Les migrants : un problème dont il faut éradiquer les causes.

0
(0)

imagesSa Sainteté le Pape François, dont le bon sens et la bonne volonté sont indiscutables, intervient avec à propos sur les problèmes essentiels et plus précisément sur les maux qui affectent notre planète pour nous aider à ouvrir les yeux. Il s’adresse, certes, à chacun de nous, mais que pouvons-nous individuellement pour lutter contre le réchauffement climatique ou les mouvements de populations fuyant leurs pays ? C’est à tous les gouvernants qu’il incombe d’agir car eux en ont le droit et le pouvoir.
S’agissant des migrants, Sa Sainteté, nous a rappelé très justement que ces malheureux sont nos frères, qu’ils cherchent un refuge loin de leurs terres, un endroit où ils pourront vivre sans peur.
Le constat est évident. Mais avec lucidité, Sa Sainteté, dit très clairement qu’il faut prévenir les causes de la migration forcée.
Malheureusement, les causes sont nombreuses et certaines ne seront supprimées que par les armes. Pas d’angélisme. Comment discuter avec des individus qui, au nom d’un Dieu dont ils se croient porte-parole, ajoutent la barbarie à leurs crimes ? Comment entrevoir un brin d’humanité chez ceux qui ont brûlé vif le pilote jordanien tombé entre leurs mains, chez ceux qui tuent des bébés devant leurs mères, qui ne connaissent que la loi de la force. Comment ont disparu les deux autres totalitarismes que furent le nazisme et le communisme ? Hélas avec des guerres, même si le communisme totalitaire n’existe pratiquement plus qu’en Corée du Nord et en Chine.
Mais cette cruauté n’était pas innée. Elle se justifierait par de prétendues paroles divines transmises par des prêcheurs qui assureraient ceux qui les mettent en œuvre d’un paradis éternel. Et là le combat sera difficile dans la mesure où la critique ouverte de ces « paroles divines » est de fait interdite, alors qu’il faudrait ouvrir les yeux de ceux qui y sont sensibles. N’ayons pas peur de dire que la civilisation occidentale, qui doit beaucoup à la christianisation, est la seule qui permette le respect et l’épanouissement des hommes dans la paix. Et n’est-ce pas là une des causes des migrations ? Sinon comment s’expliquer que ces malheureux, quand ils sont musulmans, n’émigrent pas dans des pays où leur foi est religion d’Etat?
L’autre cause ne serait-elle pas la déliquescence de l’Afrique, continent aux ressources immenses ? Le monde entier aide certains pays africains depuis la fin d’une colonisation qui y avait apporté outre le développement économique, des hôpitaux, des écoles, et surtout la paix que tous ces migrants vont chercher ailleurs.
Et là, grande question ! Ces pays en ébullition ont reçu et reçoivent des aides considérables depuis leur indépendance. Qu’en ont-ils fait ? Leurs gouvernants s’en sont rempli les poches au nom d’une corruption élevée au rang de droit. Mais personne n’y peut rien au nom du principe de non-ingérence. Et pourtant, c’est cette corruption qu’il faut combattre. On ne peut pas tout à la fois aider au développement de certains pays et accueillir les populations qui les fuient, car leur déracinement est toujours une violence. Seuls ceux qui, un jour ou l’autre, ont dû quitter, sous la peur, leur terre natale sans espoir de retour le savent.

                                                                                                                                                      Pierre ESPOSITO
                                                                                                                   Ancien bâtonnier du barreau de PAU.

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *