Halte au feu au Front National

0
(0)

FNAprès une première décision suspendant le congrès tenu par correspondance pour modifier les statuts du Front National, la cour d’appel de Versailles maintient à Jean-Marie LE PEN les pouvoirs que la modification avait pour but de lui ôter.
La querelle qui ne se circonscrit pas à lui et sa fille, a pour le militant, une stratégie différente de l’action politique du parti.
Elle n’est pas sans rappeler celle des  » Anciens et des Modernes  » qui agita la littérature française à la fin du 17ème siècle.
Mais était-elle bien utile? L’échec qui frappe ceux qui l’ont initiée interroge sur la lucidité de ces derniers. Ils devaient bien imaginer l’imminence d’une contestation judiciaire et l’éventualité d’un succès de Jean-Marie LE PEN.
Ce dernier sort pour l’instant vainqueur de ce triste épisode ? Ne pouvait-on pas trouver une autre voie pour regretter ses récentes paroles , soit par le silence, soit en rappelant que chacun n’est responsable que de lui-même.

Mais il y a peut-être à la direction du parti des éléments qui ne militent pas pour un apaisement des esprits et les dernières décisions prises pour la direction dans le département des Pyrénées atlantiques, sans l’avis de ses adhérents et même contre l’avis d’un bon nombre d’entre eux, n’en sont qu’une illustration.

– par Jean-Yves LOLLIEROU

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

  • Ce n’est qu’une histoire de famille . Qu’ils lavent leur linge sale en …famille ,avec d’un côté une équipe qui pense ,souhaite accéder au pouvoir et de l’autre un provocateur qui n’en veut a aucun prix . La provocation lui suffit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *