’historique. Donnez-nous des chiffres bruts et laissez aux électeurs le soin de l’analyse.

      Ne pouvez-vous pas aller plus loin ? A vous d’imaginer la Transparence qu’appelle le citoyen. Une Transparence brute et non commentée. Les frais de représentation par exemple… Une compatibilité par grand domaine d’activité etc. Ne voyez-vous que les Français désespèrent de la communication financière de nos institutions locales ?

      « organiser des conférences citoyennes où seront présentées les budgets et les projets pour prendre en compte les besoins et rendre compte de nos actions » : On entend cela à la veille de toute les campagnes et comme « les paroles n’engagent que ceux qui les entendent »… Si ces réunions ont bien lieu, n’oubliez pas d’inviter les représentants d’AltPy. Ils viendront.

      Merci en tout cas pour votre commentaire et courage dans votre mission pour réconcilier les Basques et Béarnais avec la Politique.

      PS : Combien de villes gérées dans le 64 ont en ligne « les orientations budgétaires, le budget primitif complet et le compte administratif complet. Sans parler de l’historique » ? La marge de progrès en matière de Transparence est gigantesque. Partout.

    • Simplement que vous nous donniez des signes pour prouver que votre engagement est sincère. Par exemple, mettre sur le site dès cette semaine le budget 2015 complet qui a été voté récemment. Tant que le nouveau conseil départemental n’est pas élu, c’est le CG64, sous présidence Labazée, qui est encore en fonction. C’est sûr qu’après les prochaines élections, pour lesquelles il est plus que probable d’avoir un changement de majorité, vous aurez beau jeu de prétendre que vous n’êtes pas responsable des options de la nouvelle majorité…
      Alors chiche ! Le budget 2015 en ligne avant vendredi ?…
      Le débat démocratique pourrait alors quitter le domaine des « on-dit » et s’établir enfin sur des éléments précis et chiffrés.
      Si vous faites cela, je vous promets de rédiger un éloge personnel et public !

      • Excusez-moi ! J’ai oublié de préciser que je répondais à la question :
        Que souhaitez vous d’autre que l’engagement pris face aux représentants de la presse? Marie-Christine Aragon
        ou, plus exactement, je donnais une réponse personnelle à une question qui s’adressait à Bernard Boutin.
        J’espère que Bernard ne m’en voudra pas !…

        • Marie-Christine Aragon says:

          http://www.cg64.fr/les-pyrenees-atlantiques/le-departement/les-decisions-du-conseil-general.html
          Toutes les délibérations depuis 2013 sont en ligne. Dans le site CG64.fr – onglet Les Pyrénées Atlantiques / Le Département / Les décisions du Conseil général – juste après le budget et rapports d’activité.

          • Oui, toutes les délibérations sont en ligne, mais vous savez très bien qu’une délibération est le document qui entérine un vote. Ce sont les annexes qui sont interessantes

            Concernant les budgets primitifs on y trouve effectivement des annexes, mais pas la version M14 du budget qui donne une présentation croisée par fonction.

            Concernant les comptes administratifs, qui sont les vrais documents, puisqu’il s’agit là des réalisations, il y a simplement un résumé qui acompagne la délibération.

            « organiser des conférences citoyennes où seront présentées les budgets et les projets pour prendre en compte les besoins et rendre compte de nos actions » :

            Les citoyens n’ont strictement aucune confiance dans ce genre de présentation qui ne sont absolument pas objectives. Regardez le discours de G Labazée pour les orientations budgétaires 2014 que je commente dans mon article  » G Labazée : zéro en mathématiques » il se vante de présenter un budget en équilibre formidable, mais oublie de dire que son équilibre (obligatoire) est obtenu avec un endettement très élevé et exponentiel qui sera les impôts de demain.
            Et pourtant il fait ce discours devant des élus qui normalement sont beaucoup plus informés que le citoyen lambda !
            Pas gêné le Monsieur …

          • PierU says:

            Les délibérations en ligne du CG64 sont une bonne chose, il faut le souligner. Cela fait certes parti des évidences dans une optique de transparence… mais une évidence qui ne semble pas l’être pour tout le monde ! Question complémentaire : tous les documents fournis aux conseillers avant les votes aux conseillers sont-ils intégralement disponibles au téléchargement ?

            Par contre concernant les comptes administratifs et budgets, je ne trouve pas les documents bruts, mais uniquement les synthèses commentées à la sauce du CG.

            • « je ne trouve pas les documents bruts, mais uniquement les synthèses commentées à la sauce du CG » Tu résumes tout le sujet. Que ce soit au CG, dans les com d’anglo ou les communes, on a uniquement des « synthèses commentées à la sauce de… ». De superbes plaquettes en quadri avec quelques fromages, quelques courbes, pas d’historique et une glorification du travail de l’élu en charge.
              Que l’on nous fournisse du brut partout et enfin, on y verra plus clair. Surtout, conservons l’historique.

              • Dans ce domaine la rubrique « BUDGET » est une honte.
                On y trouve quelques slides brutes (une présentation aux élus ?) Très incomplet.
                Et on y trouve un texte sur réaliste. Je ne résiste pas, je reproduis ci après ce qui constitue plus de la moitié du texte sur le Budget :

                « Production et réhabilitation de logements sociaux

                L’habitat va bénéficier de la plus importante augmentation en crédits de paiement puisque l’on passe de 9,8 à 12,4M d’euros afin de répondre à trois axes majeurs : la production et / ou la réhabilitation des logements, l’accompagnement des publics les plus modestes et vulnérables et le soutien aux acteurs de l’habitat dont les organismes HLM.

                Création d’une filiale pour l’hébergement des activités commerciales de la Société d’Economie Mixte N’PY (dont le nouveau service NPY Resa).

                Le développement de la fréquentation des domaines skiables, nécessaire à l’amélioration des résultats de l’exploitant (et donc à la limitation du recours à l’aide financière du Département) repose sur deux leviers fondamentaux : la croissance du volume de nuitées et une meilleurs transformation des nuitées en journées-ski. N’PY Résa a été créé pour actionner ces deux leviers. N’PY Résa permet aux domaines skiables de devenir acteur à part entière de la commercialisation des forfaits en les mettant au cœur de la commercialisation des séjours.

                Domaine de Làas

                Il est envisagé de nouvelles orientations pour ce domaine afin de diminuer les coûts de fonctionnement qui représentent actuellement plus de 700 000€ / an. Ainsi, le Conseil général va mettre en vente des terrains agricoles de ce domaine auprès de la SAFER (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural) et travaillera à la mise à disposition des œuvres vers d’autres sites extérieurs. En effet, de nombreuses toiles de maître sont entreposées dans des espaces non visités alors que leur nécessaire surveillance génère un coût élevé.

                Promouvoir les nouvelles mobilités – sites de covoiturage

                Afin de développer des modes de déplacements alternatifs, 15 aires de covoiturage ont été aménagées depuis 2013 et il est prévu de poursuivre cette politique avec notamment des projets à Jurançon, Gan, Soumoulou… S’agissant de l’aire de Lescar, sa réalisation devrait voir le jour en 2016 avec un partenariat tripartite Ville de Lescar – Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées et Département des Pyrénées-Atlantiques.

                Les 15 aires identifiées depuis 2013 sont Larressore, Briscous, Saint-Pierre-d’Irube, Orthez (2 aires), Sault-de-Navailles, Saint-Pée-sur-Nivelle, Sare, Morlaàs, Oloron (2 aires), Salies-de-Béarn, Pontacq, Thèze et Briscous (sortie 3 de l’A64).

                Environnement & Eau – digue de Mazères-Lezons

                300 000€ sont inscrits pour le lancement de la construction de la Digue de Mazères-Lezons ».

                Si on voulait se moquer du citoyen on ne ferait pas mieux …..

            • La publication des délibérations est une OBLIGATION légale

  3. Contribuable Palois says:

    Mme Cabanne avait déjà indiqué qu’au CG64 le budget dit de coopération décentralisée ne représentait QUE 0,03% du budget 2013. La belle excuse pour nos politiques , c’est un budget minable, « seulement » 0,03% !
    Mais ça a fait tout de même 220.000 euros pour la seule année 2013 .
    Une misère comme on voudrait nous le faire admettre, mais qui prouve que nos élites(?) vivent dans un monde qui oublie la décence.

    • Je crois qu’il faut cesser d’employer ce genre de vocabulaire [« élites »] pour qualifier nos politiciens. (Comme GV parlait de « telles personnalités »).

  4. « Vous nous avez répondu, avec conviction, qu’il y avait des résultats concrets à ces missions, sans nous en dire plus et, tout en vous retournant vers les « médias classiques » pour les appeler à poser, à leur tour, leurs questions -non dérangeantes- classiques. »
    Faut il pleurer ou faut il rire d’une telle réponse ?

    C’est sûr qu’il fallait bien cette foule d’experts éclairés pour tenter de trouver un point commun entre la réserve tropicale d’Iguazu et le Parc National des Pyrénées…

    Les résultats concrets sont tellement importants qu’on se demande bien pourquoi personne n’en a parlé.
    Il faut dire que notre presse d’investigation locale est d’une efficience redoutable…
    ce serait quand même bien si La Rep et SO étaient un peu Charlie…
    Alors où sont les journalistes locaux impertinents ?

    Ceci dit les chutes d’Iguazu sont magnifiques et encore plus si c’est au frais du con tribuable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s