Politique à l'ancienne

0
(0)

pate-a-l-ancienne-avec-20-de-foie-gras-de-canardIl se dit que les prochaines élections départementales vont battre des records d’abstention. Influent localement, notre maire avait la capacité de créer les conditions d’un sursaut démocratique…Hélas ! C’est une vision rétrograde de la politique qu’on nous propose au suffrage.
En novembre dernier, j’ai rédigé un texte sur les dépenses de campagnes (ici).
Au regard des dépenses exorbitantes des principaux candidats, je fis un parallèle entre nos sportifs et nos élus : les uns dopés aux drogues et les autres au fric.
Les chiffres de 2008 devant être identiques à ceux de 2014, j’en conclus alors que la mandature de François Bayrou ne donnerait rien de bon car l’élection de sa liste était illégitime sur un plan moral.
J’aurais pu ajouter qu’elle était illégitime sur un plan comptable car les bulletins exprimés pour sa liste « Aimons Pau » ont représenté moins de 35 % des inscrits.
Certes ce faible taux était  handicapé par une abstention record. Cette abstention paloise était le signe, comme partout ailleurs, d’un rejet du citoyen vis à vis de la politique en général : politiciens menteurs, fraudeurs, politiciens cumulards et surtout impuissants…
Porteur d’un discours de renouveau au niveau national, notre maire aurait pu nous proposer un renouveau au niveau des pratiques politiques locales.
Malheureusement pour nous, en soutenant les listes Aimons Pau 1, 2, 3 et 4, François Bayrou nous replonge dans une logique de politicard du siècle passé.
Quelques chiffres.
Les 4 listes « Aimons Pau » comptent 4 binômes titulaires et 4 binômes suppléants soit 16 personnes au total.
Sur ces 16 personnes, 14 sont déjà élues donc potentiellement en situation de cumul à l’issue de ces élections.
Sur ces 14 élus, 10 appartiennent à l’actuelle majorité municipale, soit quasiment le quart !
Heureusement pour nous, la ville de Pau n’est découpée qu’en 4 secteurs pour ces élections.
Découpée en 10 secteurs, notre maire aurait trouvé le moyen de faire engager l’ensemble des 40 élus de la majorité municipale à ces élections !
On peut se poser la question du sérieux de cette affaire : existe-t-il vraiment une volonté de la part de note maire pour faire une politique différente ?
On peut aussi se remémorer les discours post élections de notre maire et des membre de la majorité : « il y a des cadavres derrière chaque placard », « le travail à faire est immense », « les attentes sont extrêmement fortes donc il y faut un engagement et une proximité de tous les instants »,…
Encore une fois cette mandature ne donnera rien de bon. Nous sommes persuadés que ce gâchis démocratique nourrit déjà la future génération.

Mehdi Jabrane

 
 

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  •  » et surtout impuissants »… !!!!!
    Pas du tout impuissants, bien au contraire, plutôt du style rouleau compresseur comme vous le démontrez.
    « Les 4 listes « Aimons Pau » comptent 4 binômes titulaires et 4 binômes suppléants soit 16 personnes au total. Sur ces 16 personnes, 14 sont déjà élues donc potentiellement en situation de cumul à l’issue de ces élections. »
    Cela dénote le peu d’ intérêt que ces gens là ont pour les électeurs. Plus ils en ont, plus ils en veulent. Ce comportement n’ est pas étranger du fait que notre Constitution est faite pour eux, non pour les citoyens et l’ intérêt du pays. Vite changeons en, le temps presse, car une fois de plus certains vont pouvoir se réjouir d’ être élu avec 20% des voix des inscrits !!!!!

  • « Cette abstention paloise était le signe, comme partout ailleurs, d’un rejet du citoyen vis à vis de la politique en général : politiciens menteurs, fraudeurs, politiciens cumulards et surtout impuissants… »
    Ce n’est pas cela.
    Les citoyens ne rejetent pas la politique, ils rejettent les politiques de tous bords car tous, et de tous les partis, ne disent pas la vérité et pensent d’abord à leur bien matériel avant l’intérêt de la ville du département ou du pays.
    Ils ne reprochent pas d’abord aux élus d’être impuissants, leur impuissance est une conséquence de ce qui est dit avant, privilégiant leur carrière ils ne réalisent que des actions fondées sur la démagogie quand la situation réclame courage et désintéressement.
    De toute façon, c’est pas joli à voir

    • La faute aussi au noyau dur des électeurs qui ne votent que pour un parti, ignorant totalement les hommes et leur bilan, notamment au niveau local, et qui laissent faire les pires gaspillages en trouvant toutes les excuses et tous les honneurs possibles à des politicards nuisibles.
      Ceux-là génèrent la démagogie et le clientélisme des politiciens, même s’ils prétendent évidemment le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *