BAP se réjouit !


pont espagneL’ association Béarn Adour Pyrénées, en cet été 2015 qui reste à marquer d’une pierre blanche, se réjouit particulièrement pour plusieurs raisons :

1) pour les travaux du tunnel et du pont d’Espagne, entre Pau et Jurançon l’association « Pau à vélo » a été entendue et le passage des amateurs de bicyclettes parfaitement respecté. En même temps une solution à été trouvée pour diminuer les embouteillages et la pollution qu’elle génère. Bravo aux édiles qui ont trouvé le bon équilibre : belle preuve d’intelligence.

2) les parkings de co-voiturages, qui manquent cruellement autour de Pau, vont être réalisés bientôt : quel progrès pour les futurs usagers en manque.

3) les dernières études, préalables à la réalisation du diffuseur de la Virginie, sont presque finies. Enfin !! Celles du diffuseur de Berlanne devrait bientôt suivre. Heureusement !!

4) des travaux structurants sur les pistes de l’aéroport de Pau-Uzein vont être lancés. La réalisation du PIF n’est peut-être plus loin.

5) les travaux du contournement ouest d’Oloron semblent s’accélérer.

Bref que des bonnes nouvelles pour la sécurité des personnes qui travaillent et se déplacent en Béarn et pour l’ emploi futur de leurs enfants.
Pour obtenir ce qui reste indispensable, en particulier dans le domaine de la RN 134, de la fibre optique et des liaisons ferroviaires, continuons à nous mobiliser. »

– par Pierre SAUBOT, Président de BAP

À propos AltPy Rédacteurs

Le profil rédacteur commun, pour les rédacteurs n'ayant pas un profil wordpress enregistré.

Comments

  1. HenriIV 3/4 says:

    Bonsoir,
    Aprés la belle victoire du TEAM Blanc et Vert contre nos voisins,
    j’ apprends que le maire de Caubios est sur le point de vendre une vingtaine d’ ha touchant l’ aéroport.
    Je me réjouis de l’ arrivée de l’ e-fan à son emplacement parce qu’il se justifie et si le groupe auquel j’ appartiens y a contribué, je les en félicite car cela prouve qu’ ils sont dans l’ idéation et la volonté d’ innover chez nous.
    On monte d’étage….dans la plus value economique en retour mondiale par rapport au
    support foncier pris.
    MAIS SI C’EST POUR VOLER LES TERRES NOIRES EXCELLENTES A TOUS LES NIVEAUX POUR METTRE DES BATIMENTS DE STOCKAGE…. VOUS DEGAGEZ SUR LE BETON DE LACQ LIBRE D’ 1 CENTAINE D’ HECTARES ET VOUS AVEZ DEJA TOUS LES ACCES PHYSIQUES PUISQUE VOUS EN ETES TOUJOURS LA…. LA CCI EN PREMIER.
    QUAND ON EST MAUVAIS A 20 ANS ON L’EST DEJA POUR LES 60…
    L’EXCEPTION BEARNAISE … DANS LA NULLITE.

  2. HenriIV 3/4 says:

    Bonsoir,
    Il est quand même dommage que la CCI se soit séparée de son directeur PRO-BTP si rapidement…
    Avec tous les chantiers qui attendent……………… à l’ère post- supranumérique.
    Le sort du dirigeant anglophone de l’ ESC est encore plus pitoyable quand on connait l’histoire du Béarn et surtout son potentiel.
    Mais le problème de votre entourage dans mon Béarn est que tout est verrouillé autour d’ 1 Oligarchie.
    Aucune avancée significative n’est possible dans cette configuration!!!!
    A bon entendeur dodo.

  3. 5) les travaux du contournement ouest d’Oloron semblent s’accélérer.

    je veux croire que BPA ales bonnes informations .pour Oloron et le piémont c’est effectivement un projet essentiel.
    On ne doit pas avoir les mêmes. j’avais cru comprendre de CG 64 souhaitait se désengager.

    • Le contournement ouest n’est pas le même que l’est ( Gabarn-Gurmençon) qui doit faire l’objet d’une table ronde le 24 septembre organisée par le CD( ex CG), preuve que le CD ne se désengage pas. Pour l’est , je confirme nos informations.

  4. BAP se réjouit et le contribuable pleure…
    Par exemple les travaux sur l’aéroport vont être payés par le contribuable, de même que l’avait été la dernière réfection de la piste pour plus de 5 millions d’euro.
    Un aéroport qui a de très mauvaises performances et reste lourdement déficitaire.
    Par ces temps de crise on continue avec deux aéroports à 30 km de distance, situation ubuesque pour laquelle BAP ne dit rien !!! et pour cause …

    Larrouture :

    Concernant l’étalement urbain, les routes ne sont pas la cause.
    Il existe ici deux causes majeures :
    la première est constituée par le fait que l’on a redonné aux Maires les POS / PLU et donc on a augmenté de manière exponentielle l’offre, tout d’abord parceque dans ces communes les élus (agriculteurs propriétaires) ont vu une manière de s’enrichir sans rien faire, avec un mitage scandaleux, une honte dont la France ne se remet pas. Suivi de la position : il faut augmenter la population de nos villages pour créer école salle des fêtes, etc …d’où une inflation gigantesque des budgets dans les communes

    La seconde est la politique menée par les élus de Pau et qui est continuée par « André » Bayrou qui consiste a construire des « monuments » inutiles gigantesques et sous untilisés (stade d’eau vive, Jaüi Alaï, palais des sports, stade du Hameau, ribambelles de médiathèques, etc…au détriment de la politique du logement et de la ville.
    Que dit « André » Bayrou du PLH : rien
    Le centre ville de Pau est constitué de logements vétustes, sans lumière et il ne s’est rien passé. Aucun plan sérieux.
    Mais c’est plus facile de jeter l’argent des contribuables pour soutenir la section paloise que pour remodeler le centre ville…

    Les routes sont indispensables pour optimiser les déplacements. Et là aussi rien n’est fait.
    Il y a 30 ans que le centre de Pau devrait être relié à la zone industrielle aéroportuaire par une deux fois deux voies.
    Il y a 20 ans que l’on devrait avoir un périphérique à deux fois deux voies comme toutes les agglomérations ambitieuses, et cela supprimerait cette stupidité de Pau Oloron.
    Equipements indispensables qu’il faudra de toute façon réaliser un jour.

    On le voit, BAP est à côté de la plaque…

    • Georges Vallet says:

      Voilà des bases solides pour constituer un vrai programme électoral et un engagement pour le réaliser; il faut préparer dès maintenant le terrain en cherchant des candidats désintéressés pour constituer une liste pour les prochaines élections municipales.

    • Larouture says:

      « Concernant l’étalement urbain, les routes ne sont pas la cause. »
      « La mobilité dessine la ville. La vitesse des déplacements joue un rôle capital dans les équilibres urbains. La fluidité souhaitée par tous n’est pas une vitesse maximale mais une vitesse minimale associée à une régularité suffisante, la possibilité de prévoir sans trop d’erreur son temps de trajet. » (cf. Marc Wiel 2002)
      Ou encore :
      « Comme le disait Jean Poulit, directeur de l’Équipement en Île-de-France, “ Qui programme les infrastructures fait la ville ”. En bref, les conditions générales de la mobilité déterminent largement les répartitions des hommes et des activités, ainsi que les mobilités effectives. » (cf. l’urbaniste J-P Orfeuil en 2005).

      « Il existe ici deux causes majeures (de l’étalement urbain) :
      La première est constituée par le fait que l’on a redonné aux maires…. »
      S’il y a une offre de terrain en périphérie, il a aussi une demande ainsi qu’une filière immobilière (notaires, agences, constructeurs par exemple) très active. Alors attendre des maires qu’ils privilégient l’intérêt général serait légitime mais contre le grès des électeurs c’est difficile.
      De plus les textes législatifs (code de l’urbanisme, rural ou de l’environnement) ne sont pas encore bien en cohérence. La loi SRU a près de 15 ans. Les textes progressent (cf. SCoT). Il faudra certainement encore 10 ans (soit près d’une génération au total) pour arriver à (mieux) maîtriser l’étalement urbain par voie réglementaire.

      « La seconde est la politique menée par les élus de Pau et qui est continuée par « André » …»
      Il existe des villes qui ont anticipé, dès les années 1990 ; les évolutions de la Socièté. Je pense à Strasbourg, Rennes ou Nantes. En clair, ces villes ont réduit la part de la voirie pour l’automobile au profit des transports en commun et des circulations douces. Elles ont également agit en profondeur sur l’organisation urbaine (Peut-être à Pau avec le projet Bus-Tram).

      En attendant, pour qu’un doublement des voies de la rocade (ou l’ouverture à Berlanne) ne favorise pas trop l’étalement urbain et à terme un retour de la congestion, la généralisation des péages sera nécessaire. C’est-à-dire « accorder ces priorités (accès aux voies rapides) à ceux qui sont prêts à les acheter. C’est le péage généralisé ou limité à l’usage des voies réservées aux véhicules à haute occupation ». (cf. 6ème solution de l’urbaniste J-P Orfeuil en 2005 pour réduire la congestion).
      N’oublions pas non plus le déploiement des « Systèmes de transport intelligent ».

    • Les maires des communes autour de Pau ne sont pas les seuls en cause. Chacun aspire à son pavillon individuel… A l’opposé de cela, nombre d’immeubles du centre-ville sont à la limite de l’insalubrité et peuplés de cas sociaux bruyants et odorants que personne ne souhaite avoir comme voisins.
      Le problème est bien plus large.
      – absence de conscience écologique
      – offre insuffisante en appartements bien isolés et avec une grande terrasse remplaçant partiellement le jardinet
      – fiscalité insuffisamment appliquée à la concentration de l’habitat (il y en a qui grinceraient des dents en voyant leurs impôts locaux très fortement augmentés…)

    • Réponse à Daniel Sango: non l’aéroport n’est pas en déficit. Non les travaux ne seront pas payés par le contribuable. Il serait temps de vous informer un peu mieux comme on le fait à BAP

      • BAP n’améliore pas son image en ne rendant pas compte objectivement de la situation des aéroports.

        Il existe heureusement des lectures objectives sur ce thème, a commencer par les nombreux rapports de la Cour des Comptes sur le fonctionnement catastrophique de l’immense majorité de nos aéroports, beaucoup trop nombreux et condamnés à terme (voir le nombre d’aéroports en Allemagne )

        J’ai déjà eu l’occasion d’écrire sur le fait que les travaux sont financés, à perte, par le contribuable (exemple env 5 millions d’euro pour le dernier goudronnage de la piste, et ce sera le cas pour le nombreux travaux à venir, alors que nos élus de pacotille sont incapables de supprimer un de nos deux aéroports)

        Concernant le fonctionnement, là aussi déficit à gogo.
        On trouvera un article de la Rep dont le titre est évocateur.

        http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/12/03/aeroport-pau-pyrenees-le-casse-tete-du-deficit,169240.php

        BAP ne fait que se dévaloriser avec son fonctionnement de lobby stupide au lieu d’être un lieu de proposition de la part de la société civile.
        Un certain nombre des membres de BAP sont des chefs d’entreprise qui ont démontré des capacités certaines et pour lesquels j’ai le plus grand respect.
        C’est regrettable qu’ils cautionnent des methodes à l’opposé de ce qu’ils font ou ont fait par ailleurs.

        • HenriIV 3/4 says:

          Bonjour à tous,
          Souhaitons une victoire de la Section!
          Vous avez raison Mr Sango!!
          Il est plus facile pour des chefs d’ entreprise de « profiter » notamment des faiblesses des élus en matière de confrontation économique.
          Surtout lorsque les marchés se durcissent et donc les métiers aussi….
          Ceci n’est pas adressé à Mr Saubot pour qui j’ ai le plus grand respect dans sa Poly-knowledge applicative mais à son entourage…

  5. Larouture says:

    Résoudre un problème de congestion routière par un accroissement de la voirie n’est pas une solution pérenne.
    Les ménages et les entreprises profiteront du gain de temps pour accéder à du foncier moins cher. Le trafic s’en trouvera accru et conduira à une nouvelle situation de congestion.
    Ce phénomène a conduit à charger toutes les pénétrantes de Pau et vider la ville de ses habitants (1000 habitants perdus par an sur les 4 dernières années à Pau) ainsi que de bon nombre d’activités.
    Aussi, prôner des infrastructures en tous sens sans se soucier de l’étalement urbain n’est plus acceptable.
    Le nœud du problème est évidemment la maîtrise foncière. Sans cette maîtrise, l’ouverture de nouvelles voies correspond à du dumping foncier au bénéfice de la périphérie et au détriment des centralités.
    Ces phénomènes sont bien connus des urbanistes non formatés par la voirie depuis longtemps. Par exemple J-P Orfeuil considère que « La congestion est la fille de la recherche de vitesse ». Pour combattre la congestion automobile il recense 10 mesures en dehors de la création de nouvelles voies.
    D’autre part, je ne sais pas si BAP se réjouit de l’avancée du Projet Virginie à Orthez ou s’il s’agit de mettre en parallèle la situation d’attente du projet d’ouverture du diffuseur de Berlanne. Pour éviter encore une hémorragie des activités et des ménages vers la périphérie, à défaut de maîtrise foncière, le projet du diffuseur de Berlanne devrait inclure un péage.

    • Larouture says:

      « Pour éviter encore une hémorragie des activités et des ménages vers la périphérie, à défaut de maîtrise foncière, le projet du diffuseur de Berlanne devrait inclure un péage. »
      J’ajouterais aussi une aire de covoiturage.
      Ceci pour ne pas répéter l’erreur du diffuseur de Lescar(à mon avis ignorance du CG mais négligence d’Alienor ou ADF, compte tenu de l’écart de compétence entre les deux entités). Plus généralement le projet ne s’arrête pas à un simple « diffuseur ».
      En fait, je viens de lire la demande adressée à M. Lasserre (président du CD64) par M. Bayrou : « de faire des réserves foncières pour travailler à l’échangeur à l’Est de la ville » (parue dans la République du 12-13 septembre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s