Violences

imagesMinée de l’intérieur par la multiplication d’attentats violents – assiégée par une invasion moyenâgeuse désormais également violente – empêchée par « ses valeurs »de répondre elle-même par la violence. l’Europe ne peut que faire le constat de faillite de son modèle politique et social. Plus gravement, celle de la démocratie en voie d’être peu à peu anéantie – ironie du sort, par une autre théocratie religieuse, que celle qu’elle avait, progressivement, réduite – sur laquelle, chez nous notamment, elle s’était en partie construite

Face à cela, invoquer le droit d’asile – la situation de guerre – les raisons économiques. Rechercher la responsabilité des « passeurs ». Arguer l’aveuglement, l’ambition, la cupidité, la mauvaise foi ou l’incompétence des « politiques »- toutes tendance confondues – depuis des lustres. Observer que nos élites intellectuelles fuient vers des cieux plus cléments. Et ceux qui « en ont les moyens », des cieux plus ensoleillés. Sans véritable détermination ni volonté réelle d’y remédier, tout cela procède de gesticulations aussi vaines et inutiles, que , chez nous, les incantations rituelles des chantres de la gauche saint-sulpicienne, les rodomontades de l’extrême-gauche ou celles, « va-t’en guerre » de la droite. Quant à l’extrême-droite , dans la situation actuelle, non seulement elle ne fait plus peur aux Français. Mais beaucoup l’attendent ! Beaucoup l’espèrent ! En vain !

En vain car elle ne pourrait que précipiter un affrontement – voire une guerre civile – qui, dans la diversité actuelle des états européens, ne résoudrait rien, mais risquerait d’aboutir à une guerre – tout court – entre eux !

Bref, peu d’espoir du coté de nos « politiques » qui continuent de danser sur ce baril de poudre – Pontacq aujourd’hui tous unanimement préoccupés par des stratégies électorales génératrices d’affrontements – futiles dans le contexte présent – quant il faudrait trouver les termes d’une véritable union sacrée.

Seule issue possible face au scénario d’une catastrophe annoncée qui n’épargnera personne. D’urgence !

Maurice Meireles

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne / 5. Nombre de note :

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

  • Jack Fagot-Barraly

    Ce n’est peut-être pas le terme qui convient « union Sacrée  » mais c’est plutôt « union Nationale qu’il faudrait dire et là le contenu est plus facile a mettre en place . L’union Nationale , au regard des difficultés qui nous accablent , pourrait se concevoir ainsi . Mettons de côté ce qui nous divise ,et travaillons a ce qui peut nous rassembler TOUS Politiques comme citoyens de base ! Enfermons tous les décideurs de ce pays ( Partis politiques , syndicalistes , économistes , employeurs etc…) au fort du Pourtalet . Ils n’en sortirons que lorsqu’ils auront trouvé un accord solide et durable !!! Ouais ! Vous avez dit Utopie ? Pourquoi ne pas tenter le coup !

  • Jack Fagot-Barraly

    L’union sacrée ?? Il fut un temps où l’on a commencé a y croire ,nous l’espérions , nous pensions que ce pouvait être une solution, même si dans le fond , nous pensions que c’était une utopie . Le seul a y croire encore et il est bien seul , ce serait Bayrou mais du rêve a la réalité le chemin est long et semé d’embûches . Noir c’est noir!!!!!il n’y a plus d’espoir …du moins dans l’union sacrée ! Mais ce qui est sûr, c’est que l’on ne sait pas où nous allons , mais nous y allons très vite

    •  » Le seul a y croire encore et il est bien seul , ce serait Bayrou »
      Ce à quoi il croît ce n’est pas « l’union sacrée » mais « une sacrée union » autour de sa personnei!

  • « il faudrait trouver les termes d’une véritable union sacrée. »
    Quels sont les termes que vous proposez, les moyens pour convaincre, pour les appliquer et les faire respecter?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *