Titus roi de Bitet saigneur des Pyrénées


Titus 5Saison 1 : le rêve de l’ourse.

Après avoir fait le tour de l’inconscient du Béarn  ce coquin de PYC, l’ours du haut Béarn,  se lance dans une nouvelle aventure – voire une nouvelle épopée …ursine dans les circonstances de l’espèce.Il s’agit de changer d’échelles et de monde voire de genre et bien au delà pour les adeptes de la théorie éponyme. Mais sans pour cela s’éloigner de la tutelle  éblouissante et dentelée de nos Pyrénées.

Pour ce faire il s’est décidé à rentrer en contact, et même en conversation très intime, avec lou Moussu :

Notre ami l’ours, (notre amie l’ourse ?) délibérément occitan, aussi réel que fantasmatique : ambassadeur et étendard exceptionnel de nos montagnes du sud sises entre océan et méditerranée. Porteur de mythe et de légende avec une forte prégnance sexuelle.

Monsieur Lou Moussu qui êtes-vous ?

Ego nominor Titus.

Mais encore ?

Je suis un bohémien. Le roi des animaux, le primus inter pares.

Avant qu’au sortir du moyen-âge le lion, pourtant extra européen et un rien stupide,  ne prenne ma place dans l’imaginaire, un rien corseté, de vous pauvres humains. Humains il est vrai directement descendant des bonobos des ouistitis  des  chimpanzés et des gorilles.

Monsieur Titus je vous en prie ne parlez pas en mal des gorilles qui, comme vous, comme vous le savez, dans leurs montagnes d’Ouganda ou du Congo ne doivent leur survie qu’à leurs look rigolo leur dos argenté et à leur si troublante humanité

Donc vous n’êtes pas donc Néré comme on n’a pu pourtant le lire dans la bible des béarnais l’auguste  République des Pyrénées  Nouvelle vidéo de l’ours Néré en vallée d’Ossau – France 3 … qui se pique dorénavant de nouvelles technologies

Oui et non. Je suis Titus le beau frère de Cannelle et, incidemment, un de ses fiancés occise en 2 004 entre le col d’Ayous et le refuge de Larry par des tartarins de quatrième division.

Je suis un bohémien.

Je suis  venu de la Moravie post soviétique  passé clandestinement en Slovénie qui, comme vous le savez, cultive et protège les ours comme les béarnais les moutons. Enfin je suis un ours yougoslave et balkanique… un peu gitan, un peu grec, un peu serbe : orthodoxe et paillard. Un disciple de Tito, résolument non aligné. Une sorte de Raspoutine, une cathédrale de chair, descendu vers les mers du sud.

Alors me retrouver ici, offert en cadeau diplomatique, dans ces montagnes pyrénéennes et occitanes ce n’est pas un changement si radical : Béarnais Catalans ou balkanique nous sommes tous frères et sœurs. Tous ursus arctos arcto… Et puis surtout la montagne est la même sauvage, abrupte, délicieuse infiniment avec de forts reculs qui permettent de nous cacher de l’envahissement des hommes. Des hommes qui pullulent sur la terre comme les lemmings dans la toundra ou les criquets au Sahel.

Je vous laisse monsieur Titus la responsabilité de vos propos. Mais comment avez-vous appris ce langage humain qui ce jour nous permet de communiquer ? Tous les ours ont-ils cette faculté auquel cas la révolution copernicienne ou la relativité générale ne serait que pipi de chat face à cet incroyable scoop.

Ohé petit pic on se calme, c’est un secret à la vie à la mort et si tu devais bavasser je saurais te retrouver et te dévorer tout cru dans les bois de saint-Pée. Ou même dans le bois de Pau où jadis Fébus lui même craignait de chasser  mes ancêtres

Mais alors tu habites où ? Sous  ces gorges de Bitet où tu as souhaité me rencontrer ?

Il peut m’arriver de passer les mois d’hiver dans un renfoncement où l’on stockait la dynamite creusé en 1925 quand la centrale de Miégebat s’est construite et fut, ensuite, totalement oublié des hommes. Singulièrement depuis  que Cannelle, un des grands amours de ma vie, ne la fréquente plus. Aucun naturaliste, aucun chasseur, aucun garde du parc national n’aurait l’idée de venir m’y surprendre. Les hommes qui prétendent régir l’univers n’ont pas grand chose dans la calebasse.

Mais en fait dès que les beaux jours reviennent nous autres ours avons chacun presque la moitié voire la totalité de la chaîne pour territoire et pour trouver une femelle .Notre appétence sexuelle que les conteurs humains les moins stupides ont parfois pu saisir n’est pas qu’une légende. D’autant plus que nous sommes des solitaires invétérés. De plus nous passons plusieurs mois l’hiver à être bercés de rêves érotiques que vous homo, supposés  sapiens-sapiens, ne soupçonnez même pas.

Des rêves sublimés par les liqueurs de myrtilles de framboises et d’ancolie accumulées dans notre graisse qui nous sert de réserve. C’est ainsi que l’année dernière depuis mes confins ariégeois  je suis allé faire une incursion en pays basque autour du pic d’Orhy qui n’avait pas vu d’ursidés depuis 3 500 ans sauf dans leurs carnavals à Ahusky ou à Tardets.

Tout cela pour compter fleurette à une femelle cantabrique qui m’avait envoyé un SMS enflammé sur un GPS récupéré sur le HRP et oublié par un randonneur résolument moderne mais, comme toi, souvent distrait. De ceux qu’on voit dorénavant qui ont laissé leurs cartes,  leurs boussoles, et leurs altimètres à la maison et qui débranchés errent comme des âmes en peine. Ou qui comme au temps des cathares au 13éme siècle dans nos Pyrénées ariégeoises doivent s’en remettre à Dieu au diable ou à la rencontre d’un berger pour retrouver la vallée.

Toi qui commis un assez joli article sur le catharisme Le 14/10/2013 tu dois pouvoir comprendre cela. Peut être qu’entre les ours et les hommes la communication peut passer par les poètes et les coureurs de nature.

Eho Titus Titus tu me fais marcher. Je ne suis pas une femelle cantabrique voire galicienne à qui on peut raconter n’importe quoi pour disposer de ses faveurs.

 Il semble pourtant que tu sois prêt à courir… Et ce qui me reste à te raconter dépasse sans doute, il est vrai,  ton médiocre entendement …Tu n’es qu’un homme à peine moins sot que la moyenne.

 

PYC
lac D’Isabe le 31/07/ juillet de l’an de grâce 2015.

 

A venir

 Saison 2 : Titus et sa jumelle météore des Pyrénées

Saison 3 : …

Comments

  1. Cet article se lit comme on lèche du miel. Signé : un babineux.
    attention cependant :
    « Je vous laisse monsieur Titus la responsabilité de vos propos. Mais comment avez-vous appris ce langage humain qui ce jour nous permet de communiquer ? Tous les ours ont-ils cette faculté auquel cas la révolution copernicienne ou la relativité générale ne serait que pipi de chat face à cet incroyable scoop. »
    les chats parlent aussi le langage humain et, en plus, ils utilisent des souris -donc des ordinateurs- pour communiquer. (les fourmis et autres bestioles ne gèrent que les antennes).

    • Georges Vallet says:

      Le naturaliste de service « lèche comme du miel », c’est-à-dire avec délectation, cette contribution qui montre combien la nature est le résultat d’une collaboration sans faille entre tous les êtres vivants. Animaux et Hommes: même combat!

      Exemple: Le chat utilise « des souris » pour communiquer avec l’homme; les puces (informatiques ou pas) ,du chat et des souris, utilisent leurs antennes pour écouter les souris qui écoutent les hommes. Quant aux virus des hommes, des chats, des souris, des puces et de l’ordinateur, pas de problème, ils communiquent entre eux, avec les hommes, les souris et les puces, par un même langage codé chimiquement, pour le meilleur et pour le pire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s