Insupportable IR

0
(0)

impots2   L’évolution de la situation des contribuables français soumis à l’impôt sur le revenu devient scandaleuse, et ce n’est pas la fausse réforme du prélèvement à la source qui changera quoi que ce soit.

En 2014, 17,6 millions de foyers français ont payé l’impôt sur le revenu, soit 47,5 % des foyers imposables, contre 52% un an plus tôt.

En 2015 après la suppression de la première tranche de l’impôt et la réforme de la décote ce seront 3 millions de foyers supplémentaires qui en seront exonérés, démagogie et approche des élections obligent. Ce seront donc seulement 39, 4 % des Français qui seront soumis à l’impôt sur le revenu.

Dans le même temps, ces deux dernières années le montant de l’IR a augmenté de 10 milliards d’euro (75,4 milliards en 2014 contre 65,5 en 2012).

Pour accentuer encore la différence entre ces deux groupes de Français, il faut ajouter les nombreux avantages que confère la situation de non imposable : exonérations, aides diverses. Clairement, ceux qui se situent à la frontière, ne sont pas vraiment encouragés à travailler… D’autant qu’on retrouve une situation analogue dans la fiscalité locale.

« Dans de nombreux pays tous les contribuables sont soumis à l’impôt sur le revenu dès le 1er euro. Tel est le cas au Royaume-Uni, en Russie, en Espagne, en Finlande, en Irlande, en Italie, en Lituanie, en Macédoine, aux Pays-Bas, en Pologne, au Portugal, en Slovaquie, en Slovénie et en Suède. Dans ces pays, par principe aucun contribuable n’est exonéré du paiement de l’impôt, quand bien même ce dernier n’aurait qu’un caractère symbolique. » (Atlantico)

Et que dire de cet impôt scandaleux que constitue l’ISF qui consiste à imposer chaque année ce qui a déjà été imposé et qu’il vous reste après que vous avez payé les impôts ! Une spoliation indigne qui d’ailleurs n’existe nulle part ailleurs en Europe, supprimé en Allemagne et en Espagne par les socialistes lorsqu’ils étaient au pouvoir. Ceci est d’autant plus anormal que les vraies grandes fortunes contournent aisément cet impôt … et les nouvelles vont se construire à Londres ou Bruxelles.

Quant à la réformette du prélèvement à la source elle est là uniquement pour amuser la galerie, pour tenter de camoufler le vide de la politique menée, car aucune vraie réforme de structure n’a encore été faite et ne le sera. Quel sera le nombre de Français concerné ? Très minoritaire bien sûr puisque au chiffre de 39% il faut retrancher tous les non salariés : commerçants, artisans, professions libérales, …etc. Et cela pour quel gain ? Aucun puisque :

– il faudra faire une déclaration complémentaire (ne serait-ce que pour déclarer votre cotisation à AP, déductible …)

– les entreprises auront une tache supplémentaire

– les fonctionnaires de Bercy devront, en plus, contrôler le travail des entreprises

Les deux dernières années de Hollande seront consacrées à des mesures démagogiques et des promesses pour le futur en vue de l’élection de 2017 et ce n’est pas l’arrêt de la hausse du chômage obtenue grâce à de nombreuses aides qui changera quoi que ce soit à la situation calamiteuse de notre pays en panne de compétitivité malgré la dévaluation de l’euro et les taux d’intérêt nuls.

Et la France gardera son titre de championne de monde des dépenses publiques.

 

 

par Daniel Sango

 

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

  • un article interessant, un commmentaire par un spécialiste fiscal qui a une dent contre la municipalité actuelle, combien de crèches sousl le précédent mandat?

    • Revoilà Michel, le fanboy de la Bayrou’s band. De 100 lignes de commentaires il en extrait une qui est tout à fait accessoire dans le texte, juste parce qu’elle égratigne son idole. On avait les même du temps de MLC, qui n’avaient rien à dire sinon jouer aux chargés de comm’.

      L’angle de défense puéril « MLC c’était pas mieux » va finir par s’émousser, Michel. Que MLC ait ouvert des places de crèche ou pas ne change rien au fait que l’on puisse reprocher à Bayrou de ne pas le faire (en tous cas je n’ai lu aucune annonce en ce sens).

      Et soit-dit en passant vous avez bien mal choisi votre exemple, car de fait le nombre de place ouvertes en crèche fait parti des engagements tenus de l’équipe précédente :
      http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2013/06/22/100-places-ont-ete-rajoutees-dans-les-creches-depuis-2008,1138028.php

    • oulà oulà, la mouche a piqué , je ne suis le fan de personne, simplement je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas contrairement à ceux qui écrivent ici ou là des commentaires sur tout et qui se prennent pour de vertueux hommes bien pensant, redresseurs de torts,un peu de simplicité et d’humilité ne font de mal à personne, mais dans ce monde où chacun prétend détenir la vérité, hélas il ne faut rien attendre, alors je m’incline bien bas devant votre sagesse, n’est pas puéril qui veut , merci de me rajeunir, car…. « la sottise insiste toujours » Camus.

  • L’Impôt sur le Revenu est devenu une blague d’une complexité effarante, avec ses innombrables cas particuliers, niches de toutes sortes, effets de seuil, etc…

    Ceci étant, il y a de la démagogie à pointer ainsi du doigt ceux qui n’en paient pas et à faire passer ceux qui en paient pour des pigeons. L’IR représente moins de 25% des recettes de l’état, et environ seulement 30% des impôts et taxes prélevées aux particuliers : la TVA a un impact bien plus important, et là tout le monde la paie, même les plus démunis dès qu’ils achètent quelque chose.
    http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/finances-publiques/ressources-depenses-etat/ressources/quels-sont-differents-impots-percus-par-etat.html

    Par ailleurs pointer que le rendement de l’IR a augmenté de 2012 à 2014, c’est oublier qu’il avait constamment diminué depuis la fin des années 90.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Imp%C3%B4t_sur_le_revenu_(France)#Statistiques_de_l.27imp.C3.B4t_sur_le_revenu_portant_sur_le_revenu_net_imposable.5B27.5D

    Enfin, si de moins en moins de foyers sont imposable, c’est AUSSI parce que les inégalités de revenus se creusent de plus en plus, ce qui mécaniquement se traduit par un plus grand pourcentage de la population qui passe sous les seuils d’imposition.
    http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2015/05/21/29006-20150521ARTFIG00109-la-france-est-l-un-des-pays-developpes-o-les-inegalites-se-sont-le-plus-creusees-avec-la-crise.php

    Concernant l’ISF, même si les pays européens qui l’appliquent sont très minoritaires, il est parfaitement faux de dire que la France est le seul (et en Espagne il est suspendu de fait, mais pas réellement supprimé) :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Imp%C3%B4t_sur_la_fortune#Pays_qui_l.27appliquent

    Bref, copie à revoir, M Sango 🙂

    • Oh! pas de pot je tombe sur un correcteur pointilleux de gauche…
      J’espère que je vais me rattraper à l’oral

      « Par ailleurs pointer que le rendement de l’IR a augmenté de 2012 à 2014, c’est oublier qu’il avait constamment diminué depuis la fin des années 90. »
      Et alors ?
      Personnellement je trouve normal que les impôts aillent en diminuant, c’est une preuve de meilleure gestion que le contraire…

      « Concernant l’ISF, même si les pays européens qui l’appliquent sont très minoritaires, il est parfaitement faux de dire que la France est le seul »
      C’est vrai . Il faut lire : la France est pratiquement le seul …
      Mais c’est rigolo qu’il y ait un peu d’ISF (mais vraiment un tout petit peu…) au Liechtenstein et dans certains cantons Suisses, pays qui on le sait font fuir les grands capitalistes… il doit bien y avoir quelques compensations par ailleurs…

      « à pointer ainsi du doigt ceux qui n’en paient pas et à faire passer ceux qui en paient pour des pigeons »
      Pas pointer du doigt, faire remarquer que « Clairement, ceux qui se situent à la frontière, ne sont pas vraiment encouragés à travailler… D’autant qu’on retrouve une situation analogue dans la fiscalité locale. »

      Quant à ceux qui en payent oui ce sont des pigeons et le consentement à l’impôt regresse fortement en France. Et c’est normal car la pression fiscale totale atteint des niveaux records et on constate que cet argent est mal utilisé, très mal utilisé. Je ne développerai pas car j’ai assez écrit d’articles sur la gabegie à tous les étages…

      • Je ne vois pas ce que mon commentaire avait « de gauche » ou « de droite », je me suis contenté de relever des imprécisions, des inexactitudes, et des défauts d’analyse.

        Personnellement je trouve normal que les impôts aillent en diminuant, c’est une preuve de meilleure gestion que le contraire… »

        Là j’ai bien ri… La France était-elle mieux gérée pendant la période où l’IR diminuait ? Absolument pas, car cette baisse a été financée par l’augmentation d’autres taxes (notamment locales) d’une part, et par l’emprunt d’autre part (tiens, comme Bayrou le fait à Pau actuellement…).

        Clairement, ceux qui se situent à la frontière, ne sont pas vraiment encouragés à travailler

        Oui, sauf que la frontière est justement assez haute pour que même en travaillant, beaucoup ne l’atteignent pas ! Avec le nouveau barème je ne suis même pas sûr qu’un célibataire atteigne le seuil d’imposition avec un SMIC à plein temps.

        …le consentement à l’impôt regresse fortement en France. Et c’est normal car la pression fiscale totale atteint des niveaux records et on constate que cet argent est mal utilisé, très mal utilisé.

        Que l’argent soit très mal utilisé c’est une chose, qui ne signifie pas automatiquement que l’IR soit « insupportable » (je veux dire au-delà du fait qu’on n’a pas envie de payer des impôts).

        Le problème de l’IR actuellement c’est qu’il matraque beaucoup la classe moyenne : celle qui commence à atteindre les tranches élevées, qui n’a plus droit à grand-chose comme aides, mais qui n’a pas assez de marge pour pratiquer l’optimisation fiscale permise par toutes les niches exploitées par les CSP+ et au-delà. Mais de toutes façons on ne peut pas isoler comme ça l’IR sans considérer la fiscalité dans son ensemble.

        Personnellement je paye pas mal d’impôts, mais ça ne me dérange pas en soi. Ce qui me dérange plus c’est quand on me dit que je n’ai pas le droit de bénéficier de services ou d’équipements payés avec mes impôts -ou que je dois payer plus cher pour en bénéficier- , sous prétexte que je gagne « trop « . Exemple typique : les places en crèches municipales pour les enfants. Mais c’est sûr que c’est plus fun d’agrandir un stade pour la section plutôt que de construire de nouvelles crèches…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *