Luc

0
(0)

IMGP5842Il  s’appelait Luc, prétendant et prétendu accablé par cette époque que la morosité et le marasme animent, Luc a 21 ans et s’emmerde. Luc est comme tout le monde, il visionne autant qu’il est visible sur toutes sortes de réseaux confondus, prétendument sociaux. Luc est un humain qui répond à un seul système, le seul qu’il connaisse… La notation. 
Luc est comme ses amis, il aime et le fait savoir, note et le fait savoir. Luc, que la maladresse a rendu connu, est devenu un produit pour ses pairs. Un moyen d’avoir.  Luc est tellement populaire qu’il en a perdu tout contrôle : Luc est visible, plus visible que les autres et il le fait savoir par des épitaphes, des petites phrases. Luc se conforte dans le rôle qu’il aime qu’on lui prête et qu’on aime lui prêter. 
Luc répond, on lui répond, Luc poste, il est plébiscité. Luc veut partir en vacances, il aime les endroits ensoleillés comme il en a vu des tas à la télé, l’eau turquoise le fait rêver. Il veut se baigner dans cette eau et voir des culs. Luc aime les culs comme il a aimé en voir à la télé. Il part en voyage et se renseigne, il va sur internet et cherche la meilleure note. Tripadvisor peut l’aider, il trouve son 5/5. Il arrive dans l’hôtel, il est délabré et rempli de putains. L’eau y est aussi froide que le personnel mais Luc adore l’endroit, il en est convaincu. Cet endroit est un 5/5. Il passe de bonnes vacances dans cet endroit dont rien ne le rassure à part l’hôtel et l’espace noté qu’il visite et l’enchante parce que, c’est vrai que si on compare il est toujours du meilleur côté. Luc note tout ce qui l’entoure, les gens valent 3 et les filles valent 3.5, la pelouse vaut 4 comme c’était prévu cependant la piscine mérite son 5. Il en est convaincu, ce sont les meilleures vacances qu’il a passées. 
Luc se sent malheureux, il le fait savoir, tout le monde est malheureux, ce phénomène qu’on appelle empathie ou pitié fait qu’on est tous malheureux quand Luc est triste. Luc retrouve l’espoir, il a rencontré quelqu’un, notée 3/5 . Luc reprend espoir, cette femme lui correspond, elle a les mêmes centres d’intérêt que lui, elle aime les mêmes choses alors elle l’aimera. Luc  tombe amoureux, il connaît l’amour. 
Luc rencontre la fameuse 3/5, note inespérée quand on sait que Luc n’a jamais eu la cote avec les filles, Luc n’a jamais rencontré de filles. Luc déchante, elle n’est pas un 3/5 mais à peine un 1/5, Luc connaît l’amour, il est capable de le quantifier.  
Luc avance mais recule, il ne voit que des notes partout parce qu’on l’en a réduit à une notation, celle là est infinie puisqu’elle n’a pas de limite, elle n’a pas de fin. Le but est d’en avoir le plus possible sinon Luc sera malheureux, il délègue ses états d’âmes à ses followers. Luc n’est plus. 
Luc est un nombre, une note que l’on adresse à ses envies du moment, voilà comme Luc a été déshumanisé par ses pairs, Luc est un produit qu’on aime tous parce qu’on se pense différent de lui, supérieur. 
Luc perd espoir, plus personne n’aime son moral qui est de plus en plus terne, plus personne n’aime ses conneries de plus en plus fades. Non, plus personne n’aime Luc, parce qu’aujourd’hui c’est Pierre que l’on aime. Il est plus drôle, plus beau et tellement plus con. Luc n’est plus, disparu dans les abîmes d’un monde dont il n’avait ni le contrôle ni la connaissance.  
Mais au fait, qui est Luc ?

– par PN

19/09/2015

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 0 / 5. Nombre de note : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

  • Luc n’est pas un adepte du « coaching »

  • Luc n’a pas fait de courbes, de statistiques, de sondages, de %, de prévisions chiffrées..tout ce qui lui aurait,«peut-être!!!», permis de pronostiquer, avec un % d’erreurs largement supérieur à ses évaluations, le jour où sa «croissance de popularité»baisserait et où il ne serait plus «supérieur».
    Luc ne serait-il pas ce que nous sommes devenus dans notre société «technologisée»?

    • Monsieur Luc

      je partage les analyses de monsieur Vallet ce qui n’est pas un scoop.

      sur le texte lui même, et sur un plan plus littéraire, je trouve que le texte est particulièrement bien troussé équilibré et vivant..

      Un défaut que vous avez du sentir en écrivant la chute qui correspond à la question que vous souhaitez que le lecteur se pose mais qui doit découler du contexte..

      Bien à vous
      Monsieur PYC

  • A notre ami Luc il reste les pages fesses bouc de Jean Matthieu et Marc….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *