Démocratie à la française


Cons Reg Aquitaine  Dans son dernier article ( Régions, la fonction de « Président délégué » ) Joël Braud s’indigne avec juste raison des magouilles insupportables de nos élus à vie qui ont pour principe de faire passer leur intérêt personnel avant celui de la France. Jusqu’où cela pourra-t-il aller ?

Car les élections régionales vont être cette année des plus honteuses.

Le scrutin de liste est un détournement de la démocratie au profit des partis politiques, un mépris pour les citoyens contraints de voter pour une écurie…. Vous ne savez pas qui seront vos Conseillers Régionaux ? Dans tous les partis on connaît le résultat, cela fait plusieurs mois que ça magouille dans les états majors pour attribuer les places éligibles. Résultats connus, excepté à la marge, à moins que, de dépit, beaucoup de citoyens dégoûtés ne s’égarent vers le FN . D’ailleurs après son élection, le Conseiller Régional ne rend pas compte au citoyen et vous ne savez pas ce qu’il fait, ni même pour leur immense majorité, qui ils sont !

Mais il y a un autre scandale : ces regroupements de Régions n’apporteront aucune performance supplémentaire !

Le politique français est le plus incompétent du monde et le seul qui ne comprend pas les gains incontournables, conséquences d’une fusion donc d’une mutualisation.

« Alain Rousset a au contraire plutôt mis en garde contre le risque d’une « aggravation des coûts de fonctionnement », ce qui serait tout à fait possible avec une harmonisation des conditions sociales des agents par le haut, et de la nécessité de réussir cette union pour que cette nouvelle région soit efficace dans ces domaines de compétences comme le développement économique, l’enseignement supérieur et la recherche. » ( « Révolution ! «  AP du 9/12/2014 )

On parle là des fonctionnaires territoriaux dont le nombre, dans une fusion performante, devrait être sensiblement réduit, mais le scandale est encore plus grand au niveau de nos élus. En effet le nombre de siège restera le même, c’est à dire le total de chacune des Régions !

Ainsi, le Conseil Régional d’Aquitaine aura 180 élus !

Presque deux fois le sénat des USA (100 sénateurs) ! Et plus que les Pays Bas (150 députés)

Ben voyons, il faut au moins cela pour préparer les futurs voyages à Madagascar ! ( « Au vert à Madagascar «  AP du 7/2/2011 ) Car il faut bien voir que les compétences des Régions restent des plus limitées, avec la scandaleuse loi NOTRe, elles sont même plus réduites qu’avant ( « NOTRe pagaille nationale » AP du 21/07/2015). Cette horde d’élus s’occupera donc principalement de développement économique, domaine dans lequel ils n’ont pour la plupart aucune compétence puisque n’ayant jamais vécu dans le monde réel de l’entreprise et pour lequel il n’y a jamais eu de résultat tangible dans les années passées. Ils s’occuperont aussi de dépenser des sommes gigantesques pour compenser les pertes des TER chose que pourtant la SNCF a su toujours faire seule …

Si encore on avait supprimé les Conseils Départementaux on pourrait peut être accepter !

Mais non, tout ce petit monde aura son emploi assuré…

Ainsi, si vous avez le bonheur d’être girondin, vous serez des mieux conseillé :

– 36 Conseillers Régionaux

– 66 Conseillers Départementaux

– 105 Conseillers de Métropole

– et une horde de Conseillers Municipaux, 61 à Bordeaux, 45 à Pessac, 39 à Talence, etc …

Vous avez dit gabegie ? Non, c’est pire que cela, nous sommes la risée du monde avec notre invraisemblable mille feuille et nos 618 000 élus. Mais ce qui est plus scandaleux encore et qui montre bien ce cancer dont souffre la démocratie à la française c’est qu’il n’y a pas un parti, pas un élu pour s’indigner de cette situation. Il faut dire qu’il y a là un marché du « travail » abondant pour leurs encartés, de quoi y passer toute une vie confortable …

Cerise sur le mille feuille, j’attends avec impatience le jour où le futur président de la région Aquitaine devra présenter sans vergogne aux citoyens endormis le projet du nouveau Conseil Régional de Bordeaux aux dimensions internationales, l’actuel, pourtant bien récent et luxueux, devenant trop étroit pour cette horde d’élus à vie, matérialisant ainsi au grand jour la gabegie française.

Alors les citoyens, vous vous réveillez ?

 par Daniel sango

Comments

  1. Notre pays sombre chaque jour davantage, parce que nos élites (politiques et autres), se foutent pas mal des problèmes qui nous préoccupent, mais eux s’assurent de leur avenir.
    Nous prenons le même chemin que la Grèce !

  2. Larouture says:

    Le citoyen recherche son avantage personnel et pense surtout à contourner la loi, y compris en demandant l’aide de son député ou sénateur (rappel d’une réponse de M. Labazée à M. Boutin).
    Internet est effectivement un outil mais il est aussi utilisé par toutes les tendances. Il n’y a qu’à regarder les messages qui circulent et qui le plus souvent véhiculent des arguments du FN.
    L’inertie des élus locaux date (à ma connaissance) du 2ième Empire. C’est Napoléon III qui a assis son pouvoir avec l’aide des élus locaux (c’est-à-dire les paysans). Les communes ont été figées à cette époque.
    En Angleterre et en Allemagne, la révolution industrielle a fortifié des villes dès le XVIIIe, voire XVIIe. Ces villes ont ainsi acquis une autonomie économique très tôt. En France, l’implantation de l’industrie en province s’est plutôt effectuée sous le contrôle du pouvoir central (cf. Colbert).
    En France, il y a donc toute une inertie à secouer. Je pense qu’au niveau local, le débat devrait être relancé sur le thème de la fusion des communes et la diminution du nombre de Communautés de Communes. Par exemple on continue à construire des mairies. A noter que les paroisses on fait leur regroupement. Il est vrai, faute de curés.

    • Michel LACANETTE says:

      « A noter que les paroisses on fait leur regroupement. Il est vrai, faute de curés. »

      Avant longtemps les communes feront pareil, faute de Maires. Avec l’ Etat procédurier que nous avons en France et les demandes de plus en plus exigeantes des Administrés, être Maire est une véritable vocation, au même titre que celle qu’ il faut avoir pour être curé !!!!! Ne serait ce que pour ça, inéluctablement les regroupements se feront, sans compter avec les problèmes financiers qui s’ annoncent et qu’ il faudra gérer sur le terrain.
      Peut être que si nos Maires disparaissent, nous aurons droit à des fonctionnaires tatillons, pour exercer cette délicate fonction, si proche des citoyens.
      La coupure entre les dirigeants et les citoyens sera alors marquée d’ un mur infranchissable, mais n’ est ce pas déjà ce que cherchent certains.

  3. Joël Braud says:

    A Georges Vallet et Karouge.
    Le problème actuel résulte principalement du comportement des politiques. On nous dit que les départements vont disparaître, résultat, ils sont maintenus. On nous dit que les régions vont fusionner pour passer de 22 à 13, résultat ce ne seront pas des fusions mais des associations. On nous dit que le nombre d’élus à la région ne dépassera pas 150, résultat il y en aura autant que la somme des élus des anciennes régions. Au delà, il faudrait diminuer le nombre des communes. La France en totalise 40% de l’ensemble des pays de l’Europe. Est-ce normal ?
    Que proposer principalement sinon que les élus tiennent leurs engagements parce que les projets allaient dans le bon sens d’une simplification de l’organisation territoriale.
    Il faut réformer nos structures et repenser la décentralisation, mais ce sont les élus qui s’y opposent. Notre pays est irréformable et c’est cela qui est grave.
    Il faut plaider pour un renouvellement de la classe politique. Restriction du nombre des mandats, limitation du renouvellement des mandats.
    Ce sont là des propositions. Elles ne pourront être mises en musique que si les électeurs se mobilisent. La solution ne passe pas par l’abstention électorale et par l’indifférence des citoyens.

    • Georges Vallet says:

      Monsieur Joël Braud

      1°) Du début à « Est-ce normal? »

      Non,sans aucun doute, et je précisais bien que je partageais souvent ces constats, mais, ce que je voulais dire est que tout le monde le sait, le déplore, arrive à s’en désintéresser ayant d’autres choses plus urgentes à résoudre.Il n’est peut être pas indispensable de le répéter sans arrêt; on n’entend plus ce qui est sans cesse répété.

      2°) »Que proposer principalement sinon que les élus tiennent leurs engagements »

      Comment comptez-vous faire, pratiquement, pour y aboutir? Voilà ce qui serait nouveau comme proposition!

      3°) « Il faut réformer nos structures…..grave »
      Même type de réponse; tout le monde le sait, par contre ce qu’il ne sait pas c’est comment faire pratiquement!

      4°) »Il faut plaider pour…renouvellement des mandats »

      Là aussi, cela fait un bout de temps que, sur ce site et ailleurs, des « plaidoiries sont faites et la plupart des citoyens est d’accord. On ne sent pas de changement!
      Comme pour mes propositions pour lutter contre la pollution, l’effet de serre, la culture et l’élevage industriels…. , le peuple est largement convaincu, mais cela nécessite de tels changements dans les comportements dans une société où chacun a d’autres chiens à fouetter: fins de mois dramatiques,famille à loger, à nourrir, enfants à éduquer…, qu’il n’a vraiment pas l’envie ni la possibilité de « se mobiliser »! Mobiliser comment d’ailleurs? Dans la rue?

      5°) » La solution ne passe pas par l’abstention électorale et par l’indifférence des citoyens. »

      Entièrement d’accord, les citoyens sont certainement d’accord aussi pour voter pour des candidats désintéressés, s’engageant pour promouvoir une politique non partisane qui ne soit pas au service des petits copains et des particuliers qui votent pour eux, mais dans l’intérêt de tous.
      Vous en connaissez pour faire des propositions soutenables par les électeurs?

      Conclusion:
      a) Les constats, répétés régulièrement, sont connus et partagés par la plupart des citoyens. Pour avancer il faut aller au delà.
      b) J’entends par propositions, non pas ce qu’il faudrait faire mais comment le faire!
      b )Les propositions évoquées visent-elles à promouvoir une révolution? En France, on sait faire mais cela ne me semble pas un investissement à conseiller!

  4. Georges Vallet says:

    Toujours l’analyse destructrice, que je partage souvent d’ailleurs, mais jamais de synthèse constructrice!
    L’évolution naturelle est à la fois destructrice et créatrice; vous ne proposez que la première partie, ce n’est pas comme cela qu’on avance!

    Toujours la même chose, c’est un peu lassant!

    L’essentiel maintenant n’est pas de critiquer sans arrêt mais de proposer une solution pour rétablir « la démocratie » et arrêter cette »gabegie »?
    J’attends de votre compétence un projet pour résoudre cette complexité, tenant compte bien-sûr de la nécessité de maintenir un équilibre durable entre les facteurs en présence. L’équilibre fragile d’une pyramide de verres ne perdure pas si on se contente de retirer des verres!
    Si vous voulez que les citoyens se réveillent, proposez-leur votre « démocratie idéale »! Plusieurs étapes seront sans doute nécessaires car c’est « un grosse affaire »!
    Si cela leur convient, ils vous suivront!

    • plus hun !

    • Cela a été proposé de nombreuses fois.
      Pour contrer la tendance naturelle des élus a vouloir à tous prix être ré élus il suffit de légiférer : un strict non cumul des mandats et deux mandats successifs maximum, ensuite retour dans la vraie vie, comme cela est appliqué au poste de Président.
      ( c’est d’ailleurs rigolo, les élus sont tous d’accord pour ne pas avoir un Président qui s’éternise car c’est le graal pour tous…)
      D’autres solution intéressantes et que je soutiens ont été proposées par exemple un tirage au sort (partiel par exemple 50% des sièges) pour les élections locales.
      Autre point : suppression des élections de listes et place plus grande à la proportionnelle.
      Il faut bien sûr en plus une transparence totale et un devoir de reporting de la part des élus vers les électeurs.
      Tout cela a été dit a de nombreuses reprises

      • c’est encore (et toujours) du discours. Qui est, par ailleurs, plein de bon sens citoyen. Mais maintenant que les fameux citoyens sont en éveil, comment peuvent-ils agir ? Et autrement que par le vote blanc ou l’abstention.
        Les réunions « politiques » n’attirent que des convertis à la cause, et poser des questions (comme le suggère RDV) en réunion publique ne sert à rien.
        La Presse est pieds et mains liées aux entourloupeurs de première, qui ont des carnets bien remplis. ça en devient écoeurant.
        Alors, Maître Sango, le nouveau monde, comment l’approcher?

        • Le nouveau monde a un outil formidable, c’est Internet.
          C’est de là que viendra la réaction a un fonctionnement démocratique aujourd’hui verrouillé par des partis d’une autre époque dirigés par quelques groupes de soi disant « professionnels » de la politique dont l’unique but est leur avenir personnel.
          Les sondages et les résultats aux élections sont là pour montrer que les citoyens dans leur grande majorité ne veulent plus de ces élus à vie, incapables d’ailleurs de toute action pertinente car obnubilés par leur ré élection.

          L’initiative par exemple d’Attali avec France 2024 peut bouleverser le jeu politicien.
          En Espagne « ciudadanos » est sorti de nulle part (non cela couvait depuis longtemps) a un degrè moindre podemos part sur des bases nouvelles bien que trop marqué extrême gauche

        • « Les réunions « politiques » n’attirent que des convertis à la cause »,
          Non, pas uniquement.
          « et poser des questions (comme le suggère RDV) en réunion publique ne sert à rien. »
          Il ne faut pas poser des questions mais EXIGER que la ville soit gérée de manière raisonnable (on disait « avant » en bon père de famille), car le maire y est obligé par la loi.
          La presse est là pour faire un compte rendu, de qualité variable certes, mais elle peut difficilement omettre de mentionner la scène d’un roitelet mis à mal.
          Ceci n’est pas pour les agneaux, karouge… C’est uniquement pour les « tueurs » (rôle que je n’avais pas pris, d’ailleurs, et que peu de personnes peuvent tenir).
          Je ne vois également rien de positif dans cette remarque répétée, à laquelle j’ai déjà répondu, alors, si vous pouviez considérer que c’est votre remarque et ma réponse définitive sur ce sujet…

          • A RDV : « Je ne vois également rien de positif dans cette remarque répétée (« et poser des questions (comme le suggère RDV) en réunion publique ne sert à rien. »), à laquelle j’ai déjà répondu, alors, si vous pouviez considérer que c’est votre remarque et ma réponse définitive sur ce sujet… » OK. Mais permettez-moi, maintenant que j’en atteins l’âge, de radoter de temps en temps sur ce site, d’être sensible à des arguments et de les exprimer selon ma nature, ainsi que vous le faites avec la vôtre.

            « Enfin, DS, JB, PierU, BB, dites à karouge qu’il n’est pas inutile d’aller en réunion publique dénoncer un problème. Merci… »
            J’attends votre prochaine conférence de presse pour m’exprimer pleinement à ce sujet, RDV.
            Sorti de là, je vous aime bien quand même, moi ! (c’est bien LE problème !).

        • Enfin, DS, JB, PierU, BB, dites à karouge qu’il n’est pas inutile d’aller en réunion publique dénoncer un problème. Merci…

      • Georges Vallet says:

        M.Sango: 20 août 15h18
        « Cela a été proposé de nombreuses fois ».
        « Tout cela a été dit a de nombreuses reprises »

        C’est ce j’avais remarqué.
        Dire et proposer continellement des suggestions, souvent évidentes, pour que les gens se mettent bien ces idées dans la tête, c’est fait. Il faut passer à la réflexion du comment les réaliser pratiquement!
        Par exemple: « Pour contrer la tendance naturelle des élus a vouloir à tous prix être ré élus il suffit de légiférer »
        Il suffit! C’est pas difficile: Y a qu’à et on y va!
        Pour légiférer il faut des députés décidés à soutenir cette loi, des électeurs pour les élire! On se mord la queue!

  5. Article pertinent, Monsieur Sango.
    Mais vous oubliez une  »anomalie » qui susistera: c’est la taille de la région qui conditionne le montant de l’indemnité que vont toucher ces élus dits locaux.
    Donc non seulement il y aura 180 élus mais avec la super-région c’est le total des indemnités à verser va augmenter .
    Les élus de Poitou-Charente (environ 1,8 M hab) comme les élus du Limousin (env 0,8 M hab) vont passer au plafond du statut indemnitaire, simplement parce qu’ils seront désormais des élus d’une région de plus de 3 millions d’habitants. Et chaque mois ils seront donc augmentés à plus de 2600euros.

    Et toujours aucune obligation pour les conseillers (autre que morale) de s’impliquer plus que les 2 jours de travail mensuels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s